Freaky : Vince Vaughn hilarant dans la comédie d'horreur

Freaky : Vince Vaughn hilarant dans la comédie d'horreur

CRITIQUE / AVIS FILM - Après ses deux films de la saga « Happy Birthdead », Christopher Landon est de retour avec une nouvelle comédie horrifique, « Freaky », notamment portée par Kathryn Newton et Vince Vaughn.

Freaky : tout un concept

Après ses sympathiques Happy Birthdead et Happy Birthdead 2 You, Christopher Landon continue sur sa lancée et signe Freaky, une autre comédie horrifique pour adolescents. C’est bien simple, le cinéaste reprend la même recette que ses deux précédents films pour offrir une nouvelle comédie savoureuse. Freaky est un teen-movie gore et hilarant, offrant une bonne dose d’auto-dérision. Le metteur en scène repose son œuvre sur un concept salvateur : l’inversion des rôles. Même si cette approche est quelque peu éculée, Christophe Landon évite les clichés, les redites, et parvient à apporter sa propre vision de la chose.

Freaky raconte ainsi comment une lycéenne incarnée par Kathryn Newton et un tueur en série campé par Vince Vaughn échangent leurs corps. La jeune lycéenne devient alors un dangereux psychopathe et Vince Vaughn une jeune femme paniquée.

Le Boucher (Vince Vaughn) - Freaky
Le Boucher (Vince Vaughn) - Freaky ©Universal Pictures

Même si Christopher Landon copie/colle parfois un peu trop Happy Birthdead, que ce soit dans le ton décalé ou dans l’esthétique lisse et un peu impersonnel, Freaky reste une délicieuse friandise. Le film doit évidemment beaucoup à l’interprétation de ses deux comédiens principaux. Et ne le cachons pas, Vince Vaughn est tout simplement hilarant. Il offre une prestation parfaite, précise, et souvent désopilante.

À la fois cocasse, burlesque, ridicule, le comédien se lâche totalement dans son rôle, et est à crever de rire. Vince Vaughn se fragilise, se féminise, et le décalage avec sa taille de géant est d’une efficacité tordante. Déjà que l’effet était très drôle avec Jack Black dans Jumanji, c’est encore plus réussi devant la caméra de Christopher Landon. Même si Kathryn Newton n’est pas en reste, et s’en sort plutôt bien dans la peau d’un tueur en série, Vince Vaughn vaut le détour à lui tout seul.

Une comédie agréable

Sans prétention, Freaky est un divertissement bien rodé, souvent très drôle, et plutôt bien rythmé. Globalement orienté vers la comédie (davantage encore que Happy Birthdead), le film n’oublie pas d’offrir quelques séquences savoureusement gores et un hommage parodique appuyé aux slashers movies. Et même si l’intrigue va parfois trop vite, et ne prend pas assez le temps de développer ses ressorts comiques, c’est un divertissement humble, qui pourrait ouvrir la voie à un crossover avec Happy Birthdead.

Freaky
Freaky ©Universal Pictures

Christopher Landon n’oublie pas le message social. Il aborde la condition de la femme dans une société toujours plus violente et insécurisée. Il sonde la position de la femme par rapport à l’homme. Par le biais de cette inversion, il démontre le pouvoir de la femme, son émancipation, et sa capacité à se débrouiller sans l’intervention masculine et patriarcale. Globalement le message est clair : la femme reprend le pouvoir par un bon coup de pied dans les testicules !

 

Freaky de Christopher Landon au cinéma à partir du 23 juin 2021. Ci-dessus la bande-annonce. Découvrez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

OSS 117 Alerte rouge en Afrique noire : un retour éphémère

OSS 117 Alerte rouge en Afrique noire : un retour éphémère

CRITIQUE / AVIS FILM - Jean Dujardin reprend son rôle d'idiot sympathique dans "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire" cette fois sous la direction de Nicolas Bedos qui tente doucement de poser son style.