ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Star : les détails du service de Disney+

Lors de sa grande messe qu'était l'Investor Day, Disney a annoncé le lancement du service Star, qui vient en complément de Disney+ pour s'adresser à un public plus mature. Découvrez l'offre qui sera disponible dessus lors de son lancement cette année.

Star : la nouvelle branche adulte de Disney+

Quand Disney a lancé son propre service de streaming, l'objectif était de faire dans le très grand public, en n'excluant personne. Une stratégie qui a déjà permis de s'imposer comme l'un des mastodontes de ce secteur. Une partie du public pourra regretter de ne pas trouver sur Disney+ des titres un peu plus matures ou exigeants. Heureusement, la firme aux grandes oreilles a trouvé la parade à ce manque en prévoyant d'introduire l'option Star sur la plateforme.

Nous pourrons y avoir accès dès le 23 février 2021 en France. Un petit supplément financier sera demandé, faisant ainsi grimper l'abonnement mensuel à 8.99 euros au lieu de 6.99 précédemment. Une offre qui reste très bon marché - elle est inférieure à celle de Netflix par exemple - et qui permet d'agrandir le catalogue. À côté des habituelles sorties estampillées Disney, Marvel et Star Wars, les abonnés pourront se rendre dans l'espace Star et ainsi lancer des titres moins orientés pour la famille. Tout a été pensé pour que les enfants ne s'égarent pas, avec un code confidentiel qui sera demandé avant d'y accéder.

Qu'attendre de ce service ?

On rappellera que Disney a désormais en sa possession les actifs de la Fox depuis un retentissant achat du studio. Même si ça ne sonne pas comme friendly avec leur image de marque, la firme détient maintenant Predator, Alien, Die Hard, 24 heures Chrono, X-Files, Lost ou encore La Planète des singes. Il faut bien en faire quelque chose et essayer de rentabiliser la somme conséquente dépensée. Star devient la solution la plus évidente pour exploiter le catalogue Fox tout en ne s'éloignant pas de Disney+. Un nouvel atout de taille.

Cependant, on se demande de ce qu'il va advenir de titres déjà disponibles ailleurs. On pense à 24 heures chrono, par exemple, qui vient d'arriver en intégralité sur Netflix en ce début d'année. La série sera-t-elle aussi sur Star directement ou faudra-t-il attendre ?

Du contenu original au lancement de Star

Là où Star devient encore plus intéressant en Europe, c'est parce qu'on y retrouvera dessus des programmes originaux en provenance d'Hulu. Disney est devenu actionnaire majoritaire du network avec le rachat de la Fox et doit trouver le moyen de diffuser les productions. Pas question qu'elles terminent sur Disney+, toujours à cause de cette envie de rester ancré dans une politique familiale. Star ne va pas seulement être un canal de diffusion du contenu froid. Des titres exclusifs seront aussi diffusés dessus. À commencer par Love, Victor, le spin-off de Love, Simon sur un autre adolescent homosexuel. La série était prévue sur Disney+ jusqu'à ce qu'elle soit reléguée sur Hulu aux Etats-Unis à cause de son contenu. Si l'excuse officielle évoque de la sexualité et l'utilisation de drogue/alcool, certains observateurs estiment que Disney a surtout freiné à cause de la sexualité du personnage principal.

Love, Victor
Love, Victor © Hulu

En plus de Love, Victor, la nouvelle série de David E. Kelley sera lancée sur Star. Big Sky est un polar sur deux sœurs qui ont été enlevées par un chauffeur de camion dans le Montana. Un détective privé et un ancien policier vont s'associer pour faire la lumière sur cette affaire. Pour finir, Solar Opposites est la troisième série inédite en France à faire son entrée sur Star. Cette création du co-créateur de Rick & Morty évoque l'arrivée d'une troupe d'aliens dans une banlieue des Etats-Unis.

Disney doit encore nous fournir la liste intégrale du catalogue de Star. Son lancement étant pour les prochaines semaines, ça ne devait plus trop tarder.

Voir aussi

Mad Max : retour sur la sortie polémique du film en France

Mad Max : retour sur la sortie polémique du film en France

Tourné avec un budget dérisoire, détenteur d'un succès monstre au box-office et devenu culte, le tout premier "Mad Max" a reçu un accueil plus que mouvementé dans les salles. En France, le film n'a pu échapper à la censure et à une interdiction très sévère.