La Famille Addams 2 : rendez-nous Barry Sonnenfeld !

La Famille Addams 2 : rendez-nous Barry Sonnenfeld !

CRITIQUE / AVIS FILM : Après un premier épisode sorti en 2019, Universal Pictures vient de dévoiler « La Famille Addams 2 : une virée d’enfer ». Un deuxième opus dans la droite lignée du premier, avec ses qualités comme ses défauts.

La Famille Addams 2 : une suite qui n’apporte pas grand-chose de plus

Après les deux excellentes adaptations de Barry Sonnenfeld dans les années 1990, La Famille Addams est de retour dans un tout autre registre. En 2019, Universal décide de rebooter la licence sous la forme d’un film d’animation. Le studio confie cette nouvelle version de La Famille Addams au duo Conrad Vernon et Greg Tiernan. Une proposition qui dénaturait totalement la licence, préférant opter pour une approche enfantine et comique assez grossière, sauvée in extremis par des personnages forts et définitivement cultes. Le film avait néanmoins rapporté plus de 203 millions de dollars de recettes au box-office pour un budget de 24 millions de dollars. Un score impressionnant qui a poussé Universal à produire un deuxième opus.

La Famille Addams 2 : Une virée d'enfer
La Famille Addams 2 : Une virée d'enfer ©Universal Pictures

Ainsi, Conrad Vernon et Greg Tiernan sont de retour à la réalisation de La Famille Addams 2. Sans surprise, cette suite n’apporte clairement rien de supplémentaire à la mythologie de La Famille Addams. Suite opportuniste, qui n’a pas beaucoup à raconter, et qui manque terriblement d’inspiration, La Famille Addams 2 choisit le postulat de départ réchauffé du road-trip à travers les Etats-Unis. Cette famille dysfonctionnelle quitte le toit de son manoir pour une virée en enfer.

Film insipide, ce manque d’inspiration dans le récit dénature la franchise via un scénario qui a des difficultés à masquer la vacuité de son propos. Conrad Vernon et Greg Tiernan abordent les notions de parentalité et d’héritage avec un questionnement simpliste : Mercredi est-elle réellement la fille du couple Addams ? Ce voyage à travers différents décors est simplement prétexte à un enchaînement de gags décousus, et qui sentent sévèrement le réchauffé. L’ironie macabre de la licence est édulcorée, remplacée par une approche pop et colorée qui ne sied pas vraiment à l’univers.

A réserver aux plus jeunes

La Famille Addams 2 a cependant le mérite d’être moins bruyant et exténuant que son prédécesseur. Conrad Vernon et Greg Tiernan s'y montrent un peu plus calmes et mesurés par rapport au brouhaha du premier opus. Un film plus court, moins criard, qui se sert mieux de ses musiques et de sa bande-originale. Il faut également souligner le travail visuel assez impressionnant du duo. Les décors, surtout, sont d’une beauté impressionnante. Chaque plan est un véritable fond d’écran, et le traitement de la couleur en met plein les yeux.

La Famille Addams 2 : Une virée d'enfer
La Famille Addams 2 : Une virée d'enfer ©Universal Pictures

Enfin, il faut rappeler la présence de cousin Machin, meilleur personnage de cette saga animée. Doublé par Snoop Dogg, cette petite créature poilue est une transcription attachante et hilarante du célèbre rappeur. Ce dernier s’auto-parodie dans cette représentation méta, drôle d’allégorie d’un personnage médiatique unique. Et finalement, il est incontestablement le plus créatif et le plus passionnant de tout le bestiaire de La Famille Addams 2.

Le film aime également offrir quelques références agréables aux amateurs de film d’horreur. Conrad Vernon et Greg Tiernan proposent ainsi des clins d'œil à Les Dents de la Mer, le temps d’un plan hommage au travelling compensé sur Roy Scheider à Carrie au bal du Diablequand Mercredi fait tomber de la peinture rouge sur une bande de petites filles sur scène, à La Mouche quand Oncle Fétide se transforme, ou encore à Godzilla vs Kong dans une confrontation finale titanesque. Mais globalement, La Famille Addams 2 est, sans surprise dispensable et réservé à un public très jeune.

La Famille Addams 2 : une virée d'enfer de Conrad Vernon et Greg Tiernan en salle à partir du 13 octobre 2021. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Pour la France : un combat pour la dignité avec Karim Leklou

Pour la France : un combat pour la dignité avec Karim Leklou

CRITIQUE / AVIS FILM – "Pour la France" de Rachid Hami, immerge avec pudeur le spectateur dans la vie d’une famille brisée par un drame survenu dans une institution militaire. Avec Karim Leklou, Shaïn Boumedine et Laurent Lafitte.