Le Nom des gens sur Arte : comment Sara Forestier a sauvé une scène emblématique et osée ?

Une scène incontournable !

Le Nom des gens sur Arte : comment Sara Forestier a sauvé une scène emblématique et osée ?

Dans "Le Nom des gens", Sara Forestier et Jacques Gamblin incarnent des amants militants aussi drôles que touchants. Au cours d’une scène incontournable, l’héroïne survoltée oublie de s’habiller avant de sortir de chez elle. Un passage supprimé pendant un temps du script mais finalement sauvé par l’actrice.

Le Nom des gens : amour et politique

Quatre ans après son premier film, J’invente rien, Michel Leclerc reste dans le registre comique avec Le Nom des gens, sorti en 2010. Un deuxième long-métrage moins sage à travers lequel le cinéaste met en scène une romance sur fond de politique. L’histoire d’amour concerne Bahia Benmahmoud et Arthur Martin, deux personnalités opposées incarnées par Sara Forestier et Jacques Gamblin.

Elle, fille d’une militante soixante-huitarde et d’un immigré algérien, est animée par ses convictions. Pour convaincre ses opposants politiques de rallier la gauche, elle couche avec eux afin d’atteindre leur subconscient. Lui, fils d’une mère dont les parents ont été déportés à Auschwitz et d’un père ayant fait carrière dans le nucléaire, est un virologue discret et étouffé par les tabous familiaux.

Au cours de leur première rencontre, Bahia taxe Arthur de fasciste, peu convaincue par son nom évoquant des appareils électroménagers et par son argumentaire sur le principe de précaution. Mais les noms sont comme les apparences et elle découvre vite leurs engagements et idéaux communs, qu’ils expriment simplement de manière très différente. Si le tandem réussit rapidement à s’apprivoiser, arrive ensuite le problème de la rencontre avec leurs familles respectives…

Le Nom des gens
Le Nom des gens © UGC Distribution

Zinedine Soualem, Carole Franck, Jacques Boudet et Michèle Moretti complètent la distribution du film, pour lequel Sara Forestier est récompensée par le César de la Meilleure actrice. Lionel Jospin, adulé par Arthur, effectue quant à lui un cameo. Une courte apparition pour laquelle l’ancien Premier ministre écrit lui-même ses dialogues, comme le confie l’interprète de Bahia à Paris Match.

Une comédie en partie autobiographique

Long-métrage qui assume clairement son positionnement idéologique sans sacrifier son tempo humoristique et son récit sentimental, Le Nom des gens repart également avec la statuette du Meilleur scénario original. Le script est coécrit par Michel Leclerc et Baya Kasmi, duo qui se retrouvera notamment sur La Lutte des classes et qui forme un couple à la ville.

Le tandem décide de tourner majoritairement à Bagnolet, où ils ont vécu pendant de nombreuses années. Certaines situations s’inspirent par ailleurs directement de leur expérience. C’est par exemple le cas du premier échange aussi singulier que mouvementé entre Bahia et Arthur, qui ressemble au leur. Interrogée par Le JDD en 2015, Baya Kasmi explique à propos de sa rencontre avec Michel Leclerc dans un bar :

On a eu à peu près la même conversation que Sara Forestier et Jacques Gamblin dans Le Nom des gens. Je voulais faire des films. Il m'a dit : "La seule façon d'y arriver est d'écrire une histoire jusqu'au bout". Moi, je pensais ne pas survivre à la moindre critique.

"Pierre Richard qui aurait mangé du lion !"

Le Nom des gens est aussi parsemé de moments absurdes et toujours tendres à l’égard des personnages. Au cours de l’une des scènes incontournables du film, Bahia fait des courses avec Arthur. Elle a alors oublié qu’elle doit se rendre à un événement, avant de croiser un participant dans le supermarché qui le lui rappelle. Paniquée, elle quitte les lieux soudainement sans prévenir son futur amant afin de passer chez elle en vitesse pour se changer. Dans la précipitation, elle repart nue de son domicile. Elle s’aperçoit qu’elle a oublié de s’habiller une fois assise dans le métro.

Une scène qui avait pendant un temps disparu du script, mais que Sara Forestier a tenu à jouer tant elle résume à merveille la personnalité de Bahia. Lors d’un entretien pour Paris Match réalisé en 2010, la comédienne déclare :

J’ai passé le casting parmi les dernières et, comme d’autres actrices avaient refusé ces scènes, elles avaient été ôtées. Le rapport de Bahia à son corps fait partie intégrante de sa personnalité. Les actrices qui ont refusé ça ont mal lu le scénario et n’ont pas très bien compris le personnage. Cette fille est capable d’oublier de s’habiller et de sortir à poil dans la rue. Moi, je trouve ça rare de pouvoir jouer une scène de nu burlesque. Bahia, c’est Pierre Richard qui aurait mangé du lion !

 

Voir aussi

Rise of the Beasts : on en sait plus sur le nouveau film Transformers

Rise of the Beasts : on en sait plus sur le nouveau film Transformers

Les robots géants n'ont pas dit leur dernier mot. La franchise Transformers va revenir dans les salles en 2022 avec un nouveau long-métrage réalisé par Steven Caple Jr.. On en sait désormais beaucoup plus sur celui qu'il faut appeler "Transformers : Rise of the Beasts."