MENU
Accueil > DVD/VOD > Tests DVD/BR > Tolkien : une ode à l’imagination en Blu-ray
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Tolkien : une ode à l’imagination en Blu-ray

Afin de retourner aux origines d’un maître de l’écriture avec Tolkien, Fox Searchlight Pictures s’est entouré de Dome Karukoski, connu pour son Tom of Finland sorti en 2017. Son scénario, qui inclut des libertés l’éloignant davantage du documentaire, est quant à lui tiré des plumes de David Gleeson (Cowboys & Angels) et du récompensé à la cérémonie des BAFTA pour Pride (2014) : Stephen Beresford. Malgré la réputation du créateur du Seigneur des Anneaux, le passage dans les salles du drame biographique se fait discrètement puisqu’il récolte « seulement » moins de 7,8 millions de dollars de recettes. Tolkien : présentation et critique Scénario…

Note de la rédaction

Film
Vidéo
Audio
Bonus

Le Blu-ray est d’excellente facture et ne saurait être détrôné en l’absence d’une galette 4K qui ne semble pas pointer à l’horizon et ce, toutes Terres confondues.

Note spectateur : 5 ( 1 votes)
×

« Et Eärello Endorenna utúlien. Sinome maruvan ar Hildinyar tenn’ Ambar-metta! » À une époque où les biopics s’enchaînent, de « Bohemian Rhapsody » à « Goodbye Christopher Robin », le septième art ne pouvait passer à côté de celui dont l’imagination débordante a un jour composé des langues inédites et des épopées mettant en scène des Demi-hommes : les Hobbits. Sans oublier votre herbe à pipe, installez-vous confortablement devant « Tolkien » (maintenant en Blu-ray et DVD) et assistez à la naissance de l’un des auteurs les plus renommés de tous les temps.

Afin de retourner aux origines d’un maître de l’écriture avec Tolkien, Fox Searchlight Pictures s’est entouré de Dome Karukoski, connu pour son Tom of Finland sorti en 2017. Son scénario, qui inclut des libertés l’éloignant davantage du documentaire, est quant à lui tiré des plumes de David Gleeson (Cowboys & Angels) et du récompensé à la cérémonie des BAFTA pour Pride (2014) : Stephen Beresford. Malgré la réputation du créateur du Seigneur des Anneaux, le passage dans les salles du drame biographique se fait discrètement puisqu’il récolte « seulement » moins de 7,8 millions de dollars de recettes.

Tolkien : présentation et critique

Scénario ★★★☆☆

Après avoir perdu ses deux parents, John Ronald Reuel Tolkien (Harry Gilby) est accueilli dans une pension de famille où il fait la rencontre de la jeune Edith Bratt (Mimi Keene). La complicité s’installe entre les deux adolescents jusqu’à s’épanouir en romance plusieurs années plus tard. Entre-temps, le garçon entre à l’école King Edward’s où ses capacités de récitation impressionnent et où il se lie d’amitié avec Christopher Wiseman (Ty Tennant), Geoffrey Smith (Adam Bregman) et le fils du directeur Robert Gilson (Albie Marber). Ils forment alors la Tea Club Barrovian Society dont ils mettent les réunions à profit pour échanger autour de l’art. Âgé de 19 ans, le passionné de langue (désormais incarné par Nicholas Hoult) part étudier à Oxford. C’est entre ces murs qu’il fait la connaissance du professeur Joseph Wright (Derek Jacobi) qui l’inspire notamment à approfondir son savoir en finnois et gallois. Cependant, ses études sont mises de côté lorsque la première Guerre mondiale éclate, l’envoyant sur le front. Les tragédies auxquelles il est si soudainement confronté ne manque pas de nourrir son imagination pour ses récits à venir.

Ne vous attendez pas à un pseudo making-of du Hobbit ou des autres œuvres littéraires du philologue. En effet, le script s’intéresse à la période de sa vie précédant ses succès. Le spectateur le voit évoluer, prendre note d’éléments divers qu’il croise lors de son quotidien et qui viendront ultérieurement nourrir ses pages. La richesse de son esprit n’est néanmoins que frôlé du bout du doigt à cause d’une construction jugée « très classique ». Pour plus de détails concernant notre avis, retrouvez notre critique de Tolkien.

Les éditions commercialisées

Édité au format physique par 20th Century Fox Home Entertainment, Tolkien ne jouit pas d’une sortie en grande pompe avec des collectors à en perdre le nord. Aucun steelbook n’est proposé par le marchand Fnac en guise d’exclusivité, le disque 4K est mondialement indisponible et pas le moindre goodie n’est proposé comme une brève biographie de l’écrivain dans un booklet. Les acheteurs n’auront donc qu’à choisir entre un simple DVD et un Blu-ray sans fourreau. C’est toujours mieux que de voir l’œuvre se perdre sur les plateformes de streaming !

