Top des films les plus sensuels à revoir durant l’été

Il va faire très chaud

Top des films les plus sensuels à revoir durant l’été

L’été. Ses épisodes caniculaires qui laissent place à l’orage, ses départs en vacances, ses après-midi à la plage... Le mercure s’affole et les corps en raffolent. Les grands écrans aussi ainsi que CinéSéries !

Au placard les gros pulls et les pantalons serrés ! Le temps est venu de laisser l’air chaud caresser notre peau et le soleil la satiner. En parlant d’épiderme, il n’y a pas que les rayons qui lui collent le frisson... Sous la chaleur écrasante, accablante et grisante, les corps se rapprochent. Du simple flirt à la relation sérieuse, bon nombre de couples se forment lors de cette douce saison. Pas étonnant qu’il s’agisse là d’un sujet des plus inspirants pour nos amis les cinéastes. L’occasion pour nous de revenir sur les films les plus sensuels à revoir durant l’été.

La Piscine

Ce bijou signé Jacques Deray plonge littéralement dans le thème de la sensualité. Sorti en 1969, La Piscine ancre à jamais le couple mythique formé par Romy Schneider et Alain Delon campant les rôles de Marianne et de Jean-Paul Leroy. Sur les hauteurs de Saint-Tropez, le couple baigne dans le bonheur au bord de la piscine de leur superbe villa. C’était sans compter sur l’appel du séduisant Harry Lannier (Maurice Ronet), meilleur ami de Jean-Paul et ancien amant de Marianne, qui débarque ensuite en compagnie de sa fille Pénélope (Jane Birkin). Le trouble-fête n’est pas sans laisser Marianne indifférente. Idem pour les charmes juvéniles de Pénélope qui ne vont pas laisser Jean-Paul de marbre.

Entre attirances fortuites et désirs frustrés, la tension monte dans ce huit-clos où le quatuor s’échauffe sous une prétendue obligeance. Une ambiance pesante et un climat hostile qui ne rendent pas le film moins torride.

La Piscine
La Piscine ©Unzéro Films

Les Valseuses

Plein soleil sur Les Valseuses, comédie provocatrice on ne peut plus controversée. Bertrand Blier nous entraîne aux côtés de Jean-Claude et Pierrot, deux voyous paumés qui prennent plaisir à terroriser leurs concitoyens, jusqu’à ce qu’ils s’en prennent au petit ami de Marie-Ange, une shampouineuse frigide qui décide de se joindre à eux. Respectivement campés par Gérard Depardieu, Patrick Dewaere et Miou Miou, le trio infernal part en cavale à travers la France des années 70. Leur périple se voit ponctué par diverses péripéties tandis que les garnements tentent de tuer le temps.

Et autant le dire de suite, Marie-Ange sait donner de sa personne pour tromper l’ennui. Elle offre son corps pour le plaisir de ces messieurs sans pour autant éprouver le besoin d’en recevoir. De tendres moments au programme cependant. Et quoique ses propos se rapprochent davantage de la vulgarité que de la sensualité, comment ne pas penser à ce film culte en plein été ?

Les Valseuses
Les Valseuses ©S.N. Prodis

L’Été meurtrier

Dans la lignée de La Piscine, ce drame multi-césarisé sorti en 1983 nous conte l’histoire d’Éliane (Isabelle Adjani), dite Elle, jeune femme aussi aguicheuse qu’épineuse qui emménage dans un petit village de Provence avec sa mère (Maria Machado) et son père adoptif paralytique (Michel Galabru). Elle y fait la connaissance de Florimond dit Pin Pon (Alain Souchon), un garagiste idéaliste et pompier volontaire duquel elle va tomber amoureuse.

Porté à l’écran par Jean Becker, L'Été meurtrier nous dévoile une Adjani sensuelle à souhait mais surtout névrosée tandis qu’elle fouille dans son passé en quête de se venger. Les nerfs sont chauffés à blanc sous le soleil caniculaire et la passion se consume entre nos deux protagonistes. Leur amour est passionnel, douloureux, enflammé, porté par d’éclatantes séquences. Et alors qu’Éliane tombe peu à peu dans la folie, Florimond sombre avec elle en commettant l’irréparable. Il n’empêche, on ne peut décemment pas passer à côté de l’indéniable beauté de ce duo durant l’été !

L'été meurtrier
Elle (Isabelle Adjani) - L'Été meurtrier ©SNC

L’Amant

Une sensualité à fleur de peau pour L'Amant de Jean-Jacques Annaud adapté du roman autobiographique de Marguerite Duras. Sorti en 1992, il nous présente la passion ardente entre une jeune fille d’à peine quinze ans (Jane March) et un Chinois de dix-sept ans son ainé (Tony Leung Ka Fai) à la fin des années 1920 en Indochine française. Déraisonnés, ils consomment leur désir au cœur d’une garçonnière d’où l’on entend tous les bruits de Saigon. Ainsi enfouissent-ils un temps les relations compliquées que tous deux entretiennent avec leurs familles respectives.

Par malheur, ils ne sont pas faits pour s’aimer. Elle vit dans la misère et lui dans l’abondance. Il est fou amoureux d’elle quand elle croit - à tort - être uniquement attirée. Imprégné par la narration de Jeanne Moreau, ce rapport charnel nous fait vibrer au rythme des émotions vécues par la jeune fille au chapeau d’homme face à cet être délicat, leurs rapprochements fébriles, la fusion de leurs corps. Un chef-d’œuvre emprunt du vertige des sens à voir et à revoir !

L'Amant
L'Amant ©Pathé Films

Sur la route de Madison

Retour en 1995 avec Clint Eastwood qui nous offre, avec Sur la route de Madisonl’une des plus belles romances cinématographiques. L’une de celles qui finissent mal. Tout commence avec Caroline et Michael Johnson qui reviennent dans la ferme de leur enfance régler la succession de leur défunte mère Francesca (Meryl Streep). La fratrie découvre alors que cette dernière a connu une liaison aussi brève qu’intensive lors de l’été 1965. Son amant n'était autre que Robert Kincaid (Clint Eastwood), un photographe de passage dans la région.

Le réalisateur s’est glissé dans la peau de son personnage pour nous offrir une sensualité manifeste, aussi émouvante que déchirante. L’humanité de ces personnages pris au piège d’un amour fulgurant nous bouleverse tant ces quatre jours qu’ils partagent donnent raison à Jean d’Ormesson : "Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde".

Sur la route de Madison
Sur la route de Madison ©Warner Bros

Dans la même veine, vous pourriez aussi céder au plaisir de visionner Out of Africa de Sydney Pollack, Le Secret de Brokeback Mountain d’Ang Lee, ou encore Le Passager de l’été de Florence Moncorgé-Gabin. Et vous, quel film éveille à coup sûr votre sensualité ?

 

Voir aussi

Night and Day sur France 2 : cette scène d’action que Tom Cruise voulait faire à tout prix

Night and Day sur France 2 : cette scène d’action que Tom Cruise voulait faire à tout prix

Cameron Diaz et Tom Cruise sont poursuivis aux quatre coins du monde dans "Night and Day". Un film qui marque le retour de l’acteur au cinéma d’action en 2010, et pour lequel il a tenu à se faire plaisir.