Troie sur TFX : quand Brad Pitt payait Eric Bana pour l’avoir blessé

Un vrai duel !

Troie sur TFX : quand Brad Pitt payait Eric Bana pour l’avoir blessé

Pour se sculpter un corps de demi-dieu dans "Troie", Brad Pitt n’a pas ménagé ses efforts. L’acteur s’est formé au combat et n’a pas voulu être doublé pour affronter Eric Bana, au même titre que son partenaire. Un duel au cours duquel l’interprète d’Achille ne s’est pas montré tendre.

Troie : le péplum colossal de Wolfgang Petersen

Auréolé du succès d’En pleine tempête, Wolfgang Petersen se voit proposer deux projets par la Warner au début des années 2000 : Batman v Superman et Troie. Le réalisateur de Le Bateau et Dans la ligne de mire choisit de mettre en scène le péplum colossal inspiré de l’Iliade d’Homère. Pour cette épopée mythologique sortie en 2004, le cinéaste réunit une distribution prestigieuse.

Le long-métrage s’ouvre sur la fuite d’Hélène (Diane Kruger) de Sparte pour se rendre à Troie avec son amour secret Paris (Orlando Bloom), le fils du roi Priam (Peter O’Toole). Un départ qui rend fou de rage son mari Ménélas (Brendan Gleeson), roi de Sparte qui vient de faire la paix avec Troie par le biais d’Hector (Eric Bana), l’aîné de Paris.

Tandis que Ménélas réclame vengeance, son frère Agamemnon (Brian Cox) voit l’opportunité d’agrandir l’étendue de son pouvoir avec cette trahison. Le roi de Mycènes rassemble une armée pour assiéger Troie, faisant appel aux meilleurs dirigeants et guerriers grecs, parmi lesquels Ulysse (Sean Bean) et Achille (Brad Pitt). Avant son départ, ce dernier apprend par sa mère Thétis (Julie Christie) qu’il ne reviendra pas du combat. En quête de gloire éternelle, le demi-dieu ne renonce pas à sa destinée. Refusant d’obéir aux ordres d’Agamemnon qui a pourtant besoin de lui, il rend l’issue de cette guerre incertaine.

Troie
Troie © Warner Bros. Pictures

Rose Byrne, Saffron Burrows, Garrett Hedlund, Nigel Terry ou encore James Cosmo complètent le casting de cette superproduction écrite par David Benioff, cocréateur de Game of Thrones. Lors de sa sortie, Troie s’impose comme un succès commercial, récoltant 497,4 millions de dollars de recettes dans le monde, pour un budget estimé à 175 millions de dollars.

Un duel filmé sans doublures

La production d’un tel film n’est évidemment pas sans embûches. Le tournage se déroule en Angleterre, sur l’île de Malte ainsi qu’au Mexique. Au cours des prises de vues en Amérique du Sud, le mur d’entrée de Troie est ravagé par un ouragan qui force l’équipe à quitter les lieux en urgence. Interrogé par Vanity Fair pour le quinzième anniversaire du blockbuster en 2019, Wolfgang Petersen se souvient :

L’ouragan a tout détruit. (…) Les immenses tentes où se trouvaient tous les costumes et accessoires, tout a simplement disparu.

Un autre mur doit donc être construit. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, Brad Pitt se blesse ironiquement au tendon d’Achille à cette période, retardant encore davantage le tournage.

Pas de quoi décourager le comédien cependant. Pour leur duel acharné – l’un des moments forts de Troie, Brad Pitt et Eric Bana demandent à ne pas être doublés. Les deux acteurs établissent également leurs propres conditions de rétribution. En cas de petite blessure, le coupable devra donner 50 dollars à sa victime, et 100 dollars en cas d’offense plus conséquente. Comme le rapporte le Chicago Tribune en 2004, Brad Pitt aurait remis 750 dollars à son partenaire et n’en aurait reçu que 200. À la décharge de la star de Fight Club, Achille se montre nettement plus agressif qu’Hector durant cet affrontement fatidique.

Un tournant dans la carrière de Brad Pitt

Lorsqu’il rencontre le comédien dans un restaurant allemand pour évoquer le projet, Wolfgang Petersen prend peur. Barbu et arborant de longs cheveux foncés, la silhouette amaigrie, Brad Pitt ne ressemble en rien à l’image qu’il a d’Achille. Mais l’acteur lui promet qu’il sera fin prêt pour les prises de vues et tient parole.

Pendant six mois, il s’entraîne intensivement et adopte un régime strict pour sculpter son corps. Il arrête aussi de fumer pour gagner en rapidité et agilité. Un investissement qui ne l’empêche pas de regretter d’avoir participé à Troie, comme il le confie au New York Times en 2019, cité par Allociné :

Je devais faire Troie parce que, j’imagine que je peux le dire maintenant, j’avais lâché un autre film (The Fountain, ndlr). Alors je devais faire quelque chose pour le studio en échange. Donc on m’a mis dans le film de Petersen. Ce n’était pas une expérience douloureuse, mais j’ai compris que le film allait dans une autre direction que celle que j’aurais voulu voir. Moi-même j’ai fait des erreurs dans ce projet et j'ai réalisé que ça ne ressemblait pas à ce que je souhaitais faire. C'était une erreur de ma part.

Le long-métrage lui permet de réaliser qu’il aimerait que la suite de sa carrière prenne une autre direction. Il précise à ce sujet :

C’est à cette époque que j’ai pris la décision de m’investir uniquement dans des œuvres de qualité, faute d’un meilleur terme. Ça a été un tournant décisif dans ma carrière, me guidant dans la décennie suivante au cinéma.

Une décennie - et désormais deux - marquées par de nombreux rôles inoubliables, de L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford à Ad Astra, en passant par Le Stratège et Once Upon a Time… in Hollywood.

 

Voir aussi

Harry Potter : Daniel Radcliffe se remémore sa relation étrange avec Robert Pattinson

Harry Potter : Daniel Radcliffe se remémore sa relation étrange avec Robert Pattinson

Juste avant de connaître une explosion de sa popularité avec la saga "Twilight", Robert Pattinson a débuté sa carrière dans les salles obscures avec le rôle de Cedric Diggory dans "Harry Potter et la Coupe de feu". Daniel Radcliffe révèle pourquoi il trouve sa relation avec lui très étrange.