ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Radioactive : bel hommage à la scientifique et à la femme

Radioactive : bel hommage à la scientifique et à la femme

CRITIQUE / AVIS FILM - " Radioactive" revient sur la vie incroyable de Marie Curie et mêle habilement sciences, plongée dans le début du XXème siècle et romance. Avec la brillante Rosamund Pike.

Marjane Satrapi, à qui l’on doit le formidable Persépolis, n'est certes pas la première réalisatrice à se confronter à la vie de Marie Skłodowska-Curie, loin s'en faut ! De fait, on se demande si tout n’a pas déjà été filmé et écrit sur elle et si l'on peut encore (re)découvrir son œuvre dans Radioactive ? La réponse est oui ! Car la réalisatrice revisite la vie de cette brillante scientifique en y instillant un sacré vent de modernité. Et pas seulement parce que le film a un casting international et est tourné en anglais. Mais aussi parce qu'il met en perspective de façon originale plusieurs données scientifiques et en scène un point de vue qui ne manquera pas de surprendre le spectateur.

Marjane Satrapi, qu’on a rencontrée au Festival du Film Politique de Carcassonne, s’est ainsi vu proposer par son agent américain « le scénario de Jack Thorne, inspiré du roman graphique de Lauren Redniss, qui avait tous les éléments pour la séduire : une femme extraordinaire qui vit une grande histoire d’amour et un côté épique dans lequel on parle de sciences ». Et en effet, Radioactive embarque le spectateur dans l’aventure incroyable de celle qui disait que « Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre». Les nombreuses explications ne noient heureusement pas le spectateur car la réalisatrice, qui avait un temps envisagé d’être ingénieure, à veillé « à ne pas être trop didactique et à rendre passionnants les 90% de la vie de Madame Curie qui tournent autour de la science ».

Une découverte qui eut un impact sur l'humanité

De fait, Marjane Satrapi évite plutôt bien les écueils classiques du biopic, et parvient à rendre le film dynamique et haletant, de plusieurs manières. D’abord grâce à quelques animations expliquant la radioactivité et insérées par petites doses dans la fiction (on aurait même aimé en voir plus). Puis la réalisatrice offre une belle plongée dans le Paris visionnaire du début du XXème siècle. Elle donne notamment à voir la rencontre artistico-scientifique entre le couple Curie et la danseuse Loïe Fuller (dont parlait le film La danseuse de Stéphanie Di Giusto) et partage leurs réflexions sur le spiritisme, la poésie, l’électricité ou encore le mouvement du positivisme.

Enfin, Marjane Satrapi aborde l’éthique et les limites de la science en mettant en scène les aspects très visuels, tant positifs que négatifs, de l’usage du radium via plusieurs flash forwards particulièrement fascinants et démonstratifs. Ainsi le traitement pour soigner le cancer, la bombe d'Hiroshima, le tourisme radioactif ou encore l'accident de Tchernobyl. La magnifique scène finale est à ce propos un très bel exemple de ce que peut offrir visuellement le cinéma dans la traversée des époques.

Dans Radioactive, la réalisatrice transmet au spectateur tout l’amour qu’elle éprouve envers ce couple féministe avant l’heure, qui était pleinement conscient de sa chance d’avoir pu chercher, créer, réfléchir et construire ensemble. Mais surtout l'amour envers Marie Curie, présentée comme une femme concentrée sur ses recherches au sein d’un monde d’hommes, un peu rugueuse dans son rapport à autrui et ne perdant pas de temps à minauder. Sa liberté sexuelle est également abordée, et la jeune femme ne sera pas épargnée par la vindicte générale et les populistes, après la mort de son mari Pierre Curie (Sam Riley) lors de sa liaison avec Paul Langevin (Aneurin Barnard).

La réussite du film tient évidemment pour beaucoup à la brillante prestation de Rosamund Pike, que la réalisatrice a choisie car « elle cherchait une actrice intelligente, qui aime la science et comprenne les dialogues », arguant que « l’intelligence ne peut pas être feinte, même chez les acteurs, car elle se voit dans les yeux et qu'elle est une question de lumière, de motricité, de façon de bouger les mains et de l’élan avec lequel on parle ».

Radioactive se révèle donc un film enthousiasmant d’un grand intérêt pour comprendre l’étendue d’une découverte scientifique majeure et qui rend un magnifique hommage à une femme inspirante et accomplie, véritable modèle pour les jeunes femmes et les petites filles d’aujourdhui.

Radioactive de Marjane Satrapi, en salle le 11 mars 2020.  Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.