MENU
Accueil > DVD/VOD > Tests DVD/BR > Spider-Man – New Generation : une nouvelle araignée tisse sa toile en Blu-ray

Spider-Man – New Generation : une nouvelle araignée tisse sa toile en Blu-ray

L’Oscarisé Spider-Man : New Generation ne s’est pas fait à main levée du jour au lendemain. Trois réalisateurs se sont serrés les coudes afin de promettre une aventure soignée : l’habitué de l’animation Bob Persichetti (Le Petit Prince), Peter Ramsey (Les Cinq légendes) et Rodney Rothman (Sans Sarah, rien ne va !). En outre, ce dernier s’est également penché sur le scénario avec l’aide de Phil Lord a qui nous devons aussi La Grande Aventure LEGO sortit en 2014. L’effort paie puisque le succès de la franchise de Marvel a une fois de plus été prouvé grâce à des récompenses à gogo…

Note de la rédaction

Film
Vidéo
Audio
Bonus

« Spider-Man : New Generation » est un film décapant à l’auto-dérision délectable et aux visuels époustouflants mêlant l’animation 3D à l’esthétique des bandes-dessinées. Le Blu-ray rend justice au héros puisqu’il est tout simplement irréprochable. Une tuerie même, donnant envie de se précipiter sur les galettes 3D et 4K supérieures pour leur gain en profondeur pour l’un et l’apport du HDR et de la précision pour l’autre. Les suppléments sont également très solides et viennent parfaire une aventure d’ores et déjà culte chez Marvel.

Note spectateur : 4.55 ( 1 notes)
×

À l’heure où les Avengers tirent leur révérence dans les salles obscures, l’homme-araignée fait de nouveau parler de lui dans un long-métrage boosté aux stéroïdes et placé sous le signe du renouveau. Adieu Peter Parker (ou presque), bienvenue Miles Morales ! Le cocktail détonnant offert par « Spider-Man : New Generation » est désormais disponible sur pas moins de quatre disques différents pour plaire à tous ! Cela ne fait pas de doute : la relève est définitivement assurée.

L’Oscarisé Spider-Man : New Generation ne s’est pas fait à main levée du jour au lendemain. Trois réalisateurs se sont serrés les coudes afin de promettre une aventure soignée : l’habitué de l’animation Bob Persichetti (Le Petit Prince), Peter Ramsey (Les Cinq légendes) et Rodney Rothman (Sans Sarah, rien ne va !). En outre, ce dernier s’est également penché sur le scénario avec l’aide de Phil Lord a qui nous devons aussi La Grande Aventure LEGO sortit en 2014.

L’effort paie puisque le succès de la franchise de Marvel a une fois de plus été prouvé grâce à des récompenses à gogo telles qu’un Golden Globes et un BAFTA Award parmi tant d’autres. Mais, au-delà du symbole, ce sont avant tout les chiffres qui parlent d’eux-mêmes puisque pour un budget estimé à 90 millions de dollars, les recettes mondiales s’élèvent quant à elles à hauteur de 375,4 millions. Un excellent score prouvant que la mode des super-héros est encore loin de s’essouffler.

Spider-Man – New Generation : présentation et critique

Imaginez un monde où le Peter Parker (Jake Johnson) que nous connaissons tous ne serait plus, où son assassin, Wilson Fisk alias le Caïd (Liev Schreiber), serait sur le point d’ouvrir un portail inter-dimensionnel dans l’espoir de retrouver sa famille disparue. C’est dans cette réalité que l’adolescent new-yorkais Miles Morales (Shameik Moore) obtient les pouvoirs de l’Araignée. Aidé de Spider-Man alternatifs provenant de différentes époques et pays, il doit dès lors endosser le célèbre costume pour déjouer les plans de leur adversaire et mettre un terme à ses machinations menaçant le monde.

Avec ses indénombrables références pop, sa bande-son ébouriffante et son histoire bien ficelée, Spider-Man : New Generation est sans aucun doute le « meilleur hommage cinématographique fait aux comics ». Pour plus de détails concernant notre avis, rendez-vous ici.

