Conjuring 3 : on a vu les premières minutes du film (et c'est très gore)

Un avant-goût particulièrement traumatisant !

Conjuring 3 : on a vu les premières minutes du film (et c'est très gore)

Nous avons pu voir les onze premières minutes de "Conjuring 3 : sous l'emprise du diable". Et clairement, cette introduction donne le ton : le film ne laissera aucun répit aux spectateurs !

Conjuring 3 : un autre dossier Warren arrive

Pour les amateurs d'horreur, la saga Conjuring pilotée par James Wan, se hisse sans conteste tout en haut du panier des films de genre. Les deux premiers volets, respectivement sortis en 2013 et 2016, ont récolté plus de 600 millions de dollars au box-office mondial. Un véritable triomphe qui débouché sur un univers étendu, avec en tête de gondole la poupée Annabelle (déjà trois longs-métrages à son actif). Mais ce que le public attend vraiment, c'est évidemment un Conjuring 3. Et il arrive dans les salles françaises le 9 juin.

Toujours basé sur des faits réels

À l'instar des deux premiers films, Conjuring 3 : sous l'emprise du diable est également tiré des fameux dossiers Warren. Sauf que cette fois-ci, il ne s'agit pas d'une affaire de maison hantée.

PATRICK WILSON, le réalisateur MICHAEL CHAVES et VERA FARMIGA sont sur le tournage du film d’horreur de New Line Cinema «THE CONJURING: THE DEVIL MADE ME DO IT», une sortie de Warner Bros. Pictures. Photo de Ben Rothstein
PATRICK WILSON, le réalisateur MICHAEL CHAVES et VERA FARMIGA sont sur le tournage du film d’horreur de New Line Cinema «THE CONJURING: THE DEVIL MADE ME DO IT», une sortie de Warner Bros. Pictures. Photo de Ben Rothstein

Ce nouveau film se base sur l'histoire vraie du procès d'Arne Cheyenne Johnson, plus connu aux États-Unis sous le nom du "procès du démon". Cette affaire a défrayé la chronique aux USA dans les années 80, car c'était la première fois dans l'histoire du pays que la possession démoniaque était utilisée comme défense dans un tribunal pour innocenter un détenu. Johnson a en effet été condamné pour le meurtre sordide d'un autre homme âgé de 40 ans. Peu de temps avant, ce dernier, âgé de 19 ans au moment des faits, avait assisté à l'exorcisme du petit frère de sa compagne, David, âgé de 11 ans. Ed et Lorraine Warren étaient présents lors de cet exorcisme, et ont témoigné au tribunal que le démon s'était emparé de l'âme d'Arne. Conjuring 3 débute d'ailleurs avec cette séquence particulièrement éprouvante.

Une ouverture particulièrement choc

Moins d'un mois avant sa sortie en salles, nous avons eu le plaisir de découvrir les 11 premières minutes du film, en présence du réalisateur, Michael Chaves.

On retrouve Ed et Lorraine Warren, toujours interprétés par Patrick Wilson et Vera Farmiga. Le couple de démonologues s'apprête à assister à l'exorcisme du petit David Glatzel, 11 ans (interprété par l'impressionnant Julian Hilliard, notamment vu dans The Haunting of Hill House et WandaVision). Rapidement, on se rend compte que Conjuring 3 ne va pas nous accorder une minute de répit.

Conjuring : Sous l'emprise du Diable
Conjuring : Sous l'emprise du Diable ©Warner Bros

En l'espace de onze minutes, on assiste à un bain de sang, à des griffures sur des murs, à un enfant qui se contorsionne de manière impressionnante, et à d'autres joyeusetés franchement gores. Ça tombe bien, nous sommes là pour ça ! On en avait déjà eu un aperçu dans la bande-annonce de Conjuring 3 mais l'ouverture du film nous le confirme : Michael Chaves est bel et bien fan de L'Exorciste de William Friedkin.

Conjuring 3 : un démon pas comme les autres

Patrick Wilson (Ed Warren) - Conjuring 3 : sous l'emprise du diable
Patrick Wilson (Ed Warren) - Conjuring 3 : sous l'emprise du diable ©Warner Bros

Les scènes de contorsion sont tout simplement très impressionnantes. Et pour cause. L'équipe du film a fait appel à une véritable contorsionniste, âgée de 12 ans au moment du tournage, comme l'a expliqué Michael Chaves :

Nous avions une doublure vraiment formidable (...) toutes les scènes ont été filmées en live. Il n'y a pas eu d'effets spéciaux d'accélération ou autre. Aux répétitions, nous lui avions demandé de faire les contorsions de manière lente, car nous pensions que ça serait flippant, mais après quelques essais, je lui ai demandé autre chose. Elle a alors fait la même chose mais de manière très rapide, c'était tellement impressionnant, que les gens sur le plateau étaient estomaqués. Le seul effet visuel auquel nous avons fait appel est que nous avons mis la tête de Julian sur la sienne en post-production.

Un autre détail qui nous a interpellés dans les premières minutes du film, est la manière dont le démon passe d'une personne à une autre. Il semblerait qu'il le fasse par le regard (et non par la bouche, comme il est souvent question dans les films de possession). Le réalisateur nous l'a confirmé : il s'agit d'une entité démoniaque très particulière, et bien différente de toutes celles auxquelles les Warren ont été confrontés par le passé :

Nous sommes habitués dans les films Conjuring, à ce que les démons prennent possession des hôtes par la bouche. Mais il s'agit ici d'une entité bien différente, nous avons donc voulu changer sa manière de faire

a déclaré Michael Chaves à notre micro.

 

Voir aussi

Juste la fin du monde sur Arte : Vincent Cassel a remplacé un grand acteur au casting

Juste la fin du monde sur Arte : Vincent Cassel a remplacé un grand acteur au casting

En 2016, le cinéaste Xavier Dolan signe « Juste la fin du monde ». Le long-métrage réunit un casting impressionnant. Mais saviez-vous qu'initialement Vincent Cassel ne devait pas apparaître dans le film ?