Retour vers le futur 2 sur TMC : pourquoi Crispin Glover a fait un procès à Robert Zemeckis ?

Une petite brouille entre l'acteur et le réalisateur

Retour vers le futur 2 sur TMC : pourquoi Crispin Glover a fait un procès à Robert Zemeckis ?

Tandis que « Retour vers le Futur 2 » a été un énorme succès, le comédien Crispin Glover n’a pas partagé cet engouement. En effet, ce dernier a fait un procès à Robert Zemeckis parce que celui-ci a utilisé son image sans son consentement.

Retour vers le futur 2 : on prend les mêmes et on recommence

En 1989, après le succès du premier opus, Robert Zemeckis décide de se lancer dans la réalisation de Retour vers le futur 2. Il faut dire qu’en 1985, malgré des retours critiques mitigés, Retour vers le futur est un énorme succès auprès des spectateurs. Pour un budget de 19 millions de dollars, Retour vers le futur en rapporte plus de 381 millions. Le long-métrage est même nommé à quatre reprises aux Oscars et repart avec la statuette du Meilleur montage sonore. Forcément, Universal pousse Zemeckis a mettre en scène une suite.

Marty McFly (Michael J. Fox) - Retour vers le futur II
Marty McFly (Michael J. Fox) - Retour vers le futur 2 ©Universal Pictures

C’est donc ce qu’il fait quatre ans plus tard. Là encore, ce deuxième volet est une énorme réussite. Le long-métrage est nommé à une reprise aux Oscars. Côté box-office il rapporte plus de 332 millions de dollars de recettes au box-office (pour un budget de 40 millions). Un troisième épisode est d’ailleurs filmé dans la foulée de ce deuxième volet. Il verra le jour un an plus tard en salle. Depuis, personne n’a osé retoucher à Retour vers le futur !

Crispin Glover remonté contre Robert Zemeckis

Un succès partagé, qui s’explique par la mise en scène de Robert Zemeckis, par le scénario inventif de Bob Gale, mais également par un casting très efficace emmené par Michael J. Fox et Christopher Lloyd. Pourtant, certains comédiens comme Crispin Glover et Claudia Wells ne sont pas revenus dans la suite. Claudia Wells, qui incarnait Jennifer Parker dans le premier opus, est donc remplacée par Elisabeth Shue dans Retour vers le futur 2. En conséquence, la séquence d’ouverture du long-métrage, qui reprenait la fin de Retour vers le futur, a été complètement retournée à l’identique avec Elisabeth Shue.

Georges McFly (Crispin Glover) - Retour vers le futur Crispin Glover
Georges McFly (Crispin Glover) - Retour vers le futur Crispin Glover ©Universal Pictures

Mais le gros changement venait en réalité de Crispin Glover. Ce dernier incarne le père de Marty dans le premier opus. Mais Crispin Glover a été remplacé par Jeffrey Weissman dans le deuxième volet. Le comédien a été maquillé pour ressembler à Crispin Glover au maximum. Plusieurs explications ont été avancées pour légitimer l’absence du comédien. Apparemment, Crispin Glover aurait simplement décliné l’invitation à revenir dans les suites de Retour vers le futur. Robert Zemeckis a alors décidé d’utiliser des scènes coupées du premier film pour incorporer Crispin Glover dans Retour vers le futur 2.

Le problème, c’est que le cinéaste n’a pas demandé l’autorisation à Crispin Glover. Une décision qui a conduit Crispin Glover à intenter un procès à Robert Zemeckis. L’acteur a reproché au studio et au cinéaste l’utilisation de son image sans sa permission. Un accord fut finalement trouvé entre les deux parties. Celui-ci conduisit même le Syndicat des Acteurs Américains à adopter de nouvelles lois sur la réutilisation du travail des comédiens. Et si Crispin Glover a gagné son procès, il a fini par se réconcilier avec Robert Zemeckis puisque c’est lui qui incarne Grendel dans La Légende de Beowulf. Quant à la saga Retour vers le futur, elle est actuellement protégée de tout remake ou reboot par Robert Zemeckis lui-même. Et c'est plutôt une bonne nouvelle !

 

Voir aussi

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Parus entre 1997 et 2007, les sept romans signés J.K. Rowling ont été vendus à plus de 500 millions d’exemplaires et traduits en 80 langues. Cela en fait la série la plus vendue de l’histoire de la littérature ! Véritable succès planétaire, l’œuvre a donné lieu à huit films sortis entre 2001 et 2011. Succès commercial sans précédent, la saga a rapporté pas moins de 8 milliards de dollars et est devenue la troisième franchise la plus rentable après l’univers Marvel et Star Wars. Or derrière la réussite se cache une bien triste histoire… Celle de David Holmes, la doublure de l’incontournable Harry Potter.