ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Sherlock Holmes - Jeu d’ombres sur Netflix : saviez-vous que l’histoire aurait dû être différente ?

Sherlock Holmes - Jeu d’ombres sur Netflix : saviez-vous que l’histoire aurait dû être différente ?

Actuellement disponible sur Netflix, "Sherlock Holmes : Jeu d’ombres" met aux prises le détective avec son célèbre némésis, le professeur Moriarty. Mais l’intrigue du film aurait pu être bien différente.

Holmes face à Moriarty dans Sherlock Holmes : Jeu d’ombres

Suite au succès du Sherlock Holmes sorti deux ans auparavant, Guy Ritchie revient en 2011 avec sa suite. L’intrigue de Sherlock Holmes : Jeu d’ombres débute environ six mois après les événements du premier film. Le film introduit la célèbre némésis du personnage créé par Arthur Conan Doyle, le professeur Moriarty. Alors que de nombreux incidents en apparence isolés surviennent dans le monde, un seul homme voit le lien entre eux. De son appartement londonien, Sherlock Holmes a étudié de près les incidents en question, et est parvenu à en déduire qu’ils étaient tous l’œuvre d’un seul homme : le professeur Moriarty. Mais ce dernier semble toujours avoir un coup d’avance sur le célèbre détective. Pour l’empêcher de mettre en action un plan qui pourrait avoir des conséquences dramatiques, Holmes et son fidèle acolyte, le Dr Watson, vont devoir se montrer plus malins que jamais…

Sherlock Holmes : Jeu d’ombres est toujours porté par le duo du premier film. Robert Downey Jr revient ainsi prêter ses traits au détective tandis que Jude Law rejoue le Dr Watson. Rachel McAdams est aussi de retour dans la peau d’Irene Adler. Parmi les seconds rôles introduits dans le film, Noomi Rapace y joue Sim, une jeune femme qui va aider Holmes et Watson dans leur enquête. Quant au Professeur Moriarty, il est interprété par Jared Harris.

L’intrigue de Sherlock Holmes : Jeu d’ombres a été largement modifiée

Le développement de Sherlock Holmes : Jeu d’ombres sa débuté peu après la sortie du premier film, quand il est vite devenu clair que c’était un succès. Les producteurs de la suite ont trouvé leur inspiration dans l’une des plus célèbres nouvelles de Conan Doyle sur le détective, Le Dernier Problème. Mais l’intrigue de Jeu d’ombres a largement évolué par rapport au communiqué de presse initial du film. Le communiqué en question donnait à l’histoire de Jeu d’ombres une direction totalement différente :

Lorsque le prince héritier d’Autriche est retrouvé mort, les preuves semblent indiquer un suicide. Mais le détective Sherlock Holmes déduit que le prince a été éliminé et que le crime n’est qu’une pièce d’un puzzle créé par un génie du mal nommé Moriarty.

Ce synopsis présente une intrigue très différente de celle qui a finalement été développée dans le film. C’est bien une série d’incidents sans lien apparent qui met Holmes sur la piste de Moriarty, et non le meurtre du prince héritier d’Autriche.

Les seconds rôles auraient aussi pu être différents

En plus de l’intrigue, qui a drastiquement changé par rapport à celle décrite dans le premier synopsis officiel du film, les seconds rôles de Jeu d’ombres auraient pu être interprétés par d’autres acteurs. Alors que c’est Jared Harris qui a finalement été choisi pour interpréter Moriarty, des rumeurs associaient de très grands noms au personnage avant la sortie du long-métrage de Ritchie. On a ainsi pu entendre Brad Pitt, Daniel Day-Lewis, Gary Oldman ou Javier Bardem comme étant de potentiels candidats pour le rôle. S’il est difficile de savoir à quel point ces rumeurs ont été fondées, Harris n’a appris qu’il avait été choisi pour jouer Moriarty qu’environ une semaine avant le début du tournage. Il est donc possible que les producteurs aient réellement tenté d’engager l’un des grands noms listés ci-dessus jusqu’au dernier moment pour jouer la némésis de Holmes.

Quant au personnage de Sim, si Noomi Rapace a été choisie pour le rôle, celui-ci aurait aussi pu revenir à un bon nombre d’autres actrices. Les noms de Sophie Marceau, Audrey Tautou, Penélope Cruz, Juliette Binoche, Eva Green ou Cécile de France ont ainsi circulé comme ayant été considérées pour jouer le personnage.  Mais c’est bien l’actrice suédoise qui a été choisie pour prêter ses traits à Sim, et comme le personnage n’avait pas encore été totalement développé à ce moment, elle a même beaucoup contribué à en faire celui que l’on découvre dans le film.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.