De gauche à droite : DVD, Blu-ray

Test Vidéo/Audio

Vidéo ★★★★★ Audio ★★★★★

Bien qu’aucune information n’ait officiellement été dévoilée concernant le master final du long-métrage, les probabilités qu’il s’agisse d’une capture numérique achevée en 2K sont fortes. La présentation est tout simplement impeccable avec ses reconstitutions détaillées des costumes d’époque et des décors aux matières complexes (Oxford par exemple). Ce n’est plus réellement étonnant pour une production récente proposée par ce studio. La palette est limitée puisqu’elle préserve des tons ambrés et désaturés gérés par le directeur de photographie Lasse Frank Johannessen (The Shamer) durant la majorité de ces 110 minutes. Malgré tout, quelques touches de couleurs viennent briser cette homogénéité comme le bleu vif des iris de Hoult ainsi que les terribles flaques de sang d’un rouge rouille. Le contraste est bon, les ombres sont riches et les noirs profonds.

Aux côtés d’un doublage français au format DTS 5.1 se tient la piste anglaise originale en DTS-HD 5.1 Master Audio. Cette dernière est peu mise au défi de par la nature assez intimiste de Tolkien mais les scènes de guerre prouvent l’étendue de sa qualité. Avec des surrounds efficaces mis à contribution via les sifflements du gaz toxique, les explosions et tirs, la pièce du visionnage se change en véritable champ de bataille. L’activité surround n’est pas totalement oubliée avec des atmosphères travaillées, que ce soit lors d’un match de rugby ou d’une réunion calfeutrée entre les quatre amis où les ambiances disposent de bruitages d’environnement réussis. Les dialogues sont quant à eux propres et clairs.

Test Bonus ★★☆☆☆

Les suppléments se comptent sur les doigts d’une main mais sont heureusement de bonne facture, notamment grâce à la réapparition d’un bonus souvent mal-aimé : le commentaire audio. Comme pour chaque biopic, un focus sur la personnalité principale serait apprécié mais ce n’est pas ce disque qui répondra à cette attente.

  • Scènes inédites (12:37 min) : « Communion » (0:37 min), « Cigarette ? » (0:58 min), « « C’est vraiment un saxon » (01:59 min), « Danger dans les tranchées » (02:04 min), « Festin de minuit » (02:25 min), « Capitaine d’un navire » (01:36 min) et « Café de la Somme » (03:14 min). Un commentaire audio du cinéaste est disponible pour chacune des scènes.
  • Premier aperçu (12:59 min) : une featurette promotionnelle pour HBO rassemblant différents entretiens avec le casting et la distribution. Sont abordés : leur introduction à l’univers de Tolkien, la dynamique du groupe d’amis dans le film, la romance avec Edith Bratt et les touches de fantastique à travers les croquis et langues créés par l’auteur.
  • Commentaire audio de Dome Karukoski : le réalisateur dresse un semblant de biographie en s’arrêtant sur la psychologie et la personnalité de Tolkien, ainsi que sur ses relations et les drames de son existence ayant inspiré ses écrits. Il mentionne aussi le casting, divers choix artistiques, les lieux de tournage et la scène entre Nicholas Hoult et Genevieve O’Reilly (Rogue One – A Star Wars Story) dont la prestation a bouleversé l’ensemble de l’équipe.
  • Galerie (01:30 min) : en avance rapide ou automatique, découvrez dix-sept photographies prises lors du tournage.

Bilan ★★★★☆

En dépit des erreurs historiques, que vous soyez ou non un passionné assidu de l’auteur, ne passez pas à côté de Tolkien, de sa photographie et de sa sensibilité. Le Blu-ray est d’excellente facture et ne saurait être détrôné en l’absence d’une galette 4K qui ne semble pas pointer à l’horizon et ce, toutes Terres confondues.

Les éditions DVD et Blu-ray de Tolkien sont disponibles à la Fnac et sur Amazon.

Afin de retourner aux origines d’un maître de l’écriture avec Tolkien, Fox Searchlight Pictures s’est entouré de Dome Karukoski, connu pour son Tom of Finland sorti en 2017. Son scénario, qui inclut des libertés l’éloignant davantage du documentaire, est quant à lui tiré des plumes de David Gleeson (Cowboys & Angels) et du récompensé à la cérémonie des BAFTA pour Pride (2014) : Stephen Beresford. Malgré la réputation du créateur du Seigneur des Anneaux, le passage dans les salles du drame biographique se fait discrètement puisqu’il récolte « seulement » moins de 7,8 millions de dollars de recettes. Tolkien : présentation et critique Scénario…

Note de la rédaction

Film
Vidéo
Audio
Bonus

Le Blu-ray est d’excellente facture et ne saurait être détrôné en l’absence d’une galette 4K qui ne semble pas pointer à l’horizon et ce, toutes Terres confondues.

Note spectateur : 5 ( 1 votes)
Voir aussi
Anna dans le Coffret Besson 3 Films Edition Spéciale Blu-ray à la Fnac

Sorti dans les salles françaises l'été dernier, "Anna", le dernier film de Luc Besson, est désormais disponible en Blu-ray. La Fnac propose pour l'occasion un coffret de trois films du réalisateur français, avec "Nikita" et "Lucy" qui ont pour point commun des héroïnes fortes.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis