Entre amis : comment ont été tournées les séquences de tempête ?

Un tournage qui n'a pas été de tout repos

Entre amis : comment ont été tournées les séquences de tempête ?

Pour tourner la drôle de croisière "Entre amis", comédie d'Olivier Baroux avec notamment Daniel Auteuil et Mélanie Doutey, il a fallu mettre en scène un voilier pris dans une violente tempête. Un vrai défi, qui a été relevé à grands renforts d'ingéniosité et de bonne volonté de la part du casting...

Entre amis, vogue la galère

En 2014, Olivier Baroux emmène en mer pour sa septième réalisation, Entre amis, un casting de grand standing composé de François BerléandMélanie DouteyGérard JugnotIsabelle GélinasDaniel Auteuil et Zabou Breitman. Les trois acteurs jouent trois amis, qui se retrouvent pour une croisière en Méditerranée avec leurs compagnes respectives. Sur un magnifique voilier, avec le skipper Batistou (Jean-Philippe Ricci) et sa soeur Cathalina (Justine Bruneau), ils partent de Marseille et mettent le cap sur la Corse.

Mais cette croisière qui devait être amusante et reposante va vite dégénérer quand les amitiés vont se fissurer, et qu'il va falloir faire face à une très violente tempête...

Cette comédie, quelque part entre Les Bronzés et Les Petits mouchoirs, proposait plusieurs défis à son réalisateur. Celui par exemple de trouver l'alchimie entre des comédiens et comédiennes au styles différents mais, surtout, celui de mettre en scène un récit sur un bateau, en mer, avec toutes les contraintes que ça implique.

Une réplique en studio...

C'est une règle générale, il faut à tout prix éviter de tourner en mer, en montagne, et avec des animaux. En ce qui concerne l'environnement marin, le légendaire tournage de Les Dents de la mer reste l'exemple parfait d'une torture pour les équipes, le matériel, le budget et le planning. Waterworld connaîtra vingt ans plus tard de pareilles mésaventures et, de ce côté-ci de l'Atlantique, Varante Soudjian témoignait tout récemment des difficultés rencontrées pour mettre en scène La Traversée.

Entre amis
Entre amis ©Pathé

Olivier Baroux, pour Entre amis, n'avait ni le temps ni le budget pour tourner en mer. Il a donc fallu ruser. Pour les séquences dans le port de Marseille, elles sont authentiques et n'ont pas présenté d'obstacles particuliers. Mais pour les séquences en pleine mer, et particulièrement celles durant la tempête, elles ont été réalisées en studio avec de nombreux trucages. Le réalisateur l'expliquait ainsi à la presse :

Nous avions un vrai bateau et une réplique un peu plus petite du voilier, montée sur vérins pour simuler le roulis en studio. Au-delà des scènes de tempête, elle nous a été très utile pour des séquences plus paisibles mais qui posaient problème en termes de lumière. Quand vous tournez sur un vrai bateau, entre la sortie du port, l’installation du matériel, les changements de cadres, de plans, etc., vous n’avez en fait que 4 heures pleines par jour pour tourner. (...)

Ce dispositif studio était formidable mais techniquement très compliqué, d’autant qu’il a fallu ensuite rajouter de la mer en images de synthèse. Ça m’inquiétait beaucoup mais j’ai vite été rassuré par les prouesses d’Alain Carsoux de La Compagnie des Images qui, juste avant "Entre amis", venait de signer les effets spéciaux de "En solitaire".

... et des milliers de litres d'eau

Des prises de vue en situation réelle, et toute une partie réalisée en studio, avec des effets pratiques et des effets spéciaux. Mais ce ne fut pas pour autant une partie de plaisir pour les comédiens de Entre amis. En effet, s'ils sont installés sur une réplique du navire montée au sec sur vérins, il a fallu projeter des trombes d'eau pour créer l'illusion des vagues de la tempête.

C’est en studio que ça a été difficile! Ils ont eu très froid à force de passer des jours à recevoir des litres et des litres d’eau à 16°C… Pour tourner la tempête, on leur envoyait 1000 litres par vague ! C’était donc extrêmement contraignant mais ils ont formidablement joué le jeu en s’amusant des nombreuses contraintes du tournage car en plus de l’eau et des différents modèles de pompes pour la projeter, il y avait aussi des ventilateurs et un bruit infernal sur le plateau !

Avis donc aux cinéastes désireux de se frotter aux forces de Neptune, tourner en mer est une galère, et recréer la situation en studio n'est pas non plus la tâche la plus aisée...

 

Voir aussi

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

"Les Compères" est le premier film de Francis Veber où un dénommé François Pignon apparaît. Et face au succès de la comédie, puis de celui de "Les Fugitifs", Pierre Richard se convainc que le personnage lui appartient.