ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Casino Royale : pourquoi Eva Green a failli ne jamais jouer Vesper Lynd

Casino Royale : pourquoi Eva Green a failli ne jamais jouer Vesper Lynd

Casino Royale a permis à Daniel Craig de devenir James Bond et à Eva Green d'acquérir une notoriété internationale. Pourtant, l'actrice française a bien failli décliner le rôle de Vesper Lynd.

Casino Royale : l'ère Daniel Craig

Sorti sur les écrans français en novembre 2006, Casino Royale mis en scène par Martin Campbell est le 21e film de la saga James Bond. Il est le premier à mettre Daniel Craig dans la peau de l'agent 007, qui succède à Pierce Brosnan, jugé trop vieux par la production. Dans la chronologie, Casino Royale, adapté du roman éponyme de Ian Flemingest la première aventure de James Bond.

Pour sa première mission, l'agent anglais, désormais en possession du permis de tuer, affronte le tout-puissant banquier privé du terrorisme international, Le Chiffre (Mads Mikkelsen). Pour achever de le ruiner et démanteler le plus grand réseau criminel qui soit, Bond doit le battre lors d'une partie de poker à haut risque au Casino Royale.

La très belle Vesper Lynd (Eva Green), attachée au Trésor, l'accompagne afin de veiller à ce que l'agent 007 prenne soin de l'argent du gouvernement britannique qui lui sert de mise, mais rien ne va se passer comme prévu. Alors que Bond et Vesper s'efforcent d'échapper aux tentatives d'assassinat du Chiffre et de ses hommes, d'autres sentiments surgissent entre eux, ce qui ne fera que les rendre plus vulnérables.

Pourquoi Eva Green a failli dire non ?

Si le film est sorti il y a (déjà) quatorze ans, pour beaucoup de spectateurs, Eva Green reste encore aujourd'hui très assimilée à son rôle de Vesper (même si elle a depuis fait son bonhomme de chemin). Et pour cause. Cette James Bond Girl au charme ravageur est le premier grand amour de l'agent, et son fantôme continue de le hanter (et pourrait même être au centre de Mourir peut attendre...) au fil de ses aventures.

Pourtant, l'actrice française a bien failli passer à côté du rôle qui l'a faite exploser au-devant de la scène internationale.

En 2006, Eva Green est encore relativement peu connue du grand public, mais elle a joué dans la super-production de Ridley Scott, Kingdom of Heaven un an avant, qui lui a permis d'acquérir le statut d'actrice internationale, et de lui ouvrir les portes de la saga James Bond. On pourrait alors penser que l'actrice a sauté sur l'occasion quand la production lui a proposé de passer les essais pour le rôle de Vesper, mais pas du tout.

En effet, Eva Green a tout d'abord décliné la proposition, en pensant, à tort, qu'il s'agissait d'un rôle de potiche. Elle expliquait dans une interview :

Je me disais "c'est quoi être une Bond girl ? Je vais devoir me promener en bikini et rien de plus ?" et je me suis dit que ça n'était même pas la peine que j'aille à l'audition. Et puis ils ont insisté, m'ont envoyé le script, et j'ai complètement changé d'avis. Je me suis rendu compte que c'était une histoire d'amour.

Si le rôle de Vesper Lynd a permis à Eva Green d'acquérir une notoriété internationale, elle s'est ensuite dirigée vers des productions beaucoup plus indépendantes (Dark World, Cracks, Womb), avant de décrocher, en 2014, le deuxième rôle le plus marquant de sa carrière : celui de Vanessa Ives dans la série Penny Dreadful.

Depuis, elle navigue entre grosses productions hollywoodiennes (notamment chez Tim Burton) et films indépendants (elle a décroché une nomination aux César pour son rôle dans Proxima).

Elle a récemment été à l'affiche de la série The Luminaries, toujours inédite en France.

 

Voir aussi

Top Gun Maverick : aucun fond vert n'a été utilisé pour les scènes d'action

Top Gun Maverick : aucun fond vert n'a été utilisé pour les scènes d'action

Le comédien Miles Teller promet que « Top Gun : Maverick » sera comme le film original et, pour apporter des sensations maximales, sans aucun fond vert pour mettre en scène les séquences d'action.