Les Évadés sur Netflix : ces immenses acteurs qui ont refusé de jouer dans le film

Il y avait du beau monde

Les Évadés sur Netflix : ces immenses acteurs qui ont refusé de jouer dans le film

Le duo Tim Robbins / Morgan Freeman fait des merveilles dans "Les Évadés" de Frank Darabont. Les acteurs étaient pourtant loin d'être les premiers choix. Voici plusieurs grands noms qui ont été envisagés par la production.

Les Évadés : un duo et des barreaux

Au départ il y a la nouvelle de Stephen King intitulée Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank. Frank Darabont, scénariste, en achète les droits pour ce qui deviendra son premier long-métrage pour le cinéma en tant que réalisateur. Adoptant le tire français Les Évadés, il raconte l'histoire d'Andy Dufresne (Tim Robbins), un banquier américain jugé coupable du meurtre de sa femme et de son amant en 1947.

Bien que clamant son innocence, il est doublement condamné à la prison à vie. Emprisonné au pénitencier de Shawshank, l'homme n'est pas préparé à l'univers carcéral. Il subit les assauts des hommes du directeur de la prison d'un côté et les viols répétés de certains de ses codétenus de l'autre. Seul son amitié avec Ellis Redding (Morgan Freeman), surnommé "Red", lui fait garder espoir et foi en une idée folle : celle de s'évader de cet enfer et de prouver son innocence.

Produit pour 25 millions de dollars, le film déçoit au box-office, n'en rapportant que 55 dans le monde. Un score bien loin des ambitions de départ. En France, c'est à peine 219 000 spectateurs qui le découvrent en salle. Si le public ne le suit pas, Les Évadés est tout de même nommé à 7 Oscars. Un belle reconnaissance de la part de la profession même s'il repart de la cérémonie bredouille. Pourtant, avec le temps et les multiples diffusions à la télévision, le long-métrage est aujourd'hui considéré comme culte. Encore plus fort, selon les votes des internautes sur le site de cinéma de référence IMDB, il est tout simplement le meilleur film de l'histoire du cinéma. De quoi donner de nombreux regrets aux acteurs qui ont refusé de jouer dans les rôles principaux.

Les justiciers Freeman et Robbins

Les Évadés vaut autant pour son scénario sans faille que pour la puissance de son duo d'acteurs. L'alchimie entre Tim Robbins et Morgan Freeman est palpable et relève du miracle. Pourtant, les deux n'étaient pas les premiers choix pour intégrer le casting, loin s'en faut.

Les évadés
Les Évadés ©Castle Rock Entertainment

C'est d'ailleurs Rob Reiner qui est le premier à vouloir mettre en scène Les Évadés en offrant le rôle à Tom Cruise avec qui il vient de tourner Des Hommes d'honneur. Le réalisateur doit toutefois en racheter les droits à Darabont. Il lui propose 2,5 millions de dollars mais celui-ci refuse. Tom Cruise n'ayant pas confiance en la mise en scène de ce dernier qui débute au cinéma, quitte le navire. Deux grandes stars de l'époque sont alors approchées mais lui préféreront d'autres projets aux destins opposés. Tom Hanks prendra la route de l'Oscar avec Forrest Gump. Kevin Costner aura moins de chance et apposera à la place son nom sur la liste des plus grands flops de l'histoire avec Waterworld.

Pour le rôle de Red, il faut savoir que dans le roman, le personnage est décrit comme un Irlandais blanc. Pour faire face à Tom Cruise, le plan de Reiner est donc de lui opposer Harrison Ford. Quant à Darabont, il pense à Gene Hackman et Robert Duvall qui ne sont toutefois pas disponibles à l'époque. On se tourne alors vers Paul Newman et Clint Eastwood avec aussi peu de succès. La productrice Liz Glotzer propose alors de passer outre la caractérisation du personnage dans le roman et suggère le nom de Morgan Freeman. Un choix qui ravit Darabont qui est fan de l'acteur, et tout autant Robbins qui l'admire lui aussi.

Emmené par Tom Cruise et Harrison Ford, le film aurait-il eu plus de succès au box-office ? Probablement. Aurait-il été meilleur ? Rien n'est moins sûr.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.