Accueil > News > Cinéma > Akira : Taika Waititi évoque son adaptation live du manga

Akira : Taika Waititi évoque son adaptation live du manga

Le réalisateur Taika Waititi s’est voulu rassurant concernant son adaptation live du manga “Akira”, affirmant notamment qu’il n’y aura pas de whitewhasing dans son film.

Avant même la sortie de Thor : Ragnarok (le 25 octobre 2017), Taika Waititi semble déjà bien installé à Hollywood. Le réalisateur voit en effet sa popularité grandir de plus en plus, à tel point qu’on lui aurait confié l’adaptation live du manga culte de Katsuhiro Otomo, Akira.

Pas de whitewashing pour Akira

Taika Waititi s’est alors confié à IGN et s’est voulu rassurant quant à sa vision du film. Le réalisateur, qui précise être fan des mangas et du film d’animation de 1988, a indiqué ne pas vouloir réaliser un remake de ce dernier, mais de bien partir des mangas.

Vient alors la question du whitewashing (c’est-à-dire le fait de faire jouer des personnages, à l’origine, asiatiques ou autres, par des acteurs blancs) auquel Hollywood se retrouve régulièrement confronté. Dernièrement, l’adaptation de Ghost in the Shell avait été fortement critiquée à ce sujet. De même, que l’acteur Ed Skrein a préféré abandonner le projet de reboot d’Hellboy, après avoir été choisi pour interpréter un personnage asiatique.

Sur cette problématique, Waititi continue de se vouloir rassurant, en indiquant son désir d’y associer des acteurs asiatiques.

Je ferais appel à des adolescents asiatiques, pas des inconnus, mais des talents qui n’ont pas encore été révélés. Je me rapprocherais plus des livres.

Si son approche apparaît louable, rien n’indique qu’un studio comme Warner, derrière le projet, accepte toutes les demandes du réalisateur, et donc de lui offrir le casting qu’il désire. D’autant qu’une première adaptation du manga avait été envisagée, il y a quelques années, avec des acteurs blancs. En 2011, cette version américaine devait transposer le récit à New York. Kristen Stewart, Dane Dehaan et Garrett Hedlund étaient alors pressentis. Espérons que cette idée – similaire à ce qu’a donné la très mauvaise adaptation de Death Note par Netflix – ne refasse pas surface.

Pour rappel, Akira est un manga de Katsuhiro Otomo publié entre 1984 et 1993. L’histoire se déroule à Néo-Tokyo en 2019, près de quarante ans après qu’une mystérieuse explosion ne détruise la ville et ne déclenche une Troisième Guerre Mondiale. Dans cet univers, se trouve un groupe de motards mené par Kaneda, à la recherche de son ami Tetsuo, capturé par l’armée.

Voir aussi

Gros Plan : Jane Campion, « Mes films sont des réactions à l’obsession pour la normalité »

À l’occasion de la rediffusion récente de certains de ses longs-métrages, et surtout de la diffusion inédite de la saison 2 de "Top of the Lake : China Girl", revenons sur le parcours atypique et incandescent de Jane Campion.