ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Retour vers le futur sur Netflix : pourquoi le film a failli ne jamais voir le jour ?

Retour vers le futur sur Netflix : pourquoi le film a failli ne jamais voir le jour ?

Actuellement disponible sur Netflix, "Retour vers le futur" a été le point de départ de ce qui est aujourd’hui reconnue comme l’une des trilogies les plus cultes de tous les temps. Mais le film aurait pourtant ne jamais voir le jour.

Retour vers le futur, voyage dans le temps et film culte

En 1985, Robert Zemeckis sort le premier volet de ce qui deviendra rapidement l’une des trilogies les plus cultes jamais réalisées. Retour le vers futur propose une histoire de voyage dans le temps et met en scène des personnages particulièrement attachants. L’intrigue débute l’année de la sortie du film, en 1985. Marty McFly, lycéen de Hill Valley, en Californie, mène une vie normale avec sa petite amie Jennifer, malgré une famille en crise. Mais un soir, sa vie bascule lorosqu’il accompagne son ami, l’excentrique « Doc » Emmett Brown, pour tester sa nouvelle invention : une DeLorean qui permet de voyager dans le temps.

L’expérience tourne mal, et le scientifique est assassiné par des trafiquants d’armes à qui il a dérobé du plutonium. Marty se réfugie dans la voiture pour échapper aux tueurs et se retrouve malgré lui propulsé en 1955. C’est là qu’il empêche sans le faire exprès la rencontre de ses parents, et va devoir tout faire pour les remettre ensemble, sous peine de ne jamais exister dans le futur. Il va alors solliciter l’aide du seul homme qui peut l’aider : l’Emmett Brown de 1955…

Le duo principal de Retour vers le futur est formé par Michael J. Fox, dans le rôle de Marty, et Christopher Lloyd, qui joue Doc Brown. Les parents de Marty, Lorraine et George, sont eux interprétés par Lea Thompson et Crispin Glover, tandis que Claudia Wells prête ses traits à Jennifer. Quant à Biff Tannen, le principal antagoniste de l’histoire, il est incarné par Thomas F. Wilson.

Aucun studio ne voulait de Retour vers le futur

Alors que Retour vers le futur a lancé l’une des trilogies les plus cultes jamais réalisées, il aurait pu ne jamais voir le jour. Si le film est sorti en 1985, Bob Gale, le coscénariste, a eu l’idée de l’histoire cinq ans auparavant, en 1980. Celle-ci lui est venue en feuilletant l’album de lycée de son père. Il a alors commencé à se demander s’il aurait été ami avec lui s’ils avaient été à l’école ensemble. Et de là est parti le concept de l’histoire de Retour vers le futur.

Gale a alors commencé à développer cette idée en un scénario avec Robert Zemeckis. Et il leur a fallu quatre ans pour trouver un studio qui accepterait de payer pour l’adaptation de leur histoire.

Le scénario de Retour vers le futur a été rejeté par tous les plus gros studios d’Hollywood, parfois même plusieurs fois. À une époque où sortaient des comédies pour adolescents assez torrides comme Ça chauffe au lycée Ridgemont ou Porky’s, Retour vers le futur était considéré comme trop lisse. Ironiquement, lorsque Gale et Zemeckis ont proposé leur scénario à Disney, la firme aux grandes oreilles l’a rejeté pour la raison inverse, à cause du moment où la mère de Marty lycéenne tombe amoureuse de son fils. En tout, le scénario de ce qui deviendrait un film cultissime a été rejeté plus de 40 fois avant d’être accepté par Universal Pictures. Autant dire que de très nombreux studios doivent aujourd’hui s’en mordre les doigts.

Changements de casting

Une fois le projet sur les rails, le développement de Retour vers le futur a connu quelques rebondissements. S’il est aujourd’hui inconcevable d’imaginer d’autres acteurs que Michael J. Fox et Christopher Lloyd dans la peau de Marty et « Doc », les deux personnages auraient pu avoir d’autres interprètes.

Le premier candidat pour le rôle de « Doc » était John Lithgow. Mais l’acteur n’était pas disponible pour le tournage, et la production s’est tournée vers Lloyd, son deuxième choix. D’abord hésitant, l’acteur s’est laissé convaincre par sa femme, qui l’a poussé à accepter le rôle. Lloyd s’est ensuite inspiré d’Albert Einstein et du chef d’orchestre Leopold Stokowski pour construire l’Emmett Brown que l’on connaît.

Quant au personnage de Marty, si Michael J. Fox était dès le départ le choix numéro un de la production, il n’était au début pas disponible pour le tournage. C’est donc l’acteur Eric Stoltz qui a été choisi pour le remplacer, et ce dernier a même filmé cinq semaines dans la peau du lycéen de Hill Valley.

Mais lorsque le planning de Fox s’est libéré, le rôle lui a été de nouveau offert, et les scènes dans lesquelles Marty devait apparaître qui avaient déjà été tournées avec Stoltz ont été refaites. Ce changement a aussi impacté l’interprète de la petite amie du héros, puisque c’est Melora Hardin qui avait été choisie dans un premier temps pour jouer Jennifer. Mais considérée comme étant trop grande pour Fox, elle s’est elle-même fait remplacer par Claudia Wells. Il s’en est donc fallu de peu pour que le duo iconique de Marty et Doc n’ait pas le même visage.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.