Moon Knight : on a vu les trois premiers épisodes, et c'est excellent !

Moon Knight : on a vu les trois premiers épisodes, et c'est excellent !

CRITIQUE / AVIS SÉRIE : Créée par Jeremy Slater, « Moon Knight », la toute nouvelle série du Marvel Cinematic Universe (MCU), débarque dès ce mercredi 30 mars 2022 sur Disney+. On a eu la chance de découvrir les trois premiers épisodes du show à l'avance. Voici ce qu'on pense de ce nouveau personnage.

C'est qui Moon Knight ?

Souvent comparé à Batman, Moon Knight est créé en 1975 par Doug Moench et Don Perlin. S'il s'agit d'un justicier masqué, riche et solitaire, qui opère la nuit, les points communs avec Bruce Wayne s'arrêtent ici. En effet, Moon Knight est beaucoup plus taré que Batman. Il s'agit d'un héros ambigu, qui a de nombreux problèmes psychologiques, dont le dédoublement de personnalité.

Moon Knight a ainsi plusieurs identités. Il se fait successivement appeler Marc Spector, Steven Grant, Jake Lockley ou encore Moon Knight donc. Cela fait de lui un protagoniste complexe, dont on ne connaît jamais réellement le degré de folie, entre ce qui est vrai et ce qu'il imagine. Moon Knight est donc souvent déconsidéré par les autres héros, qui ont des difficultés à lui faire confiance. Surtout, ce Chevalier de la Lune serait le bras vengeur de Khonshu, un dieu égyptien ancestral. Là encore, les comics jouent avec la perception du héros entre la réalité et la fiction.

Moon Knight
Moon Knight ©Marvel Studios / Disney+

Ainsi, alors que les fans attendaient une adaptation du personnage depuis très longtemps, Moon Knight débarque enfin sur Disney+ dans sa propre série. Dirigé par Jeremy Slater, le show comporte 6 épisodes de 45 minutes, qui seront diffusés chaque mercredi sur la plateforme dès le 30 mars 2022. Côté casting, c'est Oscar Isaac qui endosse le costume de ce justicier ambigu. Le reste de la distribution se compose notamment de May Calamawy, d'Ethan Hawke dans la peau du principal antagoniste et du regretté Gaspard Ulliel, décédé brusquement cet hiver dans un accident de ski.

La série a totalement compris le personnage

Face à la complexité du personnage, la série Moon Knight est attendue au tournant. Personnage culte pour les lecteurs de comics, mais inconnu auprès du grand public, le personnage de Moon Knight a un potentiel cinématographique génial et délirant. Et heureusement, Jeremy Slater a parfaitement compris l'essence du personnage. Le showrunner propose ainsi un traitement de la triple personnalité de Marc Spector/Steven Grant/Moon Knight absolument passionnant et surtout très intelligent. Cette triple personnalité rappelle également le Deadpool des comics. En effet, sur le papier, Wade Wilson doit composer en permanence avec deux voix dans sa tête. Un élément supprimé dans les deux films. Une approche souvent drôle et décalée qui a donc été reprise pour Moon Knight avec beaucoup de perspicacité.

Le showrunner parvient à mettre en scène ce délire d'une manière simple et percutante. Les spectateurs sont ainsi mis à la place du héros, surtout dans le premier épisode, ponctué de black outs, de flashs, de réveils inopinés, de voix dans la tête, etc... La série met en scène l'incompréhension du personnage avec efficacité. Une approche parfaite pour les spectateurs qui ne connaissent pas l'histoire de Moon Knight. Ces derniers seront ainsi déstabilisés de la même manière que le protagoniste.

Marc Spector (Oscar Isaac) - Moon Knight ©Marvel Studios / Disney+
Marc Spector (Oscar Isaac) - Moon Knight ©Marvel Studios / Disney+

Jeremy Slater parvient ainsi parfaitement à contextualiser le délire paranoïaque du personnage, ses phases de lucidité, mais aussi ces moments où il change de personnalité. Jeremy Slater joue avec nos sens. Les décors changent, des détails attrapent l'attention du spectateur, et les trous noirs du personnage sont parfaitement représentés.

Ainsi, le délire schizo-paranoïaque du personnage est brillamment mis en scène. La schizophrénie est présentée via les hallucinations perpétuelles du personnage ; et son délire paranoïde par son impression d'être un super-héros au service de Khonshu, et de posséder des pouvoirs égyptiens qu'il doit utiliser dans une quête vengeresse. Cette première partie du show est donc montée comme un puzzle à reconstruire pour les spectateurs.

Khonshu : le dieu de la Lune

Jeremy Slater a également l'intelligence de proposer des épisodes sous différents points de vue. Si le premier se concentre sur Steven Grant, le second prend le point de vue de Marc Spector. Par ce biais, l'aspect Dr Jekyll and Mister Hyde, voir même Hulk/Bruce Banner est parfaitement amené et développé. Oscar Isaac est absolument parfait dans ce rôle aux multiples visages.

Moon Knight
Moon Knight ©Marvel Studios / Disney+

La série n'oublie pas de faire la part belle à Khonshu, le dieu égyptien de la Lune. La relation entre Khunshu et Marc Spector rappelle parfois la relation entre Eddie Brock et Venom, mais avec beaucoup plus de réussite. C'est surtout l'occasion pour le MCU de partir vers d'autres horizons, plus religieux, qui n'hésitent pas à emprunter au genre de l'horreur, avec des esprits et des démons. Une nouvelle fenêtre de tir pour Marvel Studios qui profite de Moon Knight pour ne faire aucune connexion et aucune référence au reste du MCU. En tout cas pour le moment. Et cet aspect déconnecté offre davantage de liberté au showrunner qui propose ainsi une série réellement rafraîchissante et différente des carcans habituels du MCU.

Moon Knight de Jeremy Slater sur Disney+ dès le 30 mars 2022. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Drôle n'aura pas de saison 2 : la créatrice réagit à l'annulation

Drôle n'aura pas de saison 2 : la créatrice réagit à l'annulation

Alors que la série française "Drôle" avait reçu un excellent retour du public et des critiques, elle a finalement été annulée par Netflix. La créatrice du show, Fanny Herrero, s'est confiée sur cette annulation inattendue.