Deadpool a un avenir chez Disney et ne sera pas moins violent

Deadpool a un avenir chez Disney et ne sera pas moins violent

Un Deadpool gentillet qui ne débite pas des gros mots et ne joue pas avec le public, ce n'est pas possible. Autant ne rien faire plutôt que le brider. Stop aux inquiétudes, l'anti-héros au costume rouge tel que nous le connaissons restera le même chez Disney. Le studio souhaite continuer dans le cinéma Rated-R.

Dans le rachat de la Fox par Disney, par-delà l'affaire de gros sous, il est quand même question de cinéma. Maintenant que les négociations, les enchères et autres processus administratifs qui provoquent des maux de crâne sont terminés, on peut officiellement dire que la firme de Mickey ne va plus trop tarder à prendre sous son commandement les nombreuses licences dont elle hérite.

X-Men et Les Quatre Fantastiques vont pouvoir s'incorporer dans le gigantesque Marvel Cinematic Universe mais qu'en est-il des marques plus orientées pour un public adulte ? Est-ce la fin pour un anti-héros comme Deadpool, qui ne correspond pas tellement à l'ADN Disney ? Même si le MCU a accueilli l'irrévérence des Gardiens de la Galaxie, le personnage incarné par Ryan Reynolds est dans la catégorie supérieure niveau gore et grossièreté. Son avenir sous pavillon Disney pouvait éveiller quelques inquiétudes.

Un troisième opus verra le jour d'après les déclarations récentes de Reynolds. Mais l'interprète annonçait que la franchise irait dans une direction vraiment différente cette fois. Un détail qui nous faisait tiquer. Était-il venu le temps de s'assagir ? Ouf de soulagement, Bob Iger, président et directeur général de Disney, vient d'annoncer (via Comingsoon) que Deadpool 3 restera Rated-R chez eux.

Nous allons continuer dans cette voie. Ces films ont une certain popularité.

Forcément, face aux succès indéniables des deux précédents films, il aurait tort de tourner le dos à Deadpool. Le premier a rapporté 783 millions de dollars, et le second plus de 785 millions, ce qui en fait le neuvième plus gros succès de l'année 2018 - devançant largement le tristounet Ant-Man et la Guêpe de Marvel. Effectivement, le public existe. En serait-il de même si la franchise n'avait pas un tel succès commercial ? La question se pose.

Bob Iger sait que la marque Disney représente quelque chose pour la famille et souhaiterait ne pas les embrouiller. Ce qui passera par le marketing et, pourquoi pas, un label dédié aux productions Rated-R. Le sujet peut désormais être élargi à d'autres licences comme Alien ou Predator qui, elles aussi, ne sont pas faites pour tous les âges. Au rayon des séries, Disney a déjà trouvé la parade en se tournant vers Hulu, le network dont il est désormais actionnaire majoritaire grâce au rachat des parts de la Fox.

 

Voir aussi

Tom Cruise a 60 ans : ses dix rôles incontournables

Tom Cruise a 60 ans : ses dix rôles incontournables

Tom Cruise peut se targuer d'avoir collaboré avec certains des plus grands réalisateurs de l'industrie hollywoodienne, de Stanley Kubrick à Paul Thomas Anderson, en passant par Michael Mann, Steven Spielberg et Brian De Palma. À l'occasion des soixante ans de l'acteur, retour sur nos dix rôles favoris de la superstar.