ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Kingdom saison 2 : le pouvoir à tout prix

Kingdom saison 2 : le pouvoir à tout prix

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - "Kingdom", la série coréenne de zombies en pleine période médiévale fait son retour sur Netflix. Après une saison 1 qui posait les bases, la seconde devait enfin se lâcher.

La saison 2 de Kingdom pouvait-elle mieux tomber que dans le contexte actuel ? Oui et non dirons nous. Si on se serait bien passé de la pandémie du coronavirus, force est de constater que la série de zombies coréenne fait parfaitement écho avec la situation actuelle. Pour rappel, Kingdom se déroule durant la Période Joseon, quelques années après les invasions japonaises de la Corée. Alors que le roi se montre de moins en moins, en raison d'une grave maladie, une contagion commence à se répandre dans le royaume. Son origine ? Une plante mystérieuse qui permet de ramener à la vie les morts. Sauf que ces derniers reviennent changés, transformés en zombies qui dévorent tout sur leur passage et font ainsi se répandre le virus.

Evidemment, dans le cas du coronavirus, il ne devrait pas être nécessaire de décapiter les personnes atteintes. Reste que le visionnage des premières minutes de la saison 2 de Kingdom prend soudain un tout autre sens, et on ne peut s'empêcher de faire des connexions entre la fiction et la réalité. D'autant plus lorsque l'on apprend, dans la série, que les basses températures sont favorables au virus. Et alors que l'hiver pointe le bout de son nez, les créatures peuvent désormais se relever de jour comme de nuit, et la tension est à son comble lorsque s'ouvre cette saison 2 de Kingdom.

Action au top, écriture laborieuse

Alors que la première saison avait posé les bases, la seconde débute exactement là où on l'avait laissée, ou presque. Un rapide retour en arrière permet de montrer comment la Corée a survécu aux attaques du Japon, en utilisant la fameuse plante. Mais, par la suite, on retrouve le prince héritier et un petit groupe de soldats qui font face à une horde de morts-vivants. Enfin Kim Seong-hoon (de retour à la réalisation pour l'épisode 1) nous offre une confrontation à la hauteur entre humains et zombies.

Enfin les corps s'empilent et l'inquiétude grandit devant les vagues de monstres. Enfin le cinéaste peut varier sa mise en scène. Si on restait sur notre faim avec la saison 1, ces nouveaux épisodes sont bien plus intéressants à ce niveau-là. Du moins, dans les moments d'action et de tension. Car si la saison 2 démarre bien, très vite, des problèmes de rythme et d'écriture se font ressentir.

A l'évidence, Kim Seong-hoon est plus à l'aise lorsqu'il s'agit de représenter une course contre la montre (il l'avait prouvé avec Hard Day et Tunnel). Mais dès lors que la situation se calme sur les épisodes suivants, et que l'intrigue revient sur des questions de pouvoir, la série perd en pertinence. Pas forcément la faute à Park In-je, qui réalise le reste de cette saison 2, mais plutôt, une fois de plus, au scénario écrit par Kim Eun-hee.

Rien de bien nouveau dans cette histoire où Sa majesté et son clan sont prêts à tout pour rester sur le trône. Un petit côté Game of Thrones à peine effleuré étant donné le format relativement court mis à disposition (6 épisodes d'une quarantaine de minutes). Ainsi, les sous-intrigues s'enchaînent mais ne peuvent jamais être vraiment approfondies. Et on sent une hâte pour régler certaines questions. Dès lors, Kingdom devient prévisible et la moindre problématique est expédiée.

Des carences scénaristiques bien dommage car les symboliques sont parfois fortes. La décision du pouvoir de sacrifier une partie de la population pour arrêter l'invasion japonaise (le temps d'une scène). Ou cette vision des nobles, qui avaient mis de côté le peuple, et qui finissent par se dévorer entre eux (le temps d'un épisode).

Heureusement que les quelques attaques de zombies s'avèrent bien dirigées pour captiver le spectateur. Cependant, si Kingdom pourrait s'arrêter après ces deux saisons, par sûr que, en dépit d'une ouverture vers une saison 3, l'intérêt persiste par la suite.

 

Kingdom créée par Kim Eun-hee, la saison 2 à partir du 13 mars 2020 sur Netflix. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Stateless : une série éclairante sur une insoutenable vérité

Stateless : une série éclairante sur une insoutenable vérité

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - "Stateless" pose un état des lieux réaliste et glaçant du traitement des migrants en Australie. En suivant la trajectoire de plusieurs personnages pour composer un portrait complet de la situation, cette mini-série Netflix fait l'effet d'une bombe.