Un nouveau jour sur Terre : la beauté plutôt que l'alarme

Un nouveau jour sur Terre : la beauté plutôt que l'alarme

CRITIQUE FILM - Comme "Un jour sur Terre" (2007) auquel ce film fait suite, le documentaire animalier de la rentrée est produit par BBC et propose des images spectaculaires du monde animal. Une jolie réussite, malgré le caractère un peu convenu de cette célébration.

Les documentaires animaliers ont une qualité importante : leur titre ne ment jamais. Dans cette nouvelle production de la BBC, Un nouveau jour sur Terre, le spectateur est invité à se placer au plus près de diverses espèces animales durant les différents moments d'une journée, du matin au soir. Simple et direct, grâce aux prouesses techniques et à l’expertise de la BBC, le film réussit cette expérience et est à ce titre un excellent documentaire.

Du lever au coucher du soleil, Un nouveau jour sur Terre parcourt ainsi la nature sauvage et profonde pour montrer et magnifier des espèces animales iconiques de la richesse du monde vivant. Il aura fallu trois ans de tournage dans plus de vingt pays pour obtenir des images époustouflantes de moments rares. Chaque séquence a sa propre mise en situation, narrée par Lambert Wilson. L’ouverture, le matin, montre une partie de chasse de serpents sur des bébés iguanes. Une séquence éprouvante et qui contient tout le film : cruauté de la prédation naturelle, et beauté du monde animal.

Les séquences suivantes, tout au long de ce jour, montreront d’autres affrontements, de survie ou de fierté. Mais aussi des moments plus apaisés, comme une sieste familiale en plein océan. Les images sont très belles, et on ressent une maîtrise parfaite de l’exploration visuelle. On retient effectivement quelques moments de bravoure, tel le ralenti d’une abeille percutée par une goutte de pluie.

La beauté en seule défense ?

Pour dire le mieux possible cet émerveillement, Lambert Wilson prête sa voix experte (notre interview ici). Un choix logique, tant pour sa notoriété que pour ses qualités de comédien allant du sobre et théâtral, et enfin pour son expérience de cet exercice. C’est en effet sa troisième voix-off pour ce genre de documentaire, après Afrique sauvage et Nature. Par ailleurs, il est un fervent défenseur de la cause environnementale depuis plusieurs années et un soutien de la figure écologiste Yannick Jadot.

Il est évident que l’angle pédagogique est celui de l’émerveillement, et que le film s’adresse à un public familial. Une critique peut faire surface, mais elle n’est ni à l'image ni dans le commentaire, elle est en réalité hors-champ. C’est  la seule faiblesse de ce documentaire, que la brûlante actualité du sujet peut cependant corriger, si le public parvient à connecter lui-même le sujet du film à ce qui le menace.

Un nouveau jour sur terre de Peter Webber, Lixin Fan et Richard Dale, en salle le 5 septembre 2018. Ci-dessus la bande-annonce.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Les Minions 2 Il était une fois Gru : un cinquième film de trop ?

Les Minions 2 Il était une fois Gru : un cinquième film de trop ?

CRITIQUE / AVIS FILM - Après trois films « Moi, Moche et Méchant », et un premier volet de « Les Minions », les petites mascottes jaunes de Illumination Entertainment sont de retour dans « Les Minions 2 : Il était une fois Gru ».