MENU
Accueil > News > Cinéma > 4 Mariages et 1 enterrement : Alan Rickman devait être le rôle principal

4 Mariages et 1 enterrement : Alan Rickman devait être le rôle principal

Le réalisateur du cultissime « 4 Mariages et 1 enterrement » vient de lâcher une bombe ! On aurait failli passer à côté de Hugh Grant dans le rôle de Charles dans le film de 1994. Richard Curtis souhaitait le regretté Alan Rickman pour interpréter le dandy amoureux fou d’Andie MacDowell. Et ce n’est pas tout…

Richard Curtis, le réalisateur de 4 Mariages et 1 enterrement pensait que Hugh Grant était trop chic et trop ennuyeux pour jouer le rôle principal dans son film devenu culte.

En fait, il souhaitait qu’Alan Rickman, décédé en 2016 à l’âge de 69 ans, devienne son héros romantique, mais ça n’a pas été le cas, sinon cet article n’aurait pas lieu d’être.

Hugh jugé trop snob !

C’est lors du Festival littéraire de Cheltenham que Richard Curtis s’est exprimé, en révélant comment ses projets avaient été annulés. Le site Yahoo Moovies UK relaie l’information :

Nous avons auditionné 70 personnes au total. A la fin il ne restait plus que Hugh et Alan Rickman, moi j’avais voté pour Alan mais nous n’avons pas obtenu la majorité,

a-t-il déclaré. Avant d’ajouter les raisons de sa préférence :

Je trouvais juste que Hugh était un peu agaçant, trop beau gosse, et un peu snob. J’avais raison sur toutes ces choses mais Hugh est également très bon.

Pour rappel, Hugh Grant jouait le rôle de Charles, un dandy socialement maladroit, amoureux de Carrie interprétée par Andie MacDowell, qui reste à ce jour un des plus grands rôles de l’actrice.

Ce n’est qu’un aurevoir Alan

Alan Rickman a tout de même fini par être un rôle clé d’un autre film de Richard Curtis, quelques années après en 2003 : Love Actually. Le réalisateur anglais en a profité pour dévoiler que Love actually était une combinaison de plusieurs projets de films séparés !

En effet, deux des mini-histoires du film choral étaient destinées à être des longs-métrages.

Dans celle avec Hugh (Grant), dont j’ai eu une idée il y a longtemps, vous l’auriez vu entrer au pouvoir et avoir des problèmes à ce sujet. Quant à celle de Colin (Firth), il allait partir en vacances avec sa petite amie puis se séparer.

Puis il ajoute :

Ces deux-là étaient destinés à être des films infructueux, je suis donc très heureux d’avoir réussi à en extraire tous les bons côtés – 12 minutes chacun – pour Love Actually.

On a eu chaud…

Voir aussi

Love, Death & Robots : une déclaration d’amour au cinéma de genre

CRITIQUE SÉRIE - David Fincher et Tim Miller supervisent pour Netflix "Love, Death & Robot", une anthologie composée de 18 courts d'animation. Une sélection éclectique, variée, laissant toutes les places à ces si merveilleux genres que sont le fantastique et la science-fiction.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis