MENU
Accueil > Dossiers > Gros plans > Star wars 9

Star Wars 9 : On vous dit tout sur l’épisode IX et la saga

×

« Star Wars : L’Ascension de Skywalker » sortira le 18 décembre, ci-dessus la dernière bande-annonce. Pour l’occasion, voilà tout ce qu’il y a à savoir sur ce dernier épisode « Star Wars 9 » ainsi que l’histoire de la saga « Star Wars », les premiers films, la prélogie, la nouvelle trilogie, les spin-off et les séries et films à venir au cinéma ou sur la plateforme Disney+.

STAR WARS – titré Star Wars : L’Ascension de Skywalker sera l’événement de la fin d’année 2019. Le film marquera la fin d’une ère dans la saga Star Wars. Celle des Skywalker, présents dans les trois trilogies qui forment les films principaux de la franchise. Pour l’occasion, parlons d’abord de nos attentes, puis retour sur l’histoire de cet univers, son évolution et son importance dans l’inconscient collectif. Tout cela en 10 points.

1) Qu’attendre de Star Wars 9 ?

[Mis à jour le 22/10/2019] L’affiche française définitive est enfin diffusée : 

Affiche définitive de star wars 9
Affiche définitive de star wars 9

 

Il y aura plusieurs nouveaux venus dans Star Wars 9. Notamment Dominic Monaghan, qui se révèle avec une première image officielle. On ne sait pas comment il s’appellera mais on peut le découvrir avec une tenue de soldat. D’après les rumeurs, il devrait faire partie d’un groupe de résistants souhaitant s’opposer au Premier Ordre.

View this post on Instagram

Oh it’s on now. @starwars #becurious

A post shared by Dominic Monaghan (@dom_monaghan_) on

Star Wars 9 marquera aussi la fin de la nouvelle trilogie, mais également la fin de l’arc des Skywalker. On peut s’attendre à ce que le film se referme sur des adieux émouvants avec les Skywalker, mais pas seulement. Le duel entre Rey et Kylo Ren est très attendu, et la dernière bande-annonce (ci-dessus) est prometteuse à ce niveau puisque l’héroïne semble pouvoir se tourner du côté obscure. A moins, selon cette théorie sur Star Wars 9, qu’il ne s’agisse en réalité d’un clone ou du fruit de son imagination… On devrait dans tous les cas en apprendre davantage sur les origines de Rey.

Cette dernière sera aux prises avec Kylo Ren, mais pas seulement. Car les Chevaliers de Ren, qui garderont leur identité cachée, seront bien présent aux côtés de Kylo Ren. Ils étaient apparus furtivement dans une vision de Rey dans l’épisode 7, et on regrettait de ne pas les retrouver dans l’épisode 8.

Egalement, il y aura le retour de Palpatine (Ian McDiarmid). La bande-annonce (ci-dessus) dévoile notamment une armée de croiseurs interstellaires impériaux, on peut donc imaginer que l’Empereur sera bien accompagné. Il se pourrait également qu’une énième Etoile de la mort soit de la partie (un laser rouge frappant une planète).

Enfin, on oublierait presque l’hypothèse de voir de nouveaux Jedi apparaître pour le combat final. Car rappelons que l’épisode précédent se terminait en montrant un enfant maîtrisant la Force…

Quand va sortir Star Wars 9 ?

La réponse à toutes ces questions avec la sortie de Star Wars : L’Ascension de Skywalker le 18 décembre 2019 en France.

Logo de Star Wars 9
Logo de Star Wars 9

Et quelle suite après Star Wars 9 ?

Star Wars 9 marquera donc la fin de la nouvelle trilogie. Ce qui ne veut pas dire que Disney va s’arrêter là. Une autre trilogie est en développement. Mais cette fois, on nous assure qu’il n’y aura aucune connexion avec l’histoire déjà connue.

C’est Rian Johnson qui a été choisi pour développer cette nouvelle trilogie. Le cinéaste avait déjà réalisé l’épisode 8. Il reviendra donc pour trois films supplémentaires.

De plus, au moins un autre film doit être écrit par David Benioff et D.B. Weiss, les créateurs de Game of Thrones. Deux très gros noms qui ont la cote pour le moment. Il sera intéressant de voir ce qu’ils auront à apporter à la saga.

