ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Will Hunting : un mathématicien de génie a inspiré le film grâce à un retard

L’histoire d’un génie qui s’ignore

Will Hunting : un mathématicien de génie a inspiré le film grâce à un retard

Dans "Will Hunting", un autodidacte surdoué est repéré par un mathématicien de génie en venant à bout en quelques minutes de deux problèmes que les brillants étudiants du MIT ne parviennent pas à résoudre. Une situation liée à un souvenir inoubliable d’un scientifique renommé.

Will Hunting : un aboutissement pour Matt Damon et Ben Affleck

Sorti en 1998, Will Hunting est la concrétisation d’un rêve pour Matt Damon et Ben Affleck. Les deux amis travaillent pendant plusieurs années sur le script de ce drame. Alors qu’il est inscrit à Harvard, le premier demande au second de l’aider à plancher sur ce qui est à l’origine un projet d’études.

Leur version initiale ressemble davantage à un thriller, centré sur un jeune homme brillant originaire des quartiers populaires de South Boston et recruté par le FBI pour ses compétences exceptionnelles. Le tandem qui s’est récemment retrouvé sur The Last Duel envoie cette ébauche à la société Castle Rock, dirigée par Rob Reiner (Stand by Me), qui achète les droits d’adaptation. Il leur est conseillé d’axer le film sur la relation entre Will Hunting (Matt Damon) et son professeur de mathématiques.

Will Hunting
Will Hunting ©Studiocanal

Par l’intermédiaire de Kevin Smith, qui vient de diriger Ben Affleck dans Méprise multiple, Miramax reprend les droits lorsque les auteurs sont à deux doigts de se faire éjecter par Castle Rock. Les comédiens et scénaristes proposent au réalisateur de mettre en scène le long-métrage. Ce dernier décline l'offre mais reste néanmoins producteur exécutif. Il les dirigera par la suite sur Dogma et Jay & Bob contre-attaquent. Si Mel Gibson et Michael Mann sont approchés, Gus Van Sant, qui vient de signer Prête à tout, est finalement engagé sur le film.

Robin Williams impressionné

Grâce à Francis Ford Coppola, avec lequel il a collaboré sur L’Idéaliste, Matt Damon parvient à se faire remarquer par Robin Williams. La star de Good Morning Vietnam est bluffée par le scénario de l’acteur et de Ben Affleck. Il accepte d’incarner Sean Maguire, psychologue appelé par le professeur de mathématiques Gerald Lambeau (Stellan Skarsgård) pour l’aider à cadrer le jeune héros.

Dans la première partie du long-métrage, Lambeau soumet à ses élèves du MIT deux problèmes réputés pour leur difficulté en les inscrivant sur un tableau accessible à tous. Concierge au sein du prestigieux institut de recherche, Will Hunting profite de moments de calme dans les couloirs pour les résoudre à l'abri des regards en quelques minutes - là où d’autres esprits brillants mettraient des années. Surpris par l’enseignant, le jeune homme au tempérament rebelle prend la fuite et refuse d’abord de lui parler.

Will Hunting
Will Hunting (Matt Damon) - Will Hunting ©Studiocanal

Le mathématicien demande donc de l’aide à Maguire pour lui faire prendre conscience de l’importance de ses capacités. Au cours d’une scène magistrale, le thérapeute balaie l’arrogance de l’autodidacte surdoué à travers un discours empli de douleur et d’humilité, déclamé sur un banc du Boston Public Garden. Des milliers d’admirateurs de Robin Williams assistent au tournage de ce passage d’une intimité désarmante. Après le décès du comédien en 2014, ce banc devient un véritable lieu de recueillement pour ses fans.

Un retard à l’origine du point de départ du film

En 1998, Robin Williams est récompensé par l’Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle pour Will Hunting. Matt Damon et Ben Affleck décrochent quant à eux la statuette du Meilleur scénario original.

Aussi improbables qu’elles puissent paraître, les fameuses séquences de résolution des problèmes imaginées par le duo viennent d’une situation vécue par le mathématicien américain George Dantzig. Dans un entretien cité par Big Think, il raconte un souvenir. À l’époque, il suit les cours sur les statistiques de Jerzy Neyman, à l’université de Berkeley :

Je suis arrivé en retard un jour à l’un des cours de Neyman. Sur le tableau, il y avait deux problèmes que je supposais être des devoirs. Je les ai copiés. Quelques jours plus tard, je me suis excusé auprès de Neyman pour avoir pris autant de temps à les faire. Les problèmes semblaient un peu plus difficiles que d’habitudes.

L’étudiant parvient en réalité à trouver les solutions de deux problèmes irrésolus sans le savoir. En 1947, George Dantzig invente l’algorithme du simplexe en optimisation linéaire. Le scientifique décédé en 2005 enseigne également l’informatique à Berkeley ainsi qu'à Stanford, et son anecdote devient une légende urbaine.

 

Voir aussi

Fast and Furious : Michelle Rodriguez a totalement modifié l'écriture de son personnage

Fast and Furious : Michelle Rodriguez a totalement modifié l'écriture de son personnage

La comédienne Michelle Rodriguez revient sur le tournage du premier « Fast and Furious ». Selon elle, sans son intervention, le personnage de Letty aurait ressemblé à autre chose.