5 films à voir pendant le Festival du film policier en ligne

Des films du monde entier à ne pas manquer

5 films à voir pendant le Festival du film policier en ligne

Cette année le festival du film policier se déroule en ligne du 26 au 30 mai. De nombreuses œuvres du monde entier sont à découvrir. Dans le lot, on vous a sélectionné cinq films à ne pas manquer durant cette édition.

Les films à ne pas manquer au festival du film policier

Du 26 au 30 mai se déroule cette année festival du film policier. Après 25 ans à Cognac, puis 12 à Beaune, le festival aura lieu en ligne, avant de revenir dans une nouvelle ville en 2022 : à Reims.

En attendant, cette nouvelle édition a un beau programme avec une belle variété de films. Vous pouvez retrouver l'intégralité des films présentés dans notre article. Et si vous ne savez pas bien par quoi commencer, on vous a sorti cinq films qu'il ne faudra pas manquer.

Boîte noire de Yann Gozlan

Boîte noire est le nouveau film de Yann Gozlan après Un homme idéal et Burn Out. Pour l'occasion il retrouve Pierre Niney dans un rôle tendu. Le comédien interprète un technicien du BEA qui se doit de faire un rapport rapide sur un crash d'avion. Sa mission est d'étudier la boîte noire de l'appareil pour essayer de comprendre ce qui a provoqué l'incident. Yann Gozlan plonge son film dans une tension sonore tandis que la parano gagne son personnage. Un film à la fois intéressant sur la BEA et prenant par son côté polar. En salle le 15 septembre 2021.

Boîte noire
Pierre Niney - Boîte noire ©WY PRODUCTIONS 24-25 FILMS

Deliver Us From Evil de Hong Won-chan

Les films coréens nous arrivent assez rarement en France. Mais lorsque l'un d'eux parvient à se frayer un chemin dans les salles, c'est souvent pour une bonne raison. Pour l'instant, Deliver Us From Evil n'a aucune date de sortie chez nous. Il ne faudra donc pas manquer l'occasion offerte par le festival de découvrir ce thriller qui s'annonce particulièrement violent. D'autant qu'à la réalisation se trouve Hong Won-chan (à l'écriture de l'excellent The Chaser) et que devant la caméra il y a Hwang Jeong-min, star coréenne souvent dans les bons coups.

Sons of Philadelphia de Jérémie Guez

Depuis Deauville on ne cesse de défendre Sons of Philadelphia (voir notre critique), un polar à l'américaine tourné par le Français Jérémie Guez. Un film noir et mélancolique qui met en scène Matthias Schoenaerts étouffé par le milieu de gangster imposé par son cousin. Un film prenant sur la difficulté à s'extraire d'un milieu de violence et de sa propre famille. Le film sort également dans les salles le 26 mai 2021.

Sons of Philadelphia
Matthias Schoenaerts - Sons of Philadelphia ©Nelson Gedalof

Shorta de Anders Ølholm et Frederik Louis Hviid

Direction le Danemark avec Shorta qui s'intéresse aux violences policières. On y suit deux policiers assez opposés, l'un à la morale en apparence irréprochable, l'autre nerveux et agressif à l'égard des noirs, des musulmans et des immigrés. Un duo qui va bien devoir s'entendre lorsqu'ils se retrouvent bloqués dans une banlieue chaude de Copenhague après avoir arrêté un jeune. Pris en chasse et sans aucun renfort, ils sont obligés d'avancer caché. Ici, les réalisateurs Anders Ølholm et Frederik Louis Hviid montrent qu'il n'y a pas vraiment de gentil ou de méchant. Simplement, à force de subir la violence des forces de l'ordre, la haine des jeunes de banlieue grandie. Et à force de se faire insulter et caillasser, celle de la police également. Au milieu, un flic qui tente de rester droit tandis que de vrais méchants entrent dans la danse pour un résultat efficace et tendu. En salle le 23 juin 2021.

Storia di Vacanze de Damiano et Fabio D’Innocenzo

Dans un style très différent du reste de cette sélection on vous propose le film italien Storia di Vacanze. Un film qui tend davantage vers le drame en se plaçant à hauteur d'enfants. Ces derniers vivent dans une banlieue pavillonnaire de Rome et doivent faire avec des adultes pauvres d'esprit. Des modèles laborieux pour des pré-adolescents qui n'ont même pas le temps de vivre leur innocence. Storia di Vacanze étonne, met parfois mal à l'aise et offre un regard sombre sur un milieu misérable. En salle prochainement.

Découvrez tous les films du Festival du film policier en ligne du 26 au 30 mai. Places à réserver ici.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.