Le premier film commandé au duo devrait arriver en 2022, tandis que la trilogie de Rian Johnson pourrait débuter en 2024 ou 2026. Disney a annoncé ces dates dans son calendrier mais sans donner davantage de précision.

Enfin, il a récemment été annoncé que Kevin Feige, le grand patron de Marvel Studios, allait à son tour produire un film Star Wars. On ne sait pas encore s’il produira un des films déjà annoncés ou s’il s’agit d’un nouveau projet. Affaire à suivre…

2) Star Wars : la marque

En quelle année est sorti le premier Star Wars ?

C’est en 1977 que la 20th Century Fox sort le premier épisode de Star Wars : La Guerre des étoiles. Ce n’est qu’en 2000 que le titre du film change, renommé Star Wars épisode IV : Un nouvel espoir.

Quel est le nom du créateur de Star Wars ?

Le film et l’univers sont créés par George Lucas. Bien que la production n’y croit pas (sortant le film d’abord dans une trentaine de salles), La Guerre des étoiles devient un énorme succès. Il reste à ce jour l’un des films les plus rentables de l’histoire du cinéma. Malin, Lucas avait de son côté négocié le contrôle des produits dérivés, ce qui lui permit de faire fortune et l’aida au développement des suites.

C3-PO et George Lucas
C3-PO et George Lucas sur le tournage de Star Wars 3

Qui a écrit et réalisé la Guerre des étoiles ?

Alors qu’il est l’unique scénariste et réalisateur de La Guerre des étoiles, George Lucas se lance donc ensuite dans l’écriture de deux suites, avec cette fois Lawrence Kasdan pour l’épauler au scénario. De plus, il confie la réalisation à Irvin Kershner (Star Wars épisode V : L’Empire contre-attaque) et à Richard Marquand (Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi).

15 ans après, le cinéaste produit une nouvelle trilogie : la prélogie qui raconte les origines de sa saga. Il revient ainsi à la réalisation pour les trois films : La Menace fantôme, L’Attaque des clones et La Revanche des Sith. Il est toujours scénariste, mais accompagné de Jonathan Hales pour l’écriture de L’Attaque des clones.

Si les fans de la première heure sont déçus, le succès est tout de même au rendez-vous. Et il en sera de même avec la nouvelle trilogie lancée par Disney en 2015, suite au rachat de la Fox. Mais George Lucas n’est cette fois pas impliqué.

Rey (Star Wars 9)
Rey (Star Wars 9)

Films et produits dérivés

Actuellement, la franchise compte huit films principaux (bientôt neuf avec Star Wars : L’Ascension de Skywalker) et deux spin-off (mettons de côté les téléfilms pour l’instant), ainsi que des séries animées (Clone Wars, Star Wars Rebels, Star Wars Resistance…). Mais le succès de la marque dépasse l’audiovisuel. Avec des jeux vidéo (Jedi Knight, Battlefront 2, The Old Republic…), des figurines, des cartes,  le parc à thème Star Wars Galaxy’s Edge et tout un tas de produits dérivés. D’ailleurs, un nouveau personnage sera introduit dans Star Wars 9, qui pourrait devenir la mascotte de cet épisode. On peut donc facilement considérer Star Wars comme la plus grande saga. Un univers original ancré dans l’inconscient collectif et multi-générationnel qui semble inépuisable.

3) Star Wars : l’histoire

Synopsis de la première trilogie

La première grande qualité de Star Wars, c’est sans doute son histoire. Simple en apparence, elle regorge de thématiques passionnantes. Ainsi, « dans une galaxie lointaine, très lointaine« , tout commence comme un banal récit initiatique. Celui de Luke Skywalker (Mark Hamill), un jeune homme qui vit sur la planète désertique de Tatooine. Par hasard, il se retrouve en possession de deux droïdes, C-3PO et R2D2, porteurs d’un message important de la princesse Leia (Carrie Fisher). Cette dernière est en danger et supplie un certain Obi-Wan Kenobi de lui venir en aide. Il s’agit en fait d’un vieil ami de Luke, qui se révèle être plus puissant qu’il n’y paraît, appartenant à un ancien ordre de chevaliers : les Jedi.

Il y a longtemps, les Jedi étaient les garants de la paix dans la galaxie et combattaient les Sith. Mais ces derniers, emmenés par l’Empereur Palpatine et Dark Vador, ont vaincu les Jedi et imposent depuis leur dictature à travers la galaxie. Avec ses compagnons, Han Solo (Harrison Ford) et Chewbacca, Luke devra maîtriser les pouvoirs des Jedi et aider à rétablir la paix.

