Seul sur Mars sur TMC : retour sur la référence au Seigneur des anneaux

Une double référence même !

Seul sur Mars sur TMC : retour sur la référence au Seigneur des anneaux

Entre deux ajouts à la saga "Alien", le réalisateur Ridley Scott a envoyé Matt Damon sur une autre planète dans "Seul sur Mars." Faisons un petit retour sur la référence à "Le Seigneur des anneaux" et aux secrets qui l'entourent.

Matt Damon perdu sur une autre planète

Adaptation du roman d'Andy Weir, Seul sur Mars est l'une des incursions de Ridley Scott dans le genre de la science-fiction. Pas d'aliens ou d'androïdes ici, l'approche se veut beaucoup plus réaliste. Dans le rôle principal, on trouve Matt Damon qui incarne Mark Watney. Lors d'une mission sur celle que l'on surnomme "la planète rouge", il est laissé pour mort par ses compagnons lors d'une tempête. Sauf que l'intéressé est toujours en vie et va devoir apprendre à survivre sur Mars. Déterminé à ne pas finir ses jours à plus de 200 kilomètres de la Terre, Mark met tout en œuvre pour joindre la NASA.

Le film récolte 630 millions de dollars au box-office mondial lors de sa sortie dans les salles. Seul sur Mars est un bon divertissement, avec un Matt Damon attachant. Sa performance lui permet d'ailleurs de remporter un Golden Globe en 2016. Il ne pourra malheureusement pas rivaliser avec Leonardo DiCaprio dans The Revenant lors des Oscars. Deux ans avant Seul sur Mars, Matt Damon était déjà perdu sur une planète dans Interstellar. Ce qui n'a pas manqué de faire sourire quand on a appris qu'il allait tourner ce film avec Ridley Scott.
Seul sur Mars
Mark Watney (Mat Damon) - Seul sur Mars ©20th Century Fox France

Quand Le Seigneur des anneaux est cité

Au bout d'un peu plus d'une heure, Rich Purnell, le personnage incarné par Donald Glover, trouve un moyen pour sauver Mark. Il partage son plan avec les membres de la NASA et celui-ci est nommé le "Projet Elrond." Il s'agit d'une référence claire et assumée à La Communauté de l'anneau, le premier volet de la trilogie Le Seigneur des anneaux. Quand Annie Montrose (Kristen Wiig) se demande pourquoi un tel nom, Bruce Ng (Benedict Wong) lui explique la référence.
Chez Tolkien, le Conseil d'Elrond est un moment particulièrement important durant lequel Gandalf, Frodon, Gimli ou encore Aragorn se concertent pour déterminer quel doit être le sort de l'Anneau unique. À la suite d'un débat, il est décidé qu'il doit être détruit. Ainsi s'enclenche le périple adapté au cinéma par Peter Jackson. Au sein du conseil se trouve Boromir, un homme qui va être attiré par l'Anneau. Dans le premier volet, c'est Sean Bean qui a été choisi pour lui donner vie. Hélas, comme souvent au cinéma, l'acteur aura connu la mort.
Seul sur Mars
Mitch Henderson (Sean Bean) - Seul sur Mars ©20th Century Fox France

Sean Bean, d'un Elrond à l'autre

La référence à Le Seigneur des anneaux prend une autre ampleur quand on voit que l'un des membres du Projet Elrond est incarné par Sean Bean. Sa présence fera sourire les fans de Tolkien mais elle n'a pas été forcée. Quand l'acteur est approché pour tenir le rôle de Mitch, la référence se trouve déjà dans le scénario. Ce n'est donc pas pour cette raison qu'il figure au casting. Le scénariste Drew Goddard a expliqué chez Empire qu'il s'agissait d'une pure coïncidence. Auprès de The Los Angeles Times (via 411 Mania), il avoue ensuite que la scène a failli passer à la trappe, car jugée trop longue. De plus, la blague sur La Seigneur des anneaux a aussi été remise en cause. La crainte était que le public n'y soit pas réceptif. Ce qui n'a absolument pas été le cas !
De son côté, Sean Bean est revenu sur cet élément pour le magazine finlandais Yle en affirmant que l'idée était bien dans le script avant son arrivée et qu'il a trouvé cela assez amusant. On imagine également qu'il a dû apprécier d'incarner quelqu'un qui, pour une fois, n'est pas tué à l'écran.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.