ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Euphoria - épisode spécial Rue : un échange puissant pour patienter

Euphoria - épisode spécial Rue : un échange puissant pour patienter

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - "Euphoria" se met dans un mood fêtes de Noël avec son premier épisode spécial prévu pour nous faire patienter jusqu'à la prochaine saison. Rue partage un moment avec Ali, dans un bonus qui ne renie pas le style habituel de la série.

Euphoria : en attendant la saison 2...

Vous n'avez pas pu passer à côté du météore Euphoria lors de sa diffusion. Quand bien même si vous n'avez pas regardé, le battage médiatique provoqué par la série était suffisant pour que tout le monde sache de quoi il était question. Sam Levinson a inventé un programme sur les adolescents qui mêle drame, humour, amour et sexe, avec un traitement dans l'air du temps. Après un épisode final qui osait une conclusion musicale très particulière, une seconde saison est attendue avec impatience par tous les fans. Sauf qu'elle ne sera pas pour tout de suite. La crise sanitaire a engendré du retard dans sa conception. Pour nous faire patienter, une équipe réduite s'est chargée de confectionner deux épisodes spéciaux qui servent à faire le lien entre les saisons, et à nous offrir un peu plus de temps en compagnie de personnages que l'on adore.

Pour ce premier morceau, Zendaya retrouve le costume de Rue, une jeune femme à la dérive ayant un passé de toxicomane. Sa rencontre avec Jules (Hunter Schafer) a changé sa vie mais les deux jeunes femmes se sont séparées à la fin de la première. Rue a refusé de suivre sa copine dans le train qui devait les conduire vers une nouvelle vie.

Euphoria
Euphoria ©HBO

L'épisode spécial s'ouvre justement sur Jules, allongée. Rue entre dans le cadre pour se joindre à elle sur le lit. Elle l'embrasse, plusieurs fois, pour la réveiller, pour l'encourager à quelques heures d'un examen. Une première scène qui déborde d'amour. On sent dans les regards de Rue toute l'admiration qu'elle a pour Jules. Quand elle sort de la chambre pour se prendre une dose, le retour à la réalité fait mal. Jules n'est plus là et l'héroïne porte sur son dos le poids de ses regrets. Nous étions prévenus que l'épisode était fait avec des moyens réduits. Voilà pourquoi il se déroule quasiment entièrement dans un diner, en période de Noël.

Rue, attablée avec Ali, se confesse. Pendant plus de quarante minutes, les deux personnages vont se livrer l'un à l'autre, et en même temps à nous. Plus modeste dans sa forme, l'épisode y va tranquillement sur les effets de mise en scène, à la faveur de longs échanges en champ-contrechamp. On y parle du sens de la vie, du poids des erreurs, de la rédemption, de guérison, de chute, d'espoir, d'échec. Des choses contraires, à l'image d'une série qui ausculte les travers de cette jeunesse - et plus généralement des humains - avec toutes les contradictions que cela implique.

Ali brille dans cet épisode

Euphoria est une série complexe parce qu'elle ne tombe pas dans une vision unilatérale de l'adolescence. L'épisode ne déroge pas à cette règle en contrebalançant pessimisme et optimisme, au travers de dialogues profonds. Rue apparaît au bout, affectée par le départ de Jules. Ali va essayer de la confronter à ses peurs et ses mensonges, mais aussi tenter de l'extraire de sa déprime. Nous avons passé tellement de temps avec elle que l'on sait tous les démons qu'elle traîne dans son sillage. Nous avions déjà également perçu les failles d'Ali, ex-drogué qui s'est remis dans le droit chemin. Et c'est lui que l'on retiendra dans cet épisode où son passé est plus amplement dévoilé, jusque dans un bouleversant appel téléphonique central. Colman Domingo est d'une intensité vibrante, dans son jeu, dans sa voix, dans sa façon d'être le phare au cœur de la tempête intime que traverse Rue.

Cet épisode spécial n'avait pas vocation à faire progresser l'intrigue. Nous sommes dans un moment en suspens, une transition. Dans une salle d'attente, où l'on se livre en attendant de savoir ce qui nous attend ensuite. Sur la forme, le style Euphoria reste là, avec l'utilisation du flou, de la musique savamment choisie pour expliciter les émotions. Durant l'été dernier, Zendaya disait qu'elle voulait simplement donner quelque chose aux gens durant cette période incertaine. En la matière, son personnage s'y connaît. On ne sait pas ce qu'il va advenir de Rue après cet épisode, sa chute étant généreusement entamée. Il faudra attendre la saison 2 pour découvrir si les mots d'Ali continueront de résonner en elle après un plan final où son trouble, omniprésent, s'incarne jusque dans cette instable avancée de la caméra.

 

Euphoria : Trouble Don't Last Always (Part 1: Rue) de Sam Levinson, disponible sur OCS le 7 décembre 2020. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

Voir aussi

WandaVision : notre avis sur les premiers épisodes de la série Marvel

WandaVision : notre avis sur les premiers épisodes de la série Marvel

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - Marvel lance en ce début d'année 2021 "WandaVision", une aventure dédiée au couple formé par Elizabeth Olsen et Paul Bettany. On a pu voir en avant-première les trois premiers épisodes et on vous livre nos impressions, sans aucun spoiler.