Luke Skywalker (Star Wars épisode 4)
Luke Skywalker (Star Wars épisode 4)

Ce sont donc des personnages « lambda » catapultés au milieu d’un conflit galactique. Le genre d’histoire dont on ne se lasse pas au cinéma. Car elle permet à chacun de s’identifier à ces personnages « normaux », et de s’imaginer en héros. Il en est de même avec la prélogie, qui a pour but de raconter les origines. D’où vient l’Empire, ce régime politique qui domine la galaxie ? Qui est Dark Vador ? Comment les Jedi ont été vaincus ?

Synopsis de la prélogie

Pour cela, l’épisode 1, qui se déroule avant les événements de la première trilogie, débute lorsque la petite planète Naboo s’apprête à être envahie par une des plus grandes entreprises de la galaxie : la Fédération du Commerce. Deux Jedi, Qui-Gon Jinn (Liam Neeson) et Obi-Wan Kenobi (Ewan McGregor), viennent en aide à Padmé Amidala (Natalie Portman), la reine de Naboo. Grâce à eux, elle parvient à fuir sur une autre planète, Tatooine.

Ils y font la rencontre du jeune Anakin, un enfant esclave aux capacités hors du commun. Qui-Gon parvient à négocier sa liberté, et l’emmène avec lui sur Coruscant où se trouve le conseil Jedi. Mais à la mort de Qui-Gon, c’est à Obi-Wan que revient le garçon, qui devient ainsi son Padawan (son apprenti).

Anakin skywalker, Padme Amidala, Obi-Wan Kenobi (Star wars épisode 2)
Anakin skywalker, Padme Amidala, Obi-Wan Kenobi (Star wars épisode 2)

Malheureusement son enseignement n’empêche pas Palpatine de convaincre Anakin de rejoindre le côté obscur. C’est ainsi qu’il devient Dark Vador à la fin de l’épisode 3.

Synopsis de la dernière trilogie

Concernant la nouvelle trilogie, Star Wars 7 : Le réveil de la force (2015), réalisé par J.J Abrams, se déroule 30 ans après les événements de Star Wars 6 : Le Retour du Jedi. L’Empire a été vaincu, mais une nouvelle menace est née : le Premier Ordre. Mais la Résistance est là pour s’opposer à eux.

Sur la planète Jakku, Rey (Daisy Ridley), une pilleuse, se retrouve impliquée dans ce nouveau combat après avoir rencontré Finn (John Boyega), un ancien soldat du Premier Ordre venu en aide à Poe Dameron (Oscar Isaac), le meilleur pilote de la Résistance.

Rey, Finn et BB-8 (Star Wars épisode 7)
Rey, Finn et BB-8 (Star Wars épisode 7)

Heureusement, tous les deux pourront compter sur l’aide de Han Solo et Chewbacca. Dès lors, Han Solo fait office de guide pour Rey, qui se découvre elle aussi des talents de Jedi. Mais son amitié naissante avec Han est coupée court par Kylo Ren, le commandant du Premier Ordre.

Malgré la victoire de la Résistance à la fin de l’épisode 7, celle-ci sera de courte durée. Car même si Rey parvient à faire face à Kylo Ren, l’armée du Premier Ordre reste imposante et part à leur poursuite dans Star Wars 8: Le dernier Jedi (2017), jusqu’à la conclusion que devrait être Star Wars : L’Ascension de Skywalker.

4) Star Wars : les thèmes

Derrière ces trois récits initiatiques, de nombreuses thématiques sont abordées par Star Wars. Pour Luke Skywalker, l’épisode 5 et l’épisode 6 mettent en avant la question de l’héritage, l’importance de la famille et des choix lorsqu’on devient adulte.

Au fil des épisodes, Luke grandi, peaufine son apprentissage, devient plus mature, mais doit également ne pas succomber au côté obscur. Et pour définitivement devenir un homme, un adulte indépendant, il lui faudra tuer le père (concept psychanalytique de Freud évidemment au cœur de Star Wars).

Luke Skywalker et Dark Vador (Star Wars épisode 5)
Luke Skywalker et Dark Vador (Star Wars épisode 5)

Il en est de même avec la prélogie, où Anakin Skywalker enfant part vers l’inconnu pour recevoir une formation de Jedi dans l’épisode 1. Puis, le héros perd l’équilibre à l’adolescence en développant un début de rivalité avec son maître (frère ou père de substitution) Obi-Wan dans l’épisode 2.