Les éditions commercialisées

Sony Pictures a mis le paquet pour cette sortie physique ! Difficile de passer à côté du film d’animation en vous rendant dans les rayonnages spécialisés puisque chaque support existant est exploité de l’éternel DVD au Blu-ray 4K sans oublier la galette 3D. Tous les écrans sont ainsi contentés et les collectionneurs satisfaits de l’existence d’un steelbook exclusif au marchand FNAC (mais malheureusement épuisé à l’heure actuelle). Celui-ci est même accompagné d’un magnet à l’effigie de l’araignée ! L’unique déception de ce boîtier métallique en totale concordance avec l’aspect graphique de l’œuvre est l’absence de 4K. Pourquoi l’avoir exclu ?

De gauche à droite : DVD, Blu-ray, Blu-ray 3D + Blu-ray, Blu-ray 4K + Blu-ray 3D + Blu-ray, Steelbook FNAC + Blu-ray 3D + Blu-ray + Magnet

Test Vidéo/Audio

C’est par le biais d’un master finalisé en 2K que le studio délivre une image impeccable et renversante : une référence n’ayons pas peur des mots ! Le parti-pris artistique est ingénieux puisqu’il rend hommage aux comic books en adoptant des textures rappelant ce support à l’instar de fines lignes et points habillant le tout. Rafraîchissant après les bouilles rondes et les yeux disproportionnés en vogue depuis plusieurs années. Inutile par conséquent de rechercher des détails extrêmement fins comme tout spectateur serait en mesure d’attendre d’un Pixar de dernière génération avec ses peaux plutôt réalistes. Pourtant, cela n’empêche pas Spider-Man : New Generation d’être une claque visuelle en son genre.

Sa personnalité unique se définit par ses multiples environnements dont les plans larges sur la ville sont particulièrement décoiffants, par des personnages au design très varié puisque venant d’univers totalement différents (animé, cartoon, noir et blanc…), des costumes inspirés et des effets à tomber à la renverse. Parmi ces derniers, il est impossible de ne pas mentionner le combat final à proximité du portail inter-dimensionnel, débordant de créativité, et son explosion de couleurs chatoyantes à n’en plus finir (un grand moment de HDR sûrement pour ceux possédant le Blu-ray 4K !). Les rétines ne savent plus où se porter tant l’intégralité du cadre est mobilisée sans zones mortes. Bien entendu, le spectacle ne serait pas de si haute-voltige dépourvu de contrastes appropriés et à l’intensité réfléchie selon les situations. La profondeur, sublimée par la version 3D, est aussi favorisée, d’autant plus que les noirs sont solides sans se boucher.

Le positif ne s’arrête pas là puisque la langue française et la piste originale sont toutes les deux proposées au format DTS-HD Master Audio 5.1. Ce qui est rare pour un doublage ! L’expérience auditive est en parfaite concordance avec celle offerte par les yeux puisque le public est confronté à des mixages d’un dynamisme indéniable. L’immersion se veut parfaite et ce, peu importe l’endroit, que l’on se retrouve dans les couloirs peuplés du lycée ou au cœur d’une bataille tonitruante. Chaque son est choisi avec soin pour faire oublier qu’il s’agit d’un film d’animation. Les scènes d’action sont très percutantes puisque soutenues par des basses profondes et précises, ainsi que par une utilisation surround solide à en faire -littéralement- tourner la tête. Il n’existe aucun instant totalement dépourvu d’intérêt pour les tympans. De plus, la musique composée par Daniel Pemberton (Steve Jobs) est fidèlement retranscrite et complète une bande-originale aux nombreux titres urbains.

Test Bonus

À l’exception d’une galerie de dessins préparatifs, affiches et compagnie, rien ne semble manquer non plus du côté de l’interactivité. Certes, la durée de la plupart aurait potentiellement pu être légèrement augmentée mais le principal y est.

