Love Addict sur W9 : Kev Adams a pris du muscle pour le rôle

Un changement d'image pour l'éternel ado

Love Addict sur W9 : Kev Adams a pris du muscle pour le rôle

Kev Adams est bien connu pour être l’idole des jeunes ados. Pourtant, l’acteur a choisi de composer un rôle bien différent de ses précédents avec « Love Addict ». Relooking et entraînement sportif au programme !

Kev Adams : l’idole des jeunes

Qu’on l’aime ou pas, on ne peut ignorer le fait que Kev Adams jouit d’une belle popularité auprès des adolescents, depuis qu’il s’est révélé dans les années 2010. Se produisant régulièrement sur scène, l’humoriste devient suffisamment populaire pour s’offrir un rôle dans la série Soda (2012-2015). Durant 3 saisons, il fait ainsi le bonheur de milliers d’adolescents avec des histoires dont ils parviennent à s’identifier. La consécration au cinéma arrive un peu plus tard avec Les Profs, dont l’énorme succès commercial éclipse les foudres de la presse à propos de ce film.

Fiston
Fiston ©SND

C’est ainsi que l’acteur enchaîne les productions avec Fiston, Les Profs 2 et surtout Les Nouvelles Aventures d’Aladin. Des films raillés par la critique mais qui font des scores importants au box-office.

On le découvre donc en 2018 dans la comédie Love Addict. Une belle occasion pour lui de collaborer de nouveau avec le réalisateur Frank Bellocq, qui avait créé la série Soda. Le film suit Gabriel, un homme totalement accroc aux femmes. Seulement, son addiction obsessionnelle pour la gente féminine commence de plus en plus à prendre le pas sur sa vie personnelle et professionnelle. Il décide alors de s’attacher les services de Marie-Zoé, une coach personnelle qui va tenter de résoudre ses problèmes grâce à des méthodes excentriques.

Aux côtés de Kev Adams, Love Addict peut compter dans sa distribution Mélanie Bernier, Marc Lavoine, Sveva Alviti, Julie Gayet, Jérôme Niel, et même…Michael Madsen.

Relooking et entraînement intensif au programme

Désormais âgé de 26 ans, Kev Adams a tenu à changer quelque peu son image d’acteur proche des ados. C’est donc pour cela qu’il a laissé tomber les cheveux en bataille et les sweat à capuche, pour privilégier les costards et les coiffures plus conventionnelles. Il faut dire que le personnage qu’il interprète est un dragueur compulsif. Il a donc fallu qu’il se mette au niveau.

Love Addict
Gabriel (Kev Adams) - Love Addict ©Davis Films

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’il tente de jouer les rôles à contre-emploi puisqu’il avait tenté « l’effet Tchao Pantin » en jouant un an plus tôt dans le film Tout là-haut, réalisé par Serge Hazanavicius.

Avec Love Addict, Kev Adams veut donc casser son image. C’est aussi pour cela qu’il s'impose un entraînement intensif pour se muscler. Durant son interview avec le magazine Telestar, il se dit d’ailleurs fier de ce qu’il a accompli :

On m'appelait « le petit gros » à l'école. Ça marque à vie ! Il fallait que le public féminin soit d'emblée séduit par mon personnage, alors j'ai fait beaucoup de sport durant trois mois, ainsi qu'un régime strict. Je suis très fier de mon corps dans le film !

Un film qui sort dans un contexte houleux

Kev Adams qui joue un dragueur compulsif en 2018 ? Le film est sorti au moment où le mouvement #metoo commençait à prendre de l'ampleur. Autant dire que durant cette période, Love Addict aurait pu faire grincer des dents. Toutefois, Kev Adams ne voit aucune polémique dans le personnage qu’il interprète :

Mon personnage a un respect profond des femmes. C'est un dragueur, pas un harceleur ! C'est un mec qui propose. Et proposer c'est draguer, alors que harceler c'est imposer. Dénoncer le harcèlement est nécessaire, mais il ne faudrait pas tomber dans l'extrême inverse où les hommes n'osent plus aborder les femmes. J'espère qu'on pourra continuer longtemps à draguer toutes les femmes de ce pays parce que ça les fera se sentir belles. Je suis un défenseur de la drague.

 

Voir aussi

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Parus entre 1997 et 2007, les sept romans signés J.K. Rowling ont été vendus à plus de 500 millions d’exemplaires et traduits en 80 langues. Cela en fait la série la plus vendue de l’histoire de la littérature ! Véritable succès planétaire, l’œuvre a donné lieu à huit films sortis entre 2001 et 2011. Succès commercial sans précédent, la saga a rapporté pas moins de 8 milliards de dollars et est devenue la troisième franchise la plus rentable après l’univers Marvel et Star Wars. Or derrière la réussite se cache une bien triste histoire… Celle de David Holmes, la doublure de l’incontournable Harry Potter.