Alexandre Astier : "La musique de film, c'est le destin"

Rencontre avec le cinéaste et compositeur

Lors de la huitième édition du Festival de La Baule où le jury était présidé par Alexandre Astier, nous avons rencontré le réalisateur de "Kaamelott : Premier volet". L'occasion d'échanger sur la musique de film, sur son compositeur favori et sur le rôle fondamental qu'elle joue dans un long-métrage.

Alexandre Astier : rencontre autour de la musique de film

Du 29 juin au 3 juillet 2022 se déroulait la huitième édition du Festival Cinéma & Musique de film de La Baule. Un événement où la comédie Pétaouchnok d'Édouard Deluc a notamment été sacrée en remportant le Prix du Meilleur Film. Une récompense remise par le jury, constitué de Mélanie Doutey, Pascale Arbillot, Anne Parillaud, Pascal Elbé et présidé par Alexandre Astier.

L'occasion pour nous d'échanger avec le comédien, réalisateur, scénariste, monteur et compositeur de Kaamelott : Premier volet. Le cinéaste s'est avant tout confié sur sa passion pour la musique de film, mais aussi sur sa manière de travailler et de penser certaines scènes capitales à partir de ses compositions.

Kaamelott : Premier volet
Arthur (Alexandre Astier) - Kaamelott : Premier volet ©SND

À propos du rôle de la musique de film, Alexandre Astier nous a notamment déclaré :

Je fais partie de cette école où on fait dire à la musique ce que les acteurs ne savent pas encore, ce que les personnages n'ont pas encore atteint. Ce que la structure du film ne nous a pas encore dit. Parce que la musique est un peu omnisciente, puis elle est un peu médium. Elle a un cran d'avance sur ce qui est en train de se dénouer. (...) S'il y avait un personnage que la musique de film était toujours dans tous les films, c'est le destin, sûrement.

Découvrez l'intégralité de notre entretien dans la vidéo en tête d'article.

Voir aussi

The Flash : vers une annulation du film avec Ezra Miller ?

The Flash : vers une annulation du film avec Ezra Miller ?

Depuis sa fusion avec Discovery, la Warner fait le ménage dans son organigramme ainsi que dans son planning de sortie de films. Dans ce capharnaüm, "Batgirl" en a tristement fait les frais en étant annulé à la surprise générale. "The Flash" pourrait-il connaître le même sort ?