The Guilty sur Netflix : Jake Gyllenhaal revient sur cette expérience compliquée

Un rôle plus difficile qu'il n'y paraît

The Guilty sur Netflix : Jake Gyllenhaal revient sur cette expérience compliquée

Le comédien Jake Gyllenhaal sera prochainement à l'affiche de « The Guilty ». Un remake du succès du film de Gustav Möller produit par Netflix dans lequel l'acteur tient le rôle principal. Jake Gyllenhaal est revenu sur ce film particulier dans sa carrière.

The Guilty : Netflix va bientôt dévoiler son remake

Initialement, The Guilty est un film de Gustav Möller sorti en 2018. Une œuvre impactant qui rencontre un certain succès sur le marché international. Porté par Jakob Cedergren, le long-métrage raconte comment un policier, qui a reçu un appel de détresse, va tout faire pour retrouver une jeune femme kidnappée. Suite au succès de l’œuvre, Netflix a décidé de se lancer dans la production d'un remake en langue anglaise.

Joe Bayler (Jake Gyllenhaal) - The Guilty
Joe Bayler (Jake Gyllenhaal) - The Guilty ©Netflix

Pour l'occasion, c'est le cinéaste Antoine Fuqua qui s'occupe de la mise en scène. Devant sa caméra, Jake Gyllenhaal remplace Jakob Cedergren, dans la peau d'un opérateur du 911 qui va tout faire pour aider une jeune femme kidnappée. Le reste de la distribution se compose notamment de Paul Dano, d'Ethan Hawke ou encore de Peter Sarsgaard. The Guilty, qui sortira le 1er octobre sur Netflix, marque la deuxième coopération entre Antoine Fuqua et Jake Gyllenhaal après l'excellent La Rage au ventre.

Jake Gyllenhaal s'est senti piégé pendant le tournage

Lors d'une récente interview avec The Wrap, Jake Gyllenhaal est revenu sur le tournage de The Guilty. Le comédien a notamment révélé qu'il s'est senti piégé pendant la production de ce métrage. Il a affirmé qu'il a eu la désagréable sensation d'être piégé sur une chaise la majorité de son temps. Il a également ajouté qu'il ne pouvait entendre les répliques des autres acteurs que par Zoom. Du fait de la pandémie de COVID-19. Au fur et à mesure que le tournage progressait, Jake Gyllenhaal a dit qu'il avait l'impression que les caméras se rapprochaient de lui :

C'était 20 pages par jour et des prises de 20 à 30 minutes. Je me suis épanoui dans cet espace, mais j'étais coincé sur une chaise. Antoine m'a piégé sur une chaise. Je suis une personne très physique, un acteur très corsé, et avoir la possibilité de m'exprimer uniquement sur une chaise a fini par me perturber au fur et à mesure que nous avancions dans l'histoire. L'immobilité est une chose, mais être piégé en est une autre, et cela a fait ressortir beaucoup de sentiments en moi et en révèle aussi beaucoup sur ce personnage.

C'est finalement une sensation assez logique, puisque Gyllenhaal incarne un personnage cloué sur sa chaise à longueur de journée. Son personnage est confiné tout le long du film derrière son bureau à recevoir les appels de détresse. Mais cet état des choses est également rassurant concernant la qualité du film. Si Jake Gyllenhaal a ressenti ce genre d'émotions, ça veut certainement dire qu'Antoine Fuqua est parvenu à retranscrire fidèlement la réalité, et à immerger profondément son acteur dans le rôle. Il a fallu 11 jours pour tourner The Guilty. Un laps de temps finalement assez court mais qui a suffit à perturber Jake Gyllenhaal.

On se retrouve le 1er octobre sur Netflix pour découvrir le résultat final.

 

Voir aussi

Night and Day sur France 2 : cette scène d’action que Tom Cruise voulait faire à tout prix

Night and Day sur France 2 : cette scène d’action que Tom Cruise voulait faire à tout prix

Cameron Diaz et Tom Cruise sont poursuivis aux quatre coins du monde dans "Night and Day". Un film qui marque le retour de l’acteur au cinéma d’action en 2010, et pour lequel il a tenu à se faire plaisir.