Et enfin, il assume sa décision de rejoindre le côté obscur en essayant de tuer Obi-Wan dans l’épisode 3. Si les points communs sont nombreux entre les deux premières trilogies (construites comme un miroir l’une de l’autre), il en va de même avec la nouvelle. Mais cette fois, le parcours de Rey est intimement lié à celui de Kylo Ren. Une variante dans la saga qui rend la finalité de Star Wars 9 d’autant plus incertaine…

Finn, Rey & Poe Dameron (Star Wars épisode 9)
Finn, Rey & Poe Dameron (Star Wars épisode 9)

En plus de ces thématiques liées aux « principaux héros » de la saga, Star Wars peut être analysée de bien d’autres manières. On ne développera pas ici les nombreuses analyses possibles, mais il est bon de rappeler l’influence de l’Histoire sur George Lucas. La Seconde Guerre mondiale, la Guerre froide ou encore la Guerre du Vietnam et toutes les conséquences géopolitiques sont des références assez évidentes.

5) Comment regarder Star Wars dans l’ordre ?

C’est un débat sans fin qui concerne Star Wars. En effet, la saga a la particularité de s’étaler sur plusieurs décennies et de ne pas avoir été réalisée dans un ordre chronologique. Ainsi, les premiers épisodes réalisés sont Star Wars 4 : Un nouvel espoir (1977), Star Wars 5 : L’empire contre-attaque (1980) et Star Wars 6 : Le retour du Jedi (1983).

Notons au passage qu’à l’origine le premier film n’était titré que Star Wars, sans numéro. George Lucas a par la suite fait ce rajout en pensant aux événements du passé qu’il pourrait raconter par la suite.

Affiches de la prélogie
Affiches de la prélogie

Et il y parvient à la fin des années 1990 avec Star Wars 1 : La menace fantôme (1999), Star Wars 2 : L’attaque des clones (2002) et Star Wars 3 : La revanche des Sith (2005). Puis, suite au rachat de sa société Lucasfilm par Disney, et donc de la marque Star Wars, une nouvelle trilogie est lancée 10 ans après le dernier film et se compose de Star Wars 7 : Le réveil de la force (2015), Star Wars 8 : Le dernier Jedi (2017) et Star Wars 9 : L’Ascension de Skywalker (2019).

Ainsi, deux choix sont possibles. Soit suivre l’ordre de production (trilogie/prélogie/nouvelle trilogie), soit suivre l’ordre du récit (prélogie/trilogie/nouvelle trilogie). Si le premier ordre permet une véritable surprise devant la célèbre révélation du père de Luke, le second offre une lecture plus cohérente du récit. Surtout, il permet normalement d’avoir plus d’empathie pour Anakin, puisque son futur n’est pas encore annoncé.

L’ordre chronologique des événements :

  1. Star Wars I  : La Menace Fantôme
  2. Star Wars II : L’Attaque des clones
  3. Star Wars III : La Revanche des Sith
  4. Star Wars IV : Un nouvel espoir
  5. Star Wars V : L’Empire contre-attaque
  6. Star Wars VI : Le Retour du Jedi
  7. Star Wars VII : Le Réveil de la Force
  8. Star Wars VIII : Les Derniers Jedi
  9. Star Wars IX : L’Ascension de Skywalker

Notre choix se porte sur un troisième ordre. On vous propose de regarder les épisode 4 et 5, puis revenir sur les épisodes 1, 2 et 3, avant de reprendre avec l’épisode 6, puis les 7, 8 et 9.

L’ordre qui apporte la meilleure expérience :

  1. Star Wars IV : Un nouvel espoir
  2. Star Wars V : L’Empire contre-attaque
  3. Star Wars I  : La Menace Fantôme
  4. Star Wars II : L’Attaque des clones
  5. Star Wars III : La Revanche des Sith
  6. Star Wars VI : Le Retour du Jedi
  7. Star Wars VII : Le Réveil de la Force
  8. Star Wars VIII : Les Derniers Jedi
  9. Star Wars IX : L’Ascension de Skywalker

6) Star Wars : un casting à part

On n’imagine pas aujourd’hui des personnages comme Han Solo, Luke ou Leia être incarnés par d’autres acteurs. Et dans l’autre sens, leurs interprètes sont difficilement identifiables autrement que par ces rôles. A l’exception d’Harrison Ford, qui en plus d’avoir eu deux rôles mythiques (Han Solo et Indiana Jones) dispose d’une filmographie importante, on ne retient de Mark Hamill et Carrie Fisher quasiment que leur rôle de Luke et Leia. Et il en va de même pour Billy Dee Williams (Lando Calrissian).

