ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Un cœur en hiver : de quel roman le film s'inspire ?

Un véritable triangle amoureux

Un cœur en hiver : de quel roman le film s'inspire ?

Claude Sautet est sans nul doute l'un des plus grands réalisateurs de l'Histoire du cinéma français. Pour son avant-dernier film, "Un cœur en hiver", il rejoue la partition de la relation à trois qui l'avait rendu célèbre via "César & Rosalie". Pourtant, c'est de Russie que vient l'inspiration première du long-métrage...

Au pays du Docteur Sautet

Si Claude Sautet est aujourd'hui considéré comme une référence, il a mis du temps à être reconnu. En effet, les premiers films du réalisateur furent fraîchement accueillis par le public dans les années 60. Il faudra alors attendre 1970 et son premier chef d'œuvre Les Choses de la vie, pour que sa carrière décolle véritablement. Par la suite, Max et les Ferrailleurs César et Rosalie ainsi que Vincent, François, Paul...et les autres confirmeront que Sautet est bel et bien l'un des réalisateurs français incontournables de son temps. Surtout, il va confirmer des talents précieux du cinéma hexagonal tels que Romy Schneider et Michel Piccoli

Si les périodes des années 80 et 90 sont plus hésitantes, Claude Sautet laisse l'héritage d'un cinéma en avance sur son temps puisqu'il aborde déjà des sujets tels que le féminisme ou la montée du chômage. Durant sa carrière, il a remporté deux César du meilleur réalisateur. Un cœur en hiver fait partie des deux films qui lui ont permis de remporter la statuette.

Un coeur en hiver
Camille Kessler (Emmanuelle Béart) - Un coeur en hiver ©FR3 Films Production

L'avant-dernier film d'une légende

En 1992, Claude Sautet livre donc Un cœur en hiver. Le film suit Maxime (Daniel Auteuil) et Stéphane (André Dussolier), deux amis de longue date qui dirigent ensemble un atelier de lutherie. Un jour, Maxime tombe amoureux d'une jeune violoniste nommée Camille (Emmanuelle Béart). Seulement, Stéphane est également séduit par la demoiselle. Entre les trois personnages, une relation complexe va alors se former.

L'idée du film vient d'abord d'un cadeau du fils de Claude Sautet qui lui offre plusieurs CD du célèbre compositeur Maurice Ravel. Passionné de musique, le réalisateur va alors penser son film comme une partition musicale. C'est d'ailleurs pour cela que la musique tient une place importante dans Un cœur en hiver. Surtout, Sautet va s'inspirer d'un roman qu'il a lu durant le tournage de son précédent long-métrage.

En effet, Un héros de notre temps est une œuvre écrite par le romancier russe Mikhaïl Lermontov. Ce roman est composé de quatre nouvelles qui tournent autour de Pétchorine, un jeune officier désabusé par le monde. Sautet va surtout prendre pour matériau principal la seconde partie de l'œuvre durant laquelle Pétchorine séduit une jeune fille uniquement pour tromper son ennui, alors qu'un autre homme est également amoureux d'elle. Très vite, il s'en suivra un triangle amoureux qui finira même en duel à mort entre les deux hommes. C'est sur ce postulat de base que Claude Sautet mettra donc en scène l'avant-dernier film de sa carrière. 

 

Voir aussi

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

La disparition prématurée de Chadwick Boseman en 2020 a attristé les fans de Marvel. Alors que "Black Panther 2" reste l'un des projets du studio, comment envisager la suite sans sa tête d'affiche ? Une pétition vient d'émerger pour que T'Challa reste dans le MCU.