ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Alien : Stanley Kubrick voulait absolument connaître le secret de cette scène culte

Alien : Stanley Kubrick voulait absolument connaître le secret de cette scène culte

Le réalisateur Ridley Scott est revenu sur son chef d’œuvre « Alien : le huitième passager ». Un film culte qui doit beaucoup au Xenomorphe. Le cinéaste revient sur une des scènes cultes du long-métrage.

En 1979, Ridley Scott réalise Alien, le huitième passagerun énorme classique de la science-fiction. Pour un budget de 11 millions de dollars, le film rapporte plus de 108 millions de dollars au box-office. Une réussite totale, à la fois critique et publique, qui place le métrage comme une référence absolue du genre. Récemment, le cinéaste est revenu sur une scène inoubliable du film. Une séquence qui a même impressionnée le grand Stanley Kubrick.

Cette séquence marquante du film concerne évidemment la première apparition du Xenomorphe. Une scène notoire dans laquelle l'acteur John Hurt est la première victime de cet horrible alien. Parfois nommée « chestburster scene », la séquence en question est une image mémorable du film. Elle présente le décès du personnage de John Hurt, transpercé de l'intérieur par le Xenomorphe. Une scène culte pour de nombreuses raisons : pour sa violence et son réalisme, mais aussi pour sa mise en scène.

Le maître impressionné par la maîtrise de Ridley Scott

Cette séquence fait maintenant partie des scènes classiques du cinéma horrifique moderne. Ancrée dans la pop culture, cette scène a été une surprise pour tout le monde : spectateurs, acteurs et même pour Stanley Kubrick. Ridley Scott s'est bien gardé de prévenir le casting de ce qui allait se passer. Il n'a pas informé ses acteurs de la mort à venir de John Hurt. Les réactions à l'écran ne sont donc pas simulées.

Alien : Stanley Kubrick voulait absolument connaître le secret de cette scène culte

Ridley Scott a tourné cette scène avec plusieurs caméras. Il n'avait qu'une seule chance pour réaliser cette séquence. Celle-ci est restée très longtemps secrète, Ridley Scott gardant pour lui la manière dont il avait mis en scène une telle prouesse. John Hurt s'est agenouillé de telle sorte que seule sa tête était visible au-dessus d'un trou dans la table. Un faux torse a été placé pour faire la jointure avec son coup. Ridley Scott revient sur cette scène culte au micro du Los Angeles Times :

Je n'avais qu'une seule chance. Car une fois que le sang a coulé sur cet ensemble, il n'y avait plus de surprise, et je ne pouvais pas nettoyer. Je l'ai beaucoup caché aux acteurs. Je n'ai jamais voulu qu'ils le voient avant. N'oubliez pas qu'il n'y avait aucun effet numérique à l'époque. Je devais en quelque sorte sortir littéralement la créature du torse de John.

Un effet relativement simple mais au rendu inimitable. Avec les moyens du bord, Ridley Scott a réalisé une séquence totalement renversante qui est depuis restée dans les anales. Souvent référencée mais jamais égalée, cette fameuse scène a même impressionné Stanley Kubrick en personne. Le maître du cinéma américain a même appelé Ridley Scott pour qu'il lui dévoile les secrets de cette scène :

Je me souviens que Stanley Kubrick m'a appelé en disant : « Comment as-tu fais cela ? ». Il m'a dit : « Je l'ai parcouru au ralenti, je ne vois pas la coupure ». Je lui ai donc expliqué ma technique et il m'a répondu : « Ah d'accord, je l'ai. J'ai compris. Ça marche super bien. ».

Ainsi, ce n'est pas pour rien qu'Alien est devenu aussi culte. C'est un film parfaitement maîtrisé, qui propose des idées de mise en scène révolutionnaires. Un classique parmi les classiques, entré au panthéon du 7ème art, qui a permis à Ridley Scott d'entrer dans la cours des grands. Respect !

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Batman : Robert Pattinson reprend le tournage

The Batman : Robert Pattinson reprend le tournage

C'est officiel : le tournage de "The Batman" peut reprendre. En effet, la production avait dû tout arrêter suite au cas positif de Covid-19 contracté par sa star Robert Pattinson. Une bonne nouvelle qui, cependant, nous rappelle que la crise sanitaire frappe durement les plateaux de tournage hollywoodiens....