Pourtant, le premier s’est spécialisé dans le doublage à partir des années 1990. Pour la seconde, c’est plus compliqué, même si son apparition dans Les Blues Brothers reste mythique. Concernant les personnages secondaires, on rendra hommage aux acteurs de l’ombre : Peter Mayhew (Chewbacca, désormais joué par Joonas Suotamo), Anthony Daniels (C-3PO), Kenny Baker (R2-D2) et James Earl Jones (la voix de Dark Vador).

Han solo, Leia Organa et Luke Skywalker (Star Wars épisode 6)
Han solo, Leia Organa et Luke Skywalker (Star Wars épisode 6)

La prélogie l’emporte sur les stars

A l’inverse, la majorité des comédiens et comédiennes ayant participé à la prélogie et à la nouvelle trilogie ont clairement une carrière à côté de Star Wars.

A l’exception d’Hayden Christensen (Anakin), on retrouve dans les épisodes 1, 2 et 3 des personnalités qu’on ne présente plus. Comme Ewan McGregor (Obi-Wan), Natalie Portman (Padmé), Samuel L. Jackson (Mace Windu), Liam Neeson (Qui-Gon), Christopher Lee (Comte Dooku), et même des apparitions désormais cultes de Keira Knightley (la doublure de Padmé) ou Rose Byrne (Dormé).

Padmé Amidala, Mace Windu, Anakin Skywalker, Bail Organa, Obi-Wan Kenobi, R2-D2 et Chewbacca (Star Wars Episode 3)
Padmé Amidala, Mace Windu, Anakin Skywalker, Bail Organa, Obi-Wan Kenobi, R2-D2 et Chewbacca (Star Wars Episode 3)

Concernant les épisodes 7 et 8, si Oscar Isaac (Poe Dameron), Adam Driver (Kylo Ren), Domhnall Gleeson (Général Hux), Laura Dern (Vice Amiral Holdo), Lupita Nyong’o (Maz Kanata) ou encore Benicio del Toro (DJ) étaient déjà assez connus, Daisy Ridley (Rey) et John Boyega (Finn) ont déjà pu participer, depuis leur révélation, à d’autres films et ont des projets à venir.

D’ailleurs tous les deux ne devraient pas revenir après Star Wars 9. A côté, les acteurs secondaires Greg Grunberg (Snap Wexley) ou Billie Lourd (Lieutenant Connix) relèvent plus du clin d’œil. Et une actrice comme Kelly Marie Tran (Rose Tico) devra encore confirmer après ses apparitions dans les épisodes 8 et 9.

7) Une bande originale reconnaissable

Impossible de dissocier Star Wars de sa musique, et plus particulièrement de son thème principal. Dès que les premières notes retentissent, on sait de quoi il s’agit. Mais il en va de même avec les autres thèmes présents dans chaque film. Des leitmotiv à chaque fois associés à une ambiance, un personnage ou un événement. On pense ainsi à la Marche Impériale, au superbe Duel of The Fates de l’épisode 1, ou plus récemment au thème de Rey dans l’épisode 8.

Toutes ces musiques ont été écrites par John Williams. Probablement le compositeur le plus célèbre qui a proposé de nombreuses bandes originales symphoniques marquantes. En effet, on reconnaît aussitôt sa patte dans les Indiana Jones, Jurassic Park ou encore les premiers Harry Potter.

John Williams a composé toutes les musiques des principaux Star Wars et reviendra pour assurer celles de Star Wars 9.

8) Star Wars impressionne au box-office

Il n’y a à ce jour qu’un seul film Star Wars dans le top 5 des plus gros succès au box-office – désormais dominé par Avengers : Endgame. Le Réveil de la Force se place quatrième avec plus de 2 milliards de recettes.

