La Roue du Temps : la nouvelle série fantastique d'Amazon peine à convaincre

La Roue du Temps : la nouvelle série fantastique d'Amazon peine à convaincre

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - Avec “La Roue du Temps”, Amazon souhaite réaliser sa série phare. Dans ce monde fantastique aux allures de Terre du Milieu, Rosamund Pike interprète une sorcière à la recherche de l’élu qui sauvera le monde des ténèbres.

Une nouvelle série heroic fantasy

La Roue du Temps est une adaptation d’une série de romans écrits par Robert Jordan entre 1990 et 2005. Composée de quatorze volumes, la saga est un pilier du genre littéraire fantastique. En préproduction depuis 2017, la série produite par Amazon et créée par Rafe Judkins est diffusée depuis le 19 novembre. Cette nouvelle série se situe dans un monde imaginaire qui rappelle celui de Tolkien.

Moiraine (Rosamund Pike) est une sorcière, une Aes Sedai, qui s’est donnée pour mission de trouver la réincarnation du Dragon, un être doté de pouvoirs si puissants qu’il pourrait sauver le monde, ou le détruire.

La Roue du Temps
La Roue du Temps ©Amazon Prime Video

Les Aes Sedai sont une organisation de femmes maîtrisant la magie. Elles sont les seules à avoir le droit d'utiliser leurs pouvoirs. En effet, dotés de pouvoirs magiques, les hommes sont dangereux. Ils n'ont donc pas le droit d'user de la magie. Même si les femmes sont les plus puissantes, la société imaginée dans La Roue du Temps est tout de même patriarcale. Les Aes Sedai ne sont jamais à l’abri. Moiraine emmène avec elle quatre jeunes trouvés dans un village. Selon elle, l’un d’eux pourrait être l’élu. Rand (Josha Stradowski), Egwene (Madeleine Madden), Mat (Barney Harris) et Perrin (Marcus Rutherford) sont embarqués dans une aventure folle. Ils devront faire face à de nombreux dangers mais aussi au développement de leurs propres facultés.

La Roue du Temps : la création d’une atmosphère visuelle

Dès le premier épisode, la série joue sur nos attentes de spectateur face au genre heroic fantasy. Au lieu de déconstruire ces attentes ou de proposer un monde totalement nouveau, La Roue du Temps s'inspire visuellement d'œuvres connues. Le code couleur des tenues des femmes rappelle celui de The Handmaid’s Tale (les premières Aes Sedai sont habillées de robes rouges) et les décors montagneux rappellent ceux du Seigneur des Anneaux. Les trollocs, créatures mi-humaines, mi-béliers, font penser aux orques et la quête même de l'héroïne fait référence à celle de Frodon.

La Roue du Temps
La Roue du Temps ©Amazon Prime Video

Néanmoins, quelques idées fonctionnent comme celle d'une société organisée selon des rôles. En effet, il existe des ordres comme les Aes Sedai mais aussi les sages-dames, des guérisseuses. L’organisation complexe s’éclaircit au fil des épisodes. Il faut également noter la diversité du casting de la série. Cette diversité se traduit aussi visuellement dans les costumes des personnages inspirés de tenues traditionnelles japonaises et indiennes. Un mélange de cultures harmonieux qui sert à la création visuelle de l’univers. Les villages moyenâgeux, la citadelle abandonnée, et surtout la Tour blanche, tous les lieux sont différents et ont une identité propre. Le scénario ne penchant pas du côté de l’originalité, l’esthétique semble avoir été privilégiée.

Le nouveau Game of Thrones ?

La Roue du Temps aurait été pensée comme le nouveau Game of Thrones. Il est vrai qu’Amazon, malgré des moyens faramineux, n’a pas encore trouvé sa série phare, contrairement à HBO. Malgré tout, le budget conséquent de la série Amazon ne lui permet pas d’atteindre les sommets. Il ne suffit pas de parler de dragons pour concurrencer Game of Thrones. Les créatures magiques ne sont pas convaincantes et certains effets spéciaux font même bas de gamme.

Ayant eu la chance de découvrir les six premiers épisodes mais tenus au silence, nous pouvons néanmoins dire que nous sommes optimistes. En effet, le monde de La Roue du Temps se complexifie au fur et à mesure et de nouveaux personnages clés sont également introduits. L’ampleur des romans laisse espérer que la série suivra cette idée de déploiement d’un monde. S’il aura fallu quatorze tomes à l’auteur pour terminer son récit (enfin presque, puisqu’il meurt avant la sortie des trois derniers, terminés grâce à ses notes) nous espérons qu’il ne faudra pas quatorze saisons pour comprendre La Roue du Temps.

La Roue du Temps créée par Rafe Judkins, sur Amazon Prime Video à partir du 19 novembre 2021 . Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Hellbound : une originale série surnaturelle qui mérite le coup d'oeil

Hellbound : une originale série surnaturelle qui mérite le coup d'oeil

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - L'auteur du film "Dernier train pour Busan" adapte son propre webtoon "Hellbound" en série, sur Netflix. Une oeuvre qui se sert d'un argument surnaturel pour dénicher le pire de ce qui peut se trouver chez les humains.