MENU
Accueil > DVD/VOD > See You Yesterday : Netflix se lance dans le teen movie

See You Yesterday : Netflix se lance dans le teen movie

CRITIQUE / AVIS FILM – Sorti vendredi 17 mai sur Netflix, See You Yesterday de Stefon Bristol joue avec le concept des voyages temporels. Porté par un jeune casting, le long métrage surfe sur la vague du genre, qui revient à la mode.

Réalisé par l’inconnu Stefon Bristol, See You Yesterday est un teen movie centré sur les voyages temporels, et porté par de jeunes interprètes : Eden Duncan-Smith et Dante Crichlow en têtes d’affiche. See You Yesterday, produit par Netfix, n’offre pas grand chose d’original dans son écriture, qui ne révolutionne pas le genre. Critique.

Les téléfilms débarquent sur Netflix

Ce qui frappe d’abord dans See You Yesterday, c’est une mise en scène très simpliste. Sans réelle vision artistique, Stefon Bristol propose une réalisation plate, sans réelle profondeur. L’esthétique est étonnement fade, presque fake, dominée par un étalonnage jaunâtre déroutant, et ne permet pas à l’histoire racontée de réellement exister. Les décors sonnent faux, les accessoires ressemblent à des jouets, et le jeune casting n’est pas toujours parfait dans son jeu. See You Yesterday se rapproche d’avantage du téléfilm que de la véritable œuvre cinématographique. Les quartiers noirs ne sont pas assez mis en avant, le rendu final est superficiel, trop bâclé et surtout trop vite expédié.

Surtout que l’écriture n’innove pas vraiment. Elle ne prend pas de risques, restant dans les chemins balisés du genre, ne cherchant pas à briser les codes. See You Yesterday tente parfois d’entrer dans les paradoxes temporels, avec la création de timelines différentes, et de doubles temporels. Mais ces idées ne sont jamais approfondies, balancées sans prévenir et directement oubliées. See You Yesterday tente également d’aborder la condition des afro-américains, de traiter des violences policières à leur égard. Le long métrage reprend parfois la trame de The Hate U Give, mais en y incorporant les voyages temporels. La protagoniste tente désespérément de changer le passé pour sauver son frère. L’idée est relativement classique, et manque d’un traitement original pour totalement convaincre.

Un arrière goût d’un Disney du début des années 2000

Mais grâce à son côté fauché, See You Yesterday partage une ambiance sympathique. Parfois proche de celle de la série Luke Cage, pour son approche pro-black, et une bande son dominée par le doux reggae, ce sont les points forts du long métrage. Stefon Bristol a la volonté ferme de faire un film avec, et pour, sa communauté, et c’est en ça que See You Yesterday fonctionne, en mettant en scène des minorités face à une hégémonie blanche. Ce n’est pas pour rien si le policier meurtrier est un blanc. Mais comme pour le reste, l’aspect politique et social demeure très succinct, assez sommaire.

Enfin, la sensation de film fabriqué avec le système D fait référence parfois à certains Disney du début des années 2000. Des CGI un peu brouillons, des effets visuels relativement bancals, et de jeunes acteurs en roue libre total. See You Yesterday rappelle aussi de temps en temps la saga Spy Kids, où des gamins jouent les aventuriers. Bref, vous avez compris, on est dans ce type de production, relativement insignifiante, qui ne fera pas de vague, sympathique à regarder, mais très vite oubliée. Il n’empêche qu’un caméo inattendu fait son apparition, nom de Zeus !

See You Yesterday de Stefon Bristol, sur Netflix depuis le 17 mai. Ci-dessus la bande annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes annonces. 

Réalisé par l'inconnu Stefon Bristol, See You Yesterday est un teen movie centré sur les voyages temporels, et porté par de jeunes interprètes : Eden Duncan-Smith et Dante Crichlow en têtes d'affiche. See You Yesterday, produit par Netfix, n'offre pas grand chose d'original dans son écriture, qui ne révolutionne pas le genre. Critique. Les téléfilms débarquent sur Netflix Ce qui frappe d'abord dans See You Yesterday, c'est une mise en scène très simpliste. Sans réelle vision artistique, Stefon Bristol propose une réalisation plate, sans réelle profondeur. L'esthétique est étonnement fade, presque fake, dominée par un étalonnage jaunâtre déroutant, et ne permet…

Conclusion

Note de la rédaction

Avec son approche fauchée, son style à la Disney du début des années 2000, son côté Spy Kid et sa bande son reggae, See You Yesterday à quelques arguments pour divertir. Il n’empêche que l’histoire ne vole pas bien haut, que la réalisation est inexistante et que le rendu final s’apparente plus à un mauvais téléfilm qu’à un véritable long métrage.

Note spectateur : Sois le premier !

Ça pourrait vous intéresser

Voir aussi

George Clooney va adapter Good Morning Midnight pour Netflix

Le roman "Good Morning Midnight" s'apprête à être adapté en long-métrage pour la plateforme Netflix. Pour ce projet, George Clooney sera non seulement à la réalisation mais campera aussi le rôle principal du film. La production devrait débuter très prochainement.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis