Money Monster : saviez-vous quelle était la fin originale ?

Un changement judicieux

Money Monster : saviez-vous quelle était la fin originale ?

Pour sa quatrième réalisation, Jodie Foster s'en remet à un duo de stars formé par Julia Roberts et George Clooney. "Money Monster" est un solide thriller mais saviez-vous que la fin aurait pu être différente ? La réalisatrice a imposé un changement par rapport au scénario original. Si vous n'avez pas vu le film, ce qui suit contient des spoilers.

Money Monster : quatrième réalisation de Jodie Foster

On connaît Jodie Foster comme actrice mais moins derrière la caméra. Après deux essais dans les années 90, elle délaisse totalement cette seconde fonction pour revenir à la comédie. Puis, en 2011, elle signe un étonnant retour à la mise en scène avec Le Complexe du castor. Encore plus étonnant, elle livre ensuite un long-métrage musclé avec Money Monster. Du divertissement de bonne qualité qui démontre qu'elle sait travailler un cinéma énergique, sous tension. Le scénario a la bonne idée de tout raconter dans un laps de temps réduit, afin de garder intact le suspense.

Il est question de Lee Gates, un célèbre animateur télé impliqué dans une prise d'otage lors de l'enregistrement d'une émission. La productrice, Patty, assiste à ce spectacle en étant impuissante, tout comme les millions de téléspectateurs qui peuvent suivre la situation depuis chez eux, en direct. L'homme qui s'est introduit dans les locaux, Kyle, en veut à Lee de lui avoir fait perdre de l'argent à cause des conseils d'investissement qu'il distille dans son émission.

Money Monster
Money Monster ©Sony Pictures Releasing GmbH

Jodie Foster réunit George Clooney, Julia Roberts et Jack O'Connell dans les trois rôles principaux. Un casting qui ne passe pas inaperçu quand il se rend sur le tapis rouge du Festival de Cannes pour présenter le film hors compétition en 2016.

Une fin corrigée, dans le bon sens

Money Monster est un film écrit au départ à quatre mains, par Alan DiFiore et Jim Kouf. Ce n'est qu'après que Jodie Foster est arrivée sur le projet. Le scénario a subi d'autres modifications, avec la participation de Jamie Linden. La réalisatrice a eu son influence sur la version finale en apportant sa touche en ce qui concerne la fin. Selon elle, Kyle ne devait pas s'en sortir vivant. Le scénario le montrait simplement en arrêté par la police. Puis, il était présenté comme une sorte de héros, pour avoir osé s'élever contre cette Amérique fascinée par l'argent.

Or, pour Jodie Foster, ce dénouement n'était pas juste. Elle a demandé à ce que ce personnage soit tué, pour obtenir une fin plus réaliste durant laquelle les actions de Kyle ne sont pas vantées. Dans une époque marquée par le terrorisme, notamment, montrer un preneur d'otage érigé en héros n'était pas forcément bien senti. Ce changement a été fait dans le bon sens pour préserver un bon équilibre moral.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.