ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Samson : le héros derrière l’épopée biblique en DVD

Avec cette revisite cinématographique du Livre des Juges, Saje Distribution propose au public français de (re)découvrir l’histoire de l’hébreu éponyme qui donnerait du fil à retordre à Superman lui-même. Si sa force semble sans pareille, « Samson » est aussi gratifié d’un casting ayant déjà foulé les plateaux de chefs-d’œuvre du septième art et de visuels accrocheurs.

Réalisé par Bruce Macdonald (The Perfect Wave) et Gabriel Sabloff (Hitting the Breaks), Samson (2018) est accessible à tous si tant est qu’on lui laisse une chance. Accueilli froidement par les critiques et avec un passage dans les salles obscures qui lui a valu d’empocher seulement 4,87 millions de dollars, sa sortie DVD est une chance pour lui de redorer son blason.

Samson : présentation et critique

Choisi par Dieu pour libérer les hébreux de l’esclavage imposé par le roi philistin Balek (Billy Zane), et son fils cruel prénommé Ralah (Jackson Rathbone), Samson (Taylor James) met à profit sa force inconcevable par le commun des mortels pour entrer en guerre avec ses ennemis. Sa foi se trouve tristement ébranlée par l’assassinat de personnes qui lui sont chères, et se trouve victime d’un terrible traîtrise qui impacte irrémédiablement son destin.

Samson aborde les grands thèmes et questionnements de l’existence à travers la quête identitaire et de rédemption. Le long-métrage n’omet pas pour autant les ingrédients qui font leur preuve depuis toujours au cinéma, en y mêlant action et romance. Il faut dire que le scénario s’y prête parfaitement, entre la puissance du protagoniste et les yeux envoûteurs de Caitlin Leahy (Legion) ! Reste à jauger sa qualité d’adaptation de la Bible hébraïque dont seuls les plus experts et pointilleux sauront donner un avis valide. Il n’en est pas moins que ces 100 minutes offrent un spectacle où les événements dramatiques s’enchaînent avec plus ou moins de justesse dans l’écriture et les diverses interprétations.

Le film s’en sort au mieux avec les moyens mis à disposition puisqu’il n’est pas évident de viser l’épique sans le soutien financier des géants comme Fox, Disney ou Warner Bros. Cela se ressent rapidement par le biais des perruques, effets visuels et cascades (dont les plans serrés sont souvent utilisés comme cache-misère) qui sont plutôt « cheap », à l’ère où même les séries prennent des allures de films à grand budget. Cependant, il s’agit d’un divertissement décent qui saura charmer plus d’un spectateur, y compris ceux qui ne s’y attendent pas le moins du monde en se lançant par pure curiosité dans le visionnage.

L’édition commercialisée

Édité par SAJE Distribution, Samson n’a malheureusement pas trouvé sa voie sur le chemin de la haute-définition et doit ainsi se contenter d’une simple sortie DVD. Pratique toujours régulière en dépit des années qui passent depuis l’introduction du format Blu-ray sur le marché de la vidéo en 2006. En effet, il en est ainsi pour de nombreuses œuvres à la sortie discrète et/ou qui n’ont pas explosé au box-office. À noter que l’œuvre existe bel et bien sur support HD du côté des États-Unis, du Canada, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne, mais aucune de ces sorties ne paraît comporter la langue de Molière, sous une forme ou une autre.

De gauche à droite : DVD, Blu-ray (USA)

Ce choix se traduit par une qualité d’image standard ne répondant pas aux normes actuelles (Full HD et 4K pour les plus chanceux) mais qui n’est pas désagréable au point de devenir aveugle à notre tour. Le spectateur regrettera tout de même de ne pas pouvoir profiter pleinement de la photographie soignée qu’il a devant les yeux, en particulier grâce à des paysages de toute beauté et des costumes agréables à l’œil (on ne peut pas en dire autant des effets spéciaux et de certains accessoires/décors). Car oui, le film a bénéficié d’un travail remarquable compte tenu de son budget probablement « mince » et de ses sociétés de production obscures au grand public. Côté audio, quatre pistes sont aux choix : un Dolby Digital 2.0 et 5.1 pour la version originale et le doublage français. Si ce n’est que vous devrez sûrement augmenter le volume pour être à votre aise, l’immersion est efficace et vous transporte au cœur des batailles qui font rage. Les sous-titres sont désactivables.

Les suppléments

Bonne nouvelle, la galette n’est pas entièrement dépourvue de bonus ! Cela aurait pu être le cas et nous n’en aurions pas été des plus surpris à l’heure où même les studios les plus colossaux font parfois peu d’efforts, même pour leurs blockbusters. En outre, les différents menus sont animés et visuellement attractifs. Un petit plus sympathique pour ce DVD dont seul un second clip fourni par le Blu-ray américain est absent.

  • Making-of (04:05 min) : les interviewés reviennent sur les challenges de cette adaptation cinématographique en terme de fidélité à l’Ancien Testament, mais également sur les procédés mis en place pour toucher un maximum de spectateurs, qu’ils soient croyants ou non. Rien d’exhaustif, mais ne crachons par dans la soupe puisqu’il ne doit exister aucun autre matériel exploitable officiellement.
  • Clip « Home » (03:06 min) : le titre est interprété par le duo The Cloud Music.
  • Film-annonce (01:41 min) : proposé en VOST et VF.
  • Films-annonces : SAJE Distribution (02:05 min), « La Voix du pardon » (02:13 min), « Interview avec Dieu » (02:17 min), « Dieu n’est pas mort 3 » (01:11 min), « Forgiven » (01:48 min) et « Popieluszko » (01:49 min).

L’édition DVD de Samson est disponible à la Fnac et sur Amazon.