  • Jouer en mode univers alternatif (143: 30 min) : regardez en mode univers alternatif pour découvrir d’autres scènes, intrigues, personnages et bien d’autres choses encore avec les cinéastes comme guides. Tous les plans ne sont pas achevés, rajoutant d’autant plus de richesse à cette version inédite. Une pépite !
  • Commentaire du cinéaste : le co-scénariste Phil Lord, le producteur Chris Miller, et les deux réalisateurs Bob Persichetti, Peter Ramsay et Rodney Rothman se réunissent pendant près de deux heures pour livrer de multiples secrets concernant la production de New Generation. L’humour ne manque pas mais ne nuit en aucun cas à cette piste extrêmement informative sur de nombreux éléments visuels, sonores, techniques, etc.
  • Court-métrage « Spider-Cochon pris pour un jambon » (4:01 min) : dans une ambiance typique des Looney Tunes et de WB, le héros doit venir à bout des plans de Dr. Écrevisse afin de pouvoir savourer son hot-dog en toute liberté.
  • Nous sommes Spider-Man (7:51 min) : l’équipe se confie sur le nouvel angle apporté aux aventures de l’araignée, accompagné de ses messages d’actualité et sa diversité ainsi que sur l’importance accordée à la notion d’identité.
  • Spider-Man New Generation : Nouvelle dimension (5:09 min) : discussion poussée autour de l’animation, véritable point-fort de l’œuvre alliant cinéma et comic book en des visuels originaux.
  • Conception cinématographique de personnages de bandes dessinées : héros & jambons (7:45 min) : le département artistique est mis sous les projecteurs tandis que les intervenants développent leurs arguments autour du design et de l’inspiration derrière chaque personnage principal bénéfique.
  • Conception de personnages de bandes dessinées : monstres & scorpions (5:11 min) : à l’image du bonus précédent, celui-ci s’arrête cette fois-ci sur les méchants ponctuant la nouvelle aventure du tisseur. Et ils ne manquent pas !
  • Hommage à Stan Lee et Steve Ditko (8:34 min) : featurette s’attardant avec respect sur les créateurs (scénariste et dessinateur respectivement) de Spider-Man tous les deux décédés en 2018 à quelques mois d’écart. Photographies, storyboards, bande-dessinées et interviews viennent illustrer ces huit minutes.
  • Un défi caché pour les fans de Spider-Man : New Generation (5:02 min) : l’équipe divulgue les easter eggs et références aux BD présents tout au long du métrage. Les aviez-vous tous repérés ? Probablement que non ! Votre prochain visionnage s’annonce passionnant maintenant que vous possédez toutes les clés en main.
  • Vidéos sous-titrées avec les paroles des chansons (5:48 min) : « Sunflower » de Post Malone, Swae Lee (2:47 min) et « Familia » de Nicki Minaj, Anuel AA, Bantu (3:00 min).
  • Films-annonces : Spider-Man Far from Home (2:37 min), Men in Black International (2:37 min), Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses (1:02 min) et Chair de Poule 2 (1:59 min).

Spider-Man : New generation est disponible ici en Blu-Ray.

L’Oscarisé Spider-Man : New Generation ne s’est pas fait à main levée du jour au lendemain. Trois réalisateurs se sont serrés les coudes afin de promettre une aventure soignée : l’habitué de l’animation Bob Persichetti (Le Petit Prince), Peter Ramsey (Les Cinq légendes) et Rodney Rothman (Sans Sarah, rien ne va !). En outre, ce dernier s’est également penché sur le scénario avec l’aide de Phil Lord a qui nous devons aussi La Grande Aventure LEGO sortit en 2014. L’effort paie puisque le succès de la franchise de Marvel a une fois de plus été prouvé grâce à des récompenses à gogo…

Note de la rédaction

Film
Vidéo
Audio
Bonus

« Spider-Man : New Generation » est un film décapant à l’auto-dérision délectable et aux visuels époustouflants mêlant l’animation 3D à l’esthétique des bandes-dessinées. Le Blu-ray rend justice au héros puisqu’il est tout simplement irréprochable. Une tuerie même, donnant envie de se précipiter sur les galettes 3D et 4K supérieures pour leur gain en profondeur pour l’un et l’apport du HDR et de la précision pour l’autre. Les suppléments sont également très solides et viennent parfaire une aventure d’ores et déjà culte chez Marvel.

Note spectateur : 4.55 ( 1 notes)
Voir aussi
Que devient Linda Blair (L’Exorciste) ?

Aujourd’hui âgée de 60 ans, l’actrice Linda Blair s’est faite mondialement connaître en se glissant dans la peau de Regan dans le film d’épouvante "L’Exorciste". Bien qu’ayant continué à tourner, la comédienne n’est jamais parvenue à totalement se départir du rôle qui a fait son succès. Retour sur une carrière en dents de scie.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis