ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Panic Room : découvrez pourquoi David Fincher a des regrets sur ce film

La minutie de David Fincher est allée trop loin

Panic Room : découvrez pourquoi David Fincher a des regrets sur ce film

Sorti en 2002, « Panic Room » est considéré comme un film mineur du maître David Fincher. Pour autant, ce long-métrage est devenu culte pour une partie du public. Ça n'empêche pas le cinéaste d'avoir quelques regrets sur cette œuvre.

Panic Room : un film mineur de David Fincher

Plus besoin de présenter David Fincher. Ce cinéaste a offert aux cinéphiles certains de leurs films cultes. L'homme derrière des œuvres comme Seven, Fight Club ou encore The Social Network est revenu en fin d'année 2020 pour présenter son nouveau film : Mank. En 2002, David Fincher met en scène Panic Room, un thriller sous tension porté par Jodie Foster, Forest Whitaker, Jared Leto et une toute jeune Kristen Stewart. Pourtant, Panic Room est considéré comme un film mineur du cinéaste.

Panic Room
Panic Room ©Columbia Pictures

L'histoire raconte comment un groupe de voleurs s'introduit dans une splendide maison située dans un quartier huppé de l'ouest de New York. Son ancien propriétaire a fait construire une panic room, une pièce de sûreté dans laquelle on peut se réfugier en cas de menace extérieure. Le groupe de cambrioleurs cherche à récupérer une somme de 14 millions de dollars dissimulée quelque part dans la maison par l'ancien propriétaire. C'est donc Meg, jouée par Jodie Foster, qui va devoir affronter cette menace en compagnie de sa fille Sarah (Kristen Stewart).

David Fincher trop perfectionniste ?

David Fincher est un cinéaste réputé pour accorder une importance toute particulière aux détails. Il est capable de pousser ses acteurs à refaire des prises parfois jusqu'à une centaine de fois. David Fincher est un cinéaste définitivement méticuleux et exigeant. Gary Oldman peut en témoigner sur le tournage de sa dernière œuvre : Mank. Pour autant, ses méthodes parfois drastiques, et son obsession pour le travail bien fait ont trouvé leur limite. Le réalisateur a en effet expliqué avoir quelques regrets sur Panic Room. Pour une fois, sa préparation maniaque n'a pas fonctionné. C'est en tout cas ce qu'il disait en interview à Variety lors d'un entretien croisé avec Ben Affleck, qui lui parlait du livre qu'il avait préparé avant le tournage de Panic Room, dans lequel tout était inscrit, du moindre mouvement de caméra, au positionnement des acteurs. Ce que Fincher regrette aujourd'hui :

Cette préparation n'a pas fonctionné. Et pour une raison simple. C'est que j'ai totalement supprimé la possibilité pour les acteurs de me dire si quelque chose n'allait pas durant le tournage. C'est très important de pouvoir entendre toutes les voix présentes, et pas seulement celle de l'auteur, si quelque chose ne fonctionne pas. Tu ne peux pas recommencer trois fois une même prise, si tu te trompes trois fois.

Panic Room
Panic Room ©Columbia Pictures

Un plateau de cinéma, c’est un organisme, il doit y avoir une certaine résistance au mouvement. J'ai fait une erreur sur Panic Room. C'était la dernière personne au monde que je voulais rebuter, et pourtant j'ai déçu Forest Whitaker, car il a tellement à donner sur sa vision au moment du tournage. Durant les reshoots, je l'ai senti abattu.

Ainsi, son désir de tout contrôler, sa préparation maladive, ont réduit le naturel de son œuvre. David Fincher regrette ainsi de ne pas avoir laissé plus de place à ses comédiens pour s'exprimer. Il regrette d'avoir absolument tout dirigé comme à son habitude plutôt que de laisser parler l'improvisation. Le cinéaste regrette également d'avoir trop mis la pression à son équipe, alors que ce n'était pas forcément nécessaire. Même si il est qualitativement moins impressionnant que certaines de ses autres œuvres, Panic Room demeure un film efficace, captivant, étonnant et sous une tension dévorante.

 

Voir aussi

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

La disparition prématurée de Chadwick Boseman en 2020 a attristé les fans de Marvel. Alors que "Black Panther 2" reste l'un des projets du studio, comment envisager la suite sans sa tête d'affiche ? Une pétition vient d'émerger pour que T'Challa reste dans le MCU.