ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Biopic sur Johnny Hallyday : Olivier Marchal quitte le projet, un nouveau réalisateur annoncé

Biopic sur Johnny Hallyday : Olivier Marchal quitte le projet, un nouveau réalisateur annoncé

Disparu en 2017, Johnny Hallyday a eu quelques rôles au cinéma en plus de sa carrière musicale. Mais jamais un biopic sur lui n'avait été fait. Dernièrement, un projet avait commencé à se monter, avec Olivier Marchal pour le réaliser. Mais ce n'est plus lui qui s'en occupera et on connaît déjà le nom de son remplaçant.

Un biopic sur Johnny Hallyday ? Une évidence

Présenter Johnny Hallyday, ça serait comme vous parler de votre père, de votre mère, d'un frère ou d'une soeur. En d'autres termes : vous le connaissez déjà tous. Que vous consommiez ou pas sa musique. Icône du rock'n roll, puis tout simplement de la chanson française, il est ce qu'on appelle un monstre sacré. Disparu en 2017 des suites d'un cancer, il laisse derrière lui une armée de fans endeuillés et des proches englués dans une bataille juridique suivie par toute la presse people.

Au printemps dernier, l'inévitable était annoncé. Un biopic sur le chanteur se préparait, avec Olivier Marchal à sa tête. Le réalisateur plutôt connu pour son cinéma d'action allait se frotter à la légende. Que ce soit lui ou un autre, ce n'était qu'une question de temps avant que quelqu'un ait l'idée d'un biopic sur la star. Le projet, avec Universal, n'avait plus fait de bruit. La raison se trouve dans une interview menée par le Parisien, à l'occasion de la sortie de Bronx sur Netflix. Oliver Marchal explique qu'il a laissé tombé le film à cause de tous les problèmes dans la famille Halliday.

Cela veut-il dire que le projet est mort ou en pause de manière indéterminée ? Oh que non ! Il est même plus vivant que jamais. Car, à en croire Paris Match, le biopic s'est trouvé un nouveau réalisateur validé par Laeticia Hallyday. La veuve tente d'entamer un nouveau chapitre de sa vie sentimentale avec le réalisateur/acteur Jalil Lespert et c'est lui qui est choisi pour piloter le biopic. Pour remettre les choses dans leur contexte, il aurait d'abord contacté Laeticia pour évoquer son envie de cinéma, puis leurs rapports se seraient ensuite développés sur le plan sentimental.

Biopic sur Johnny Hallyday : Olivier Marchal quitte le projet, un nouveau réalisateur annoncé

Situation un peu étrange, tout de même, que de se retrouver à faire un film sur le mari défunt de votre nouvelle compagne. C'est néanmoins l'assurance pour lui de travailler avec la bénédiction de Laeticia Hallyday et d'avoir accès aux archives, morceaux, anecdotes sur Johnny. Un meilleur choix qu'Olivier Marchal ? Bonne question, mais Jalil Lespert s'est déjà confronté à l'exercice du biopic avec Yves Saint Laurent et son cinéma paraît davantage dans l'esprit de ce projet, par rapport à celui de son homologue qui enchaîne les polars musclés.

Un succès à prévoir

Rien n'est encore connu sur le scénario, qui devrait englober une grande partie de la vie de l'artiste (et de l'homme). La logique veut que le dénouement soit sa mort mais une approche plus ciblée ne nécessiterait pas de rejouer cette scène que l'on imagine très dure à concevoir. L'après-Johnny et les problèmes juridiques ne seront a priori, eux, pas du tout inclus dans le scénario. On n'en attendait pas moins.

Le réalisateur trouvé, c'est l'acteur principal qu'il faut désormais cibler. La nomination de l'élu ne manquera pas de faire parler, le moment venu. Un challenge à relever pour filer vers un probable succès du film. L'immense fanbase francophone de Johnny Hallyday risque de participer activement afin de faire de ce film un carton financier. On a même envie de dire que l'entreprise n'est pas risquée sur le plan commercial - voyez les chiffres des ventes de ses disques après sa mort. Le plantage est assez peu probable et le film (sans titre pour le moment) risque de dépasser sans forcer les 1 766 577 entrées de Cloclo, autre biopic sur un monument de la chanson française.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.