Buzz en mauvaise posture dans le teaser de Toy Story 4 (Super Bowl)

Disney a dominé les spots publicitaires du Super Bowl. En plus des teasers de leurs productions Marvel, "Toy Story 4" a aussi eu droit au sien. Buzz L'Éclair a l'air en très mauvaise posture, pendant que le nouveau duo Ducky/Bunny continue de se montrer très turbulent.

Tout le monde aime les fêtes foraines. Aller de stand en stand, monter dans quelques manèges et repartir avec une ou deux peluches récoltées dans une attraction. Tout le monde aime, à condition de ne pas être un jouet. Dans ce cas, cet environnement peut être plus hostile qu'on ne le pense.

Buzz l'apprend à ses dépens dans le nouveau teaser de Toy Story 4. On savait que nos héros allaient passer par ce lieu grâce à un premier petit aperçu dans le second teaser diffusé en novembre dernier. C'était surtout l'occasion de découvrir Ducky et Bunny, des peluches pas comme les autres à la répartie affûtée. Mignons en apparence, ils forment un tandem qui ne se laisse pas faire et ne manque pas l'occasion de sortir la vanne adéquate. Lors de leur première apparition, ils se moquaient des personnages principaux Woody et Buzz. C'est ce dernier qui en reprend dans la tronche aujourd'hui dans ce spot diffusé pendant le Super Bowl.

Woody et La Bergère Bo-Beep débarquent dans cet univers qu'ils ne connaissent pas et pensent retrouver leur ami Buzz. Sauf que celui-ci est dans une posture assez délicate, accroché à une grille pour être offert en récompense comme un jouet lambda. C'est là que Ducky et Bunny viennent faire leur crise de jalousie. Ils n'ont pas l'air satisfait que Buzz ait pris leur place - contre son gré, il faut le dire. Pour lui faire comprendre, il ramasse quelques coups et subit des moqueries sur sa phrase fétiche "vers l'infini et l'au-delà."

Disney continue à envoyer des teasers qui illustrent une seule séquence plutôt que des trailers assemblant des images de tout le long-métrage. Mais cette bande-annonce, plus classique, finira bien par arriver. Le synopsis complet a été révélé il y a peu :

Woody a toujours été sûr de sa place dans le monde et que sa priorité était de prendre soin des enfants. Qu’il s’agisse d’Andy ou de Bonnie. Alors quand son nouveau jouet fait maison Forky se déclare « déchet » et non un jouet, Woody décide de lui prouver pourquoi il doit penser qu’il est un jouet. Mais lorsque Bonnie emmène toute la bande dans une excursion, Woody va retrouver une ancienne amie qu’il pensait avoir perdue, la Bergère. Après plusieurs années livrée à elle-même, son esprit aventureux dément son apparence délicate de porcelaine. Alors que Woody et la Bergère comprennent que leurs vies respectives de jouet les séparent, ils découvrent bientôt que c’est au fond le cadet de leurs soucis.

Toy Story 4 arrivera-t-il à s'imposer comme une conclusion digne de ce nom ? Ce ne sera pas si simple. On se rappelle que le troisième avait tout pour l'être, mais que cette suite a été mise en marche. Pixar, quand même peu habitué aux mauvaises idées, doit avoir en réserve de quoi nous offrir une fin à la hauteur. Réponse le 26 juin prochain.

Voir aussi

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

CRITIQUE / AVIS - FILM : Film très personnel, adaptation autant qu'hommage au réalisateur allemand Rainer Werner Fassbinder, concentré de références esthétiques et vertige de cinéma, "Peter von Kant" de François Ozon est un film total. Il ne s'autorise ainsi aucun compromis, conscient sans doute d'être parmi les plus grands films français de ces dernières années.