ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Tu ne tueras point jeudi 26 mars sur France 3 : une incroyable histoire vraie

Tu ne tueras point jeudi 26 mars sur France 3 : une incroyable histoire vraie

Dix ans après son dernier long-métrage, "Apocalypto", Mel Gibson réalise "Tu ne tueras point", sorti en 2016. A la fois film de guerre et ode à la fraternité, l'oeuvre est adaptée de l'histoire vraie d'un soldat américain pas comme les autres. Le film est diffusé ce soir sur France 3 à 21h05.

Sorti en 2016, Tu ne tueras point a fait sensation grâce à une intrigue forte et émouvante. Le film de Mel Gibson suit Desmond, un jeune soldat américain durant la seconde guerre mondiale. Désireux de servir son pays mais fermement opposé à l'idée de tenir une arme et donc de tuer, Desmond s'engage dans l'infanterie en tant que médecin. Là, ses principes moraux et sa foi lui vaudront les brimades de ses camarades, mais le jeune homme atteindra son but : sauver des vies...

Tu ne tueras point : pour l'amour de Dieu

Andrew Garfield (Never Let Me Go), habité, interprète à merveille son personnage : mais le fait est que Desmond Doss a réellement existé - il nous a d'ailleurs quittés en 2006. Doss est considéré comme le premier objecteur de conscience à avoir reçu la Médaille d'honneur pour ses actes héroïques. Ce jeune adventiste du Septième jour a toujours refusé de recourir à la violence, même en temps de guerre. Malgré l'insistance de sa hiérarchie concernant le port d'une arme, Doss a fini par obtenir gain de cause.

On leur disait de tuer les infirmiers car ça brisait le moral des troupes, parce que si les infirmiers étaient morts, personne ne pouvait prendre soin d’eux. Tous les infirmiers étaient armés, sauf moi.

Tu ne tueras point

Tous les héros ne sont pas armés

Après les tragiques événements de Pearl Harbor, le jeune homme est envoyé dans le pacifique. Doss a reconnu y avoir sauvé la vie de cinquante hommes, dont son capitaine, sur le champ de bataille d'Okinawa. Les même hommes qui se moquaient des ses principes... L'armée, elle, parle d'une centaine de soldats sauvés : le chiffre officiel fut donc établi à 75.

Le dossier médical de Doss peut être trouvé sur Internet. On y lit que durant la fameuse bataille, il a souffert d'un bras cassé et a été blessé aux jambes. Cela ne l'a pas pour autant empêché de progresser et de sauver ses camarades au rythme des prières qu'il murmurait.

Dieu, aide moi à en sauver un de plus.

Que l'on soit croyant ou pas, force est de constater que l'approche non-violente de Desmond Doss relève d'un courage et d'une détermination sans pareils. Après le Japon, sa vie n'a plus jamais été la même : avant de dire adieu à l'armée, le jeune homme a souffert de la tuberculose, y laissant un poumon.

Le président Harry Truman a lui-même décoré Desmond Doss le 12 octobre 1945. De retour chez lui, l'ex-infirmier militaire a travaillé pour son église une longue partie de sa vie. Doss a toujours refusé de voir son incroyable histoire être adaptée en film. C'est le producteur Bill Mechanic qui l’a convaincu, peu avant sa mort.

Il ne voulait pas se mettre en avant car cela allait à l’encontre de ses valeurs. Ce n’est qu’au crépuscule de son existence qu’il s’est laissé convaincre qu’il était temps de raconter son histoire pour la postérité.

Avec Tu ne tueras point, le réalisateur australien rend donc hommage à un héros américain hors du commun. Retrouvez l'émouvante et inspirante histoire de Desmond Doss, le 26 mars sur France 3 à 21h05.