Captain America Civil War : les frères Russo ont failli abandonner le film

Des divergences artistiques avec Disney

Captain America Civil War : les frères Russo ont failli abandonner le film

S’ils font partie des grands artisans du succès du MCU depuis une bonne décennie, Joe et Anthony Russo ont connu quelques déboires durant la production de « Captain America : Civil War ». Des difficultés qui ont failli leur faire quitter le navire.

Quand les Russo reprennent en main le Captain

Réalisé par Joe Johnston, Captain America : First Avenger a connu un succès critique et commercial satisfaisant pour Marvel Studios/Disney. Toutefois, il lui manquait une certaine personnalité. C’est dans ce contexte que Joe et Anthony Russo ont été engagés pour réaliser Captain America : le Soldat de l’Hiver. Le résultat fut grandiose. En effet, ce second volet des aventures de Steve Rogers est toujours considéré comme l’un des meilleurs films du MCU. Ceci est non seulement dû à des scènes d’action dantesques. Mais aussi à son intrigue sortie des meilleurs films d’espionnage des années 70. Et la présence de Robert Redford au casting, véritable star de ce genre de long-métrage à l’époque, est bien loin d’être anodine.

Que ce soit visuellement, scénaristiquement ou même musicalement, les frères Russo ont donc apporté cette identité qui manquait à un film Captain America. Pas étonnant, de ce fait, qu’ils aient rempilé pour réaliser en 2016 le troisième épisode intitulé Captain America : Civil War. Pas étonnant non plus qu’ils aient plus tard succédé à Joss Whedon pour mettre en scène Avengers : Infinity War et Avengers : Endgame, épisodes finaux de l’arc Thanos. Par conséquent, on comprend mieux pourquoi Marvel/Disney est toujours disposé à collaborer avec Joe et Anthony, bien que ces derniers soient actuellement surbookés.

Divergences d’opinions

Pour rappel, Captain America : Civil War sonnait comme une réunion Avengers avant l’heure. On y retrouvait ainsi le Captain, Falcon, Black Widow, Iron Man, Black Panther ou bien encore Spider-Man. Une réunion qui débouchait à un véritable désordre puisque les Avengers se retrouvaient divisés en deux camps.

Cependant, il est relaté dans le livre The Story of Marvel Studios : The Making of the Marvel Cinematic Universe (ouvrage retraçant les coulisses de la production des 23 films de l’arc Thanos) que les frères Russo et Marvel/Disney n’étaient pas vraiment d’accord sur la tournure que devait prendre cette guerre civile.

Comme le souligne Collider, si le duo de réalisateurs tenait à ce que Captain America et Iron Man s’affrontent dans la partie finale du film, les producteurs tenaient en revanche à ce que les Avengers se réunissent pour affronter les super-soldats qui pouvaient être ramenés par l’antagoniste du film, Helmut Zemo. Autant dire que si Marvel/Disney était parti dans cette direction pour le troisième arc du blockbuster, cela n’aurait sans doute pas apporté une grande saveur - d’autant que cela aurait clairement été une pâle copie d’Avengers : l’ère d’Ultron, sorti un an plus tôt.

Captain America : Civil War
Captain America : Civil War ©Marvel Studios

Dans le livre, il est donc dit que, suite à cette divergence d’opinions, les frères Russo auraient menacé de quitter le film. Il aura alors fallu l’intervention du grand patron de Marvel Studios Kevin Feige, pour calmer les tensions. Celui-ci s’est ainsi rangé de l’avis de Joe et Anthony. Alan Horn lui-même (président de Walt Disney Studios) a également soutenu les frères Russo dans leurs choix. L’affrontement final entre les deux super-héros phares de la Team Avengers a donc eu lieu. Vous pouvez le revoir sur Disney+.

 

Voir aussi

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Parus entre 1997 et 2007, les sept romans signés J.K. Rowling ont été vendus à plus de 500 millions d’exemplaires et traduits en 80 langues. Cela en fait la série la plus vendue de l’histoire de la littérature ! Véritable succès planétaire, l’œuvre a donné lieu à huit films sortis entre 2001 et 2011. Succès commercial sans précédent, la saga a rapporté pas moins de 8 milliards de dollars et est devenue la troisième franchise la plus rentable après l’univers Marvel et Star Wars. Or derrière la réussite se cache une bien triste histoire… Celle de David Holmes, la doublure de l’incontournable Harry Potter.