Ambulance : Michael Bay trouve les effets numériques de son film "merdiques"

Au moins c'est clair !

Ambulance : Michael Bay trouve les effets numériques de son film "merdiques"

Michael Bay est revenu sur l'aspect visuel de son film "Ambulance" et sur la majorité des cascades réelles qui ont été réalisées. L'occasion pour lui de critiquer les quelques effets numériques de son propre film.

Michael Bay fait encore tout péter !

Avec Ambulance, Michael Bay nous en a encore mis plein les yeux. Un film d'action explosif, sorte de Mad Max : Fury Road où la police de Los Angeles poursuit un duo de braqueurs dans une ambulance. Les criminels ayant avec eux deux otages, dont un policier blessé, impossible de faire tout simplement sauter leur véhicule. On assiste donc à une course-poursuite jouissive et excessive dans le pur style de Michael Bay.

Ambulance
Ambulance ©Universal Pictures France

Visuellement impressionnant, le film a bénéficier des nouvelles technologies. Comme on vous l'expliquait dans notre article, Michael Bay s'est, en effet, servi de drones VF (nommés aussi "drones FPV"). C'est grâce à ces petits objets volants que le cinéaste nous plonge en immersion dans cette course-poursuite.

Les effets d'Ambulance

Le résultat visuel d'Ambulance est assez génial car Michael Bay a privilégié des effets physiques plutôt que du numérique. Cependant, le réalisateur a quand même dû utiliser quelques CGI. Une utilisation du numérique pour quelques plans, mais dont il n'est pas ravi. C'est ce qu'il expliquait de manière assez cash dans une interview pour Les Cinémas Pathé Gaumont.

Toutes les explosions, les voitures qui se retournent, tout est vrai et fait sur le plateau. C'est très dangereux, ça pourrait l'être si vous ne savez pas ce que vous faites. La plupart sont de véritables cascades. Ce sont presque que des véritables cascades, il y a très peu de fond bleu. Il n'y a pas beaucoup de CGI. Certains effets sont merdiques. Seulement quelques plans, j'en n'étais pas content.

Michael Bay n'y va donc pas par quatre chemins en qualifiant certains effets de "merdiques". Une honnêteté qui fait plaisir et qui montre le désir du cinéaste de faire une proposition visuelle qui tient la route. Cela montre également que même un réalisateur comme Michael Bay n'a pas toutes les cartes en main et doit parfois se contenter des CGI "merdiques" qu'on lui propose.

La vidéo de l'interview est à retrouver ci-dessous. La déclaration de Michael Bay commence à 9min58.

 

Voir aussi

Mamma Mia ! Here We Go Again : ce que l'on sait du troisième film de la saga musicale

Mamma Mia ! Here We Go Again : ce que l'on sait du troisième film de la saga musicale

"Mamma Mia!", saga familiale fraîche et rythmée par les reprises du célèbre groupe Abba, reviendra-t-elle oui ou non pour un troisième volet tant attendu ?