The Seventh Day sur Netflix : c’est quoi cette séance d’exorcisme avec Guy Pearce ?

Avis aux amateurs

The Seventh Day sur Netflix : c’est quoi cette séance d’exorcisme avec Guy Pearce ?

Porté par Guy Pearce et Stephen Lang, "The Seventh Day" propose une chasse aux démons dans les rues de La Nouvelle-Orléans. Un long-métrage qui respecte plusieurs codes du genre.

The Seventh Day : initiation aux démons

Trois ans après The Dark, présenté en France à L’Étrange Festival, Justin P. Lange signe son deuxième long-métrage avec The Seventh Day. S’il arpentait une forêt hantée par une adolescente victime de terribles sévices dans son précédent film, le réalisateur et scénariste investit cette fois la ville de La Nouvelle-Orléans. Un cadre différent mais lui aussi riche en terribles secrets.

Pour ses débuts en tant qu’exorciste, le père Daniel fait équipe avec le père Peter, un prêtre renommé ayant fait ses preuves en luttant contre de redoutables esprits. D’abord décontenancé par les méthodes peu orthodoxes de son confrère, Daniel découvre qu’elles se révèlent particulièrement efficaces.

The Seventh Day
The Seventh Day ©Voltage Pictures

Au cours de cette formation dangereuse, le tandem arpente la ville et le débutant comprend très vite la principale leçon inculquée par le père Peter : les démons sont imprévisibles et aiment se réfugier là où on ne les attend pas. Guy Pearce, déjà passé par le registre horrifique avec Vorace et Don’t Be Afraid of the Dark, prête ses traits à ce mystérieux spécialiste de la possession. Vadhir Derbez incarne quant à lui la jeune recrue dont la foi s’apprête à être ébranlée. Stephen Lang et Keith David complètent la distribution.

Des éléments emblématiques du genre

The Seventh Day a plusieurs atouts pour attirer le public en quête d’une séance d’exorcisme. À l’image de l’incontournable L’Exorciste, avec Max von Sydow et Jason Miller, le film repose sur l’association entre deux prêtres aux natures opposées, l’un étant désabusé et l’autre sur le point de voir sa naïveté s’évaporer. C’est également le cas dans Le Rite, Anthony Hopkins forme le jeune Colin O’Donoghue.

Par ailleurs, de L’Exorciste à Conjuring 3 : Sous l’emprise du Diable en passant par Poltergeist, Insidious ou encore Le Dernier rite, les longs-métrages n’ont cessé de prouver que les esprits maléfiques aiment se délecter de l’innocence des enfants. The Seventh Day ne fait pas exception à cette règle et la principale mission du père Daniel est de sauver un jeune garçon.

Enfin, les spectateurs qui avaient apprécié le fait que des puissances occultes soient à l’œuvre en plein cœur de New York dans Délivre-nous du mal ont des chances d’être séduits par The Seventh Day. Le film se déroule lui aussi dans un environnement urbain, ce qui donne lieu à des confrontations singulières. Une scène dans un camp de sans-abris rappelle par exemple la règle du père Peter : les démons peuvent se cacher n’importe où et aiment surprendre ceux qui les traquent.

 

Voir aussi

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Après avoir ouvert un land entièrement consacré à Star Wars à Walt Disney World en Floride, et à Disneyland en Californie, Disney passe à la vitesse lumière en dévoilant les premiers détails de son expérience immersive ultime : la Galactic Starcruiser Adventure.