Un peu plus bas, on retrouve l’épisode 8 en 13e place (1,3 milliard), Rogue One est 32e (+1 milliard) et l’épisode 1 est 39e (+1 milliard). Ce qui permet à la franchise d’afficher quatre films dans le top 50 du box-office mondial.

5 plus gros succès du box-office mondial :

TitreRecettes
1) Avengers : Endgame (2019)2 796 274 401 $
2) Avatar (2009)2 789 679 794 $
3) Titanic (1997)2 187 463 944 $
4) Star Wars épisode 7 (2015)2 068 223 624 $
5) Avengers : Infinity War (2018)2 048 359 754 $

Mais attention, il est bon de mettre ces résultats en rapport avec l’inflation. En prenant cela en compte, c’est Autant en emporte le vent qui domine encore et toujours le box-office.

Pour Star Wars, c’est cette fois l’épisode 4 qui est le mieux placé de la saga (4e avec +3 milliards), devant Avengers : Endgame, mais juste derrière Titanic et Avatar, tandis que l’épisode 7 se place 10e. Star Wars est ainsi l’unique saga à placer deux films dans ce top 10.

5 plus gros succès du box-office mondial avec inflation :

TitreRecettes
1) Autant en emporte le vent (1939)3 728 000 000 $
2) Avatar (2009)3 273 000 000 $
3) Titanic (1997)3 099 000 000 $
4) Star Wars épisode 4 (1977)3 061 000 000 $
5) Avengers : Endgame (2019)2 796 274 401 $

Star Wars, Harry Potter, Marvel… Le combat des franchises

Enfin, si on compare avec d’autres trilogies et franchises, Star Wars est là encore parmi les meilleures du box-office. Alors que la trilogie The Dark Knight représente 2,5 milliards, tout comme la trilogie Spider-Man, celle du Seigneur des anneaux cumule à 2,9 milliards de dollars.

Pour Star Wars, la première trilogie représente 1,8 milliard (là encore il faut prendre en compte l’inflation), la seconde 2,5, et la troisième, avec seulement deux films, en est déjà à 3,4 milliards.

Star Wars 7
Star Wars 7

Au total les films principaux ont rapporté 7,7 milliards avec huit films, ce qui est globalement similaire aux huit films de la saga Harry Potter.

Surtout, il est intéressant de voir que malgré la domination de Marvel à l’heure actuelle, avec ses 22,5 milliards de dollars au box-office mondial pour 23 films, on obtient quasiment les mêmes chiffres en moyenne par film. Sauf que Star Wars a commencé il y a plus de quarante ans ! Niveau longévité, on ne fait pas mieux. Et nul doute que Star Wars 9 permettra d’augmenter encore plus les chiffres.

9) La critique et Star Wars

A ses débuts, Star Wars a également su convaincre la presse. Aux Etats-Unis comme en France, les critiques sont dans l’ensemble élogieuses pour le premier film. Celui-ci allant même jusqu’à remporter sept Oscars lors de la cérémonie de 1978.

Bien qu’aujourd’hui considéré comme le meilleur de la franchise par la majorité du public et de la presse, L’Empire contre-attaque en a de son côté remporté que deux, et Le Retour du Jedi un seul. On notera d’ailleurs un début de rejet de la part de la critique à partir de ce troisième opus. Le Monde et Positif étant par exemple cette fois particulièrement négatifs.

Un accueil au final assez mitigé, comme ce fut le cas pour La Menace fantôme. Télérama allant par exemple écrire :

Deux heures un quart, pour une bande-annonce, certes soignée mais sans souffle ni mystère, cela paraît long, très long, même à l’échelle du temps intergalactique.

Aux Etats-Unis, le film obtient un score de 51% sur Metacritic, là où L’Empire contre attaque est à 82%. Étonnamment, L’Attaque des clones fait un peu mieux que son prédécesseur (54% sur Metacritic et des critiques dithyrambiques de la part de Studio ou encore Libération).

La Revanche des Sith sauve définitivement cette trilogie. Ce dernier opus monte à 68% sur Metacritic et obtient en France de très bons retours de la part de Première, Le Figaro, Libération, et même un avis assez positif de la part du Monde qui écrit :

Cet épisode est infiniment plus plaisant que ses deux prédécesseurs.

