MENU
Accueil > Critiques > Critiques Cinéma/VOD > Hors Normes : une formidable réussite pour le duo de Intouchables
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Hors Normes : une formidable réussite pour le duo de Intouchables

CRITIQUE / AVIS FILM – Après s’être fait connaître jusqu’aux États-Unis avec leur dorénavant culte « Intouchables », Olivier Nakache et Eric Toledano sont de retour avec leur septième film en commun : « Hors Normes ».

Pour l’occasion, les deux compères réunissent Vincent Cassel et Reda Kateb pour les plonger dans l’univers de l’autisme. Le long métrage raconte le quotidien de Bruno et Malik. Depuis 20 ans, ils évoluent auprès d’enfants et d’adultes autistes. Au sein de leurs deux associations respectives ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer des cas considérés comme très complexes. Hors Normes est un projet de très longue date, qui remonte à 1994 quand les membres du duo n’étaient encore que des moniteurs de colonie. Ils ont à l’époque rencontré Stéphane Benhamou, créateur de l’association Le Silence des Justes. Pour les besoins d’un film de présentation, ce dernier a demandé à Eric Toledano et Olivier Nakache de réaliser son court clip. Vingt ans plus tard, ils sont retournés filmer au même endroit.

Un réalisme prenant et sensible

Ne tournons pas autour du pot, Hors Normes est une petite claque. Les deux cinéastes ont tenté de récréer le plus fidèlement possible le quotidien de ces encadrants, et celui des autistes. Pendant deux ans, Eric Toledano et Olivier Nakache se sont immergés au sein de deux associations. Toutes les scènes présentées dans le long métrage, y compris la scène de fugue de Valentin, ont été réellement vécues par les deux cinéastes. Grâce à cette expérience, ils ont réussi à capter la véracité de cet univers. Ils sont parvenus à retranscrire une véritable sensibilité, mais également un réalisme parfois dur à supporter. Hors Normes est d’une justesse folle. Ils ont travaillé avec de vrais personnes atteintes d’autisme et de troubles de la communication. Le rendu est d’une puissance rare. Hors Normes parvient à toucher le public grâce à une spontanéité de tous les instants. Le long métrage est un véritable travail pédagogique. Une étude qui met en lumière le quotidien de ces associations qui se battent pour les laissés pour compte.

Hors Normes : une formidable réussite pour le duo de Intouchables

Hors Normes raconte comment celles-ci vivent tant bien que mal, délaissées par le gouvernement qui joue les aveugles. Le long métrage présente les conditions de vie parfois difficiles de ces encadrants. Des individus qui se battent pour une cause qui n’est finalement pas la leur. Eric Toledano et Olivier Nakache cherchent à mettre en exergue le manque d’implication de notre administration. Et surtout le destin d’anonymes qui font le travail à la place de nos dirigeants, sans rien demander en retour. Sans jamais tomber dans le pathos, toujours avec un équilibre sensible et bon enfant, les cinéastes mettent en lumière une réalité glaçante, mais également pleine d’espoir. Hors Normes est un film qui fait du bien, qui jongle entre les rires et les larmes avec beaucoup de talent.

Des personnages passionnants

Hors Normes doit beaucoup à ses personnages. Il y a bien évidemment les deux protagonistes principaux, où excellent Vincent Cassel et Reda Kateb, qui ont rarement été aussi justes. Cassel parvient même à effacer son côté parfois un peu prétentieux qui le suit sur beaucoup de ses rôles. Il a rarement été aussi humain. Reda Kateb offre une prestation très sincère, pleine de fougue et de naturelle. Avec aisance, il porte un personnage qui apporte beaucoup de fraîcheur grâce à une véritable franchise, et une honnêteté stimulante. C’est peut-être le qualificatif qui se marie le mieux avec Hors Normes : l’honnêteté. Une honnêteté qui passe par l’écriture, par le réalisme de l’histoire et surtout par les individus à l’image de ce duo renversant. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, comme l’étonnant Joseph, un autiste terriblement touchant, ou Dylan, un jeune de cité taiseux attachant. C’est la force de ces figures très humaines qui donne sa saveur à Hors Normes, et son intérêt premier.

Hors Normes : une formidable réussite pour le duo de Intouchables

Hors Normes est un film terriblement puissant, qui fait aisément passer des rires aux larmes. Sensible, inspirant, revigorant, le long métrage est finalement assez positif, prônant l’espoir plutôt que la fatalité. Eric Toledano et Olivier Nakache ont un talent certain pour mettre en scène un comique de situations et de dialogues très humain, très proche du public. Nimbé dans une simplicité bénéfique, Hors Normes est le film le plus humain de cette fin d’année, et prouve une fois de plus la capacité de Eric Toledano et Olivier Nakache à raconter des histoires universelles.

Hors Normes de Olivier Nakache et Eric Toledano, en salle le 23 octobre 2019. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Pour l'occasion, les deux compères réunissent Vincent Cassel et Reda Kateb pour les plonger dans l'univers de l'autisme. Le long métrage raconte le quotidien de Bruno et Malik. Depuis 20 ans, ils évoluent auprès d'enfants et d'adultes autistes. Au sein de leurs deux associations respectives ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer des cas considérés comme très complexes. Hors Normes est un projet de très longue date, qui remonte à 1994 quand les membres du duo n'étaient encore que des moniteurs de colonie. Ils ont à l'époque rencontré Stéphane Benhamou, créateur de l'association Le Silence des Justes.…

Conclusion

Note de la rédaction

Hors Normes est donc une véritable claque. Une comédie dramatique puissante, qui dresse un constat alarmant et d'une justesse folle de la situation des autistes en France. Le casting est renversant, et les ressorts émotionnels spontanés.

Note spectateur : 4.38 ( 2 notes)
Voir aussi
Le Mans 66
Le Mans 66 : l’ivresse de la vitesse pour Christian Bale et Matt Damon

CRITIQUE / AVIS FILM - Christian Bale et Matt Damon incarnent dans "Le Mans 66" les deux hommes qui ont permis à Ford de battre Ferrari aux 24 heures du Mans en 1966. Une grande fierté nationale, typique du mythe américain, où des têtes brûlées repoussent les limites, envers et contre tout.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis