Scenes from a Marriage : l'intimité d'un couple en crise

Scenes from a Marriage : l'intimité d'un couple en crise

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - D’une manière épurée, Hagai Levi filme l’intimité de façon bouleversante dans "Scenes from a Marriage", série HBO sur le quotidien d’un couple qui se déchire à petit feu avec Jessica Chastain et Oscar Isaac.

Scenes from a Marriage : adaptation d’Ingmar Bergman

Scenes from a Marriage est une mini-série en cinq épisodes créée par le showrunner israélien Hagai Levi. Il est le co-créateur et co-producteur de la série The Affair, primée à plusieurs reprises aux Golden Globes. Il y explorait déjà les thématiques du couple et de l’infidélité. Présentée à la Mostra de Venise, sa nouvelle série a fait sensation, notamment pour la complicité des deux interprètes Jessica Chastain et Oscar Isaac, sur le tapis rouge. Ils avaient d’ailleurs déjà joué un couple dans le film A Most Violent Year. Ici, ils forment un couple qui part à la dérive. Un couple qui, malgré l’amour, va se déchirer.

Scenes from a Marriage
Scenes from a Marriage ©HBO

Le show HBO est une adaptation de Scènes de la vie conjugale, une série de six épisodes réalisée par Ingmar Bergman en 1973. Par la suite, le cinéaste proposa un remontage de cette série pour créer un film. Bergman est un réalisateur majeur de l’histoire du cinéma. On lui doit de nombreux chefs-d'œuvre comme Cris et chuchotements, Le Septième Sceau ou encore Persona. Avec Scènes de la vie conjugale, le réalisateur suédois s’est immiscé dans le quotidien d’un couple en crise. En 1975, le film reçoit le Golden Globe du meilleur film étranger. Le taux de divorce après la sortie du film a explosé en Suède, il est passé de 16.000 divorces en 1973 à 26.000 en 1974. Une augmentation fulgurante. En décidant d’adapter cette histoire, Hagai Levi s’attaque donc à une œuvre colossale.

Filmer l’intime

Regarder Scenes from a Marriage, c’est regarder les déboires d’un couple. Les cinq heures de la série correspondent à plusieurs années de leur vie, à partir du moment où tout bascule. Mira est une working girl absorbée par son travail et Jonathan est professeur en philosophie. Nous entrons dans l’intimité du couple quand une chercheuse, une connaissance de Jonathan, vient leur poser des questions. Sa thèse porte sur la dynamique des couples hétérosexuels mariés et sur la longévité de l'engagement. Comme elle, nous écoutons l’histoire de ce couple. Des failles se font remarquer. Leur opinion sur le mariage diverge. Ce premier épisode pose les bases : nous serons des spectateurs impuissants. Arrive le moment de la séparation.

Contrairement à l’œuvre originale, c’est la femme qui décide de quitter le couple - c’est également elle qui gagne plus d’argent. Hagai Levi questionne l’idée même de vivre à deux. Le spectateur est voyeuriste, il s’interroge sur les causes de ce dysfonctionnement. L’équilibre parfait entre les deux membres d’un couple est-il atteignable ?

Scenes from a Marriage
Scenes from a Marriage ©HBO

Hagai Levi filme le couple dans le lit conjugal comme chez Truffaut dans Domicile Conjugal ou Christophe Honoré dans presque tous ses films. Le lit c’est le lieu de l’intime et de l’amour mais aussi le lieu des conversations. Des discussions plus déchirantes que celles tenues dans un salon. On nous parle aussi des autres façons de s’aimer, dans une relation libre ou même étant divorcés.

La simplicité de la mise en scène

Scenes from a Marriage suit la trame du film de Bergman. Les épisodes sont des moments de vie éparpillés sur plusieurs années. Comme avec la trilogie Before de Richard Linklater, on suit l'évolution de leur amour dans le temps. Ils sont mariés, divorcés, amants, parents. Leur relation fluctue. Le cadrage est souvent de face quand ils parlent dans leur lit, comme si on assistait à une pièce de théâtre. Même si les acteurs se déplacent dans les pièces de la maison, Scenes from a Marriage est presque un huis-clos. C’est en tout cas toujours à l’intérieur de cette maison que nous les retrouvons à deux. Par rapport à la théâtralité, elle est accentuée par le fait que nous assistions à de longs dialogues, parfois sans coupure. Grâce à cette mise en scène épurée, Hagai Levi nous rappelle qu’il n’en faut pas plus pour ce qu’il souhaite raconter. L’important est le cadre et les personnages.

Au fil des épisodes, son intention se dessine. Il veut montrer des passages obligés, des joies, des peines et des inquiétudes. Sans réelle intrigue ni réelle fin. Une sensation de réel se dégage de l'œuvre, grâce à tous ces éléments de mise en scène. Si la série questionne, elle émeut aussi, beaucoup. Elle incite à l'introspection et à la remise en question. L'émotion est garantie.

Scenes from a Marriage créée par Hagai Levi, sur OCS à partir du 13 septembre 2021. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

La casa de papel partie 5 - volume 1 : la série espagnole fait un retour explosif

La casa de papel partie 5 - volume 1 : la série espagnole fait un retour explosif

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - De retour après une fin qui a laissé les fans dans un état d'alerte maximum, "La casa de papel" présente une ultime partie scindée en deux volumes. Le premier vient d'être mis en ligne le 3 septembre et on vous livre notre avis, sans spoiler.