Cinéma : 7 héroïnes badass qui nous inspirent - CinéSéries
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Cinéma : 7 héroïnes badass qui nous inspirent

Cinéma : 7 héroïnes badass qui nous inspirent

Superhéroïnes, guerrières surentraînées, séductrices vénéneuses... Et si on prenait exemple sur ces femmes puissantes, aussi charismatiques que rebelles ? Jackie Brown, Beatrix Kiddo, Furiosa… Sensuelles et résolument badass, ces personnages féminins courageux, percutants, et complexes révolutionnent le 7ème art.

Ces héroïnes du cinéma ont marqué nos esprits et nos rétines à coup de personnalités charismatiques, de répliques cultes et de styles iconiques. Lumière sur 7 femmes puissantes, dominantes, indépendantes, libres de leurs mouvements et auxquelles on se réfère volontiers à l’heure d’une nouvelle émancipation féminine.

1. Beatrix Kiddo – Kill Bill (Uma Thurman)

Egalement baptisée « la Mariée », Beatrix Kiddo est l’héroïne surpuissante des films Kill Bill Volume 1 et 2. Icône féminine de la vengeance, elle est à la fois courageuse, acharnée, tenace et vive. Elle est capable de se relever du combat le plus sanglant pour attaquer le suivant avec une énergie désarmante. A travers ce personnage, Quentin Tarantino propose pour la première fois un récit guidé par la trajectoire d’un seul personnage et choisit une femme comme unique moteur du regard du spectateur. Son ensemble jaune et noir et son sabre sont également caractéristiques de son personnage complexe. En effet, ce costume qui a marqué tous les esprits est un clin d’œil à celui de Bruce Lee dans son dernier film « Le jeu de la mort » (1978). Le mantra de Beatrix Kiddo à retenir ? La vengeance est un plat qui se mange froid.

2. Trinity – Matrix (Carrie Anne Moss)

On se souvient également de la beauté glacée de Trinity dans le cyberfilm de Lana et Lilly Wachowski : Matrix. Vêtue de cuir noir, elle incarne un symbole de rébellion faisant écho à son rôle de hackeuse qui tombe amoureuse du héros, Néo. Rappelons que le cuir noir dans l’imaginaire collectif illustre l’essence stylistique du rock, du punk et de l’anticonformisme. Trinity symbolise donc pour certains un personnage divin qui bouscule les codes, une sainte qui aide Néo à revenir d’entre les morts. Elle oriente le héros avec bienveillance et l’aide dans les moments difficiles quitte à risquer sa vie. Ce rôle de guide fait d'elle l’un des 3 piliers fondateurs du film incarnant la notion de Trinité propre au christianisme.

3. Ginger McKenna – Casino (Sharon Stone)

Virtuose de l’arnaque à la beauté insolente, Ginger McKenna est l’incarnation du Las Vegas bling des années 70 dans le film Casino. Aussi sombre que flamboyante, elle épouse Sam Rothstein (Robert De Niro) et fréquente les milieux de gangsters italo-américains. Une diva de la nuit, à la fois mythique et féminine qui électrise l’écran. Côté style, on aime absolument toute sa collection de bijoux ainsi que son ensemble Courrèges bleu iridescent devenu culte. Pour l’anecdote, la relation passionnelle entre Sam et Ginger est une métaphore de celle entre le réalisateur Martin Scorsese et le septième art.

4. Mathilda Lando – Léon (Natalie Portman)

Elle nous a bouleversés dans le film Léon et restera une des plus grandes héroïnes de Luc Besson. Mathilda Lando, fillette de 12 ans au lifestyle compliqué va se lier d’amitié avec son voisin tueur à gages, Léon (Jean Reno). Coiffée de son éternel carré, son style marginal se compose de Doc Martens, d'un bomber kaki XL, d'un choker et de lunettes noires rondes. Cette héroïne rebelle, à la fois fragile et forte offre une personnalité unique qu’on ne se lasse pas de décrypter.

5 . Jacqueline « Jackie » Brown - Jackie Brown (Pam Grier)

Jackie Brown est une véritable ode aux films Blaxploitation, cinéma communautaire noir américain des années 1970. Son personnage éponyme, Jackie Brown donne à voir une hôtesse de l’air plongée dans le monde des trafiquants d’armes et des prêteurs sur gage. Sa personnalité oscille entre force, imperfection, mélancolie et laisse entrevoir un mental dur comme l’acier. Son look 70's sublimé par ses chemises hawaïennes, sa passion pour les tubes des Delfonics et les Cadillac nous inspirent. Le film laisse une grande part au temps qui passe, au sentiment de paradis perdu pour les personnages comme pour son réalisateur Quentin Tarantino.

6. Elvira Hancock – Scarface (Michelle Pfeiffer)

Depuis sa sortie en 1983, Scarface de Brian De Palma est devenu culte notamment grâce aux looks pointus portés par Elvira Hancock. Tailleurs ceinturés, robes à fines bretelles, accessoires bling et maillots de bain chic constituent le style de cette muse inspirante. En plus de son charisme naturel, elle tient tête au violent et imprévisible gangster Tony Montana (Al Pacino). Impossible d’oublier sa mythique réplique badass face à son mari en plein déclin : « il n’y a que l’excès dans l’excès ».

7. Furiosa – Mad Max - Fury Road (Charlize Theron)

Dans un univers post-apocalyptique où les hommes se battent à mort pour de l’essence et où toute trace de végétation a disparu, Furiosa incarne une guerrière féministe. A la tête d’un clan de femmes badass, elle symbolise une héroïne puissante et un personnage central d’exception dans le long-métrage Mad Max : Fury Road. Mais Furiosa n’est pas surhumaine : elle doute, elle souffre, elle échoue et se relève toujours pour protéger les siens. Et c’est surement pour cette raison qu’elle fascine autant le spectateur. Son style dénote également et s'oppose aux tenues blanches immaculées des femmes de son clan. Elle porte des teintes sombres aux codes quasi-militaires. On note d’ailleurs que son personnage n’a pas fini d’inspirer puisqu’il sera au centre du cinquième Mad Max de George Miller.

Et vous, quelle héroïne de cinéma trouvez-vous inoubliable ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Little Monsters : le réalisateur de Toy Story 4 s'attaque aux monstres d'Universal

Little Monsters : le réalisateur de Toy Story 4 s'attaque aux monstres d'Universal

Universal est sur une grande lancée avec ses monstres ! Le succès de "Invisible Man" a enfin initié quelque chose et un nouveau projet s'ajoute à la liste de ceux en préparation. Le réalisateur de "Toy Story 4" va mener "Little Monsters", un film de genre pour le grand public.