La nouvelle trilogie remonte le niveau

Enfin, concernant la dernière trilogie en date, on notera un bouleversement dans la force. Avec Le Réveil de la force, la saga monte jusqu’à 81% sur Metacritic et voit une grande majorité de la presse française se ravir de ce retour. Même les Cahiers du Cinéma mettent en avant les qualités du film, écrivant :

Nul autre cinéaste que J. J. Abrams ne pouvait faire de ce septième épisode de Star Wars un film d’une aisance si altière et d’une fluidité si malicieuse.

Par contre, si la critique du film Les Derniers Jedi obtient une note de 3/5 sur CinéSéries et 85% sur Metacritic, il divise un peu plus en France, même si l’ensemble reste une nouvelle fois positif.

10) Des spin-off au cinéma et des séries

Evidemment la franchise Star Wars ne se limite pas aux trilogies. Plusieurs films dérivés ont vu le jour. On retiendra avant tout Rogue One : A Star Wars Story (2016) qui raconte les événements juste avant l’épisode 4, sur les Rebelles qui sont parvenus à trouver les plans de l’Etoile de la mort.

Puis, Disney a lancé un spin-off centré sur les origines d’Han Solo avec Solo : A Star Wars Story (2018). La critique de Solo a d’ailleurs obtenu une note de 3/5 sur CinéSéries.

Jyn Erso (Rogue One : A Star Wars Story)
Jyn Erso (Rogue One : A Star Wars Story)

Cependant, il y a eu d’autres spin-off avant ceux-là. On aimerait les oublier, mais il y a bien eu le téléfilm Au temps de la Guerre des étoiles (The Star Wars Holiday Special) en 1978, avec le casting d’origine. Le résultat fut tellement désastreux que Lucas (uniquement au scénario), en le découvrant, s’arrangea pour que le programme ne soit plus jamais diffusé ni disponible autrement que par des copies pirates.

Puis c’est en 1984 et 1985 que George Lucas produit les téléfilms L’Aventure des Ewoks et La Bataille d’Endor, centrés sur les Ewoks. Là aussi le résultat n’est pas glorieux, destiné à un public très jeune.

  • Au temps de la Guerre des étoiles de Steve Blinder (1978)
  • L’Aventure des Ewoks de John Korty (1984)
  • La Bataille d’Endor de Ken Wheat (1985)
  • Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards (2016)
  • Solo : A Star Wars Story de Ron Howard (2018)

Les séries Star Wars sur Disney+

Le Mandalorien (Série The Mandalorian)
Le Mandalorien (Série The Mandalorian)

Avec Disney+, la franchise continue de se développer hors du grand écran. Bien sûr, il y a déjà eu de nombreuses œuvres dérivées. Avec les jeux vidéo et les livres qui ont offert des histoires originales dans l’univers Star Wars. Puis avec des séries d’animation.

Mais avec l’arrivée de Disney+, on rentre dans une nouvelle ère pour Star Wars. La plateforme de streaming compte capitaliser au maximum sur la franchise et a déjà débuté le développement de trois séries en live action : The Mandalorian prévue le 12 novembre, le prequel de Rogue One et la série sur Obi-Wan avec Ewan McGregor pour reprendre son rôle.

  • The Mandalorian créée par Jon Favreau le 12 novembre sur Disney+
  • Prequel Rogue One créée par Stephen Schiff prochainement sur Disney+
  • Série Obi-Wan Kenobi avec Ewan McGregor prochainement sur Disney+

La dernière bande-annonce de The Mandalorian :

Pour l’instant, il n’y a pas de film de prévu pour la plateforme, seulement des séries. Mais il se pourrait que de nouveaux projets soient dévoilés dans les prochains mois. D’ici là, découvrez ci-dessous la chronologie proposée par Collider des films principaux, des spin-off et des séries Star Wars :

Infographie : Chronologie Star wars
Infographie : Chronologie Star wars

 

via 

Voir aussi
Jojo’s Bizarre Adventure : pourquoi vous devez absolument regarder cet anime ?

Série profondément humaniste, possédant des personnages à la volonté forte, "Jojo’s Bizarre Adventure" peut déconcerter par son univers et son esprit décalé. Mais son imagination perpétuellement renouvelée en fait un immanquable.

1 commentaire
  1. Excusez-moi du peu mais les 3 films sont bidon … aucun respect des fans mais avant tout ça aucun respect pour George Lucas , après avoir regardé le premier j’étais extrêmement déçu je n’ai même pas pris la peine de regarder le deuxième et je ne prendrai pas la peine de regarder 3e merci Disney pour cette daube

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis