Accueil > News > Cinéma > La Forme de l’eau : plongez dans le grand bain avec la BO du film

La Forme de l’eau : plongez dans le grand bain avec la BO du film

Bien que la sortie de « La Forme de l’eau » soit imminente, les plus impatients pourront découvrir sa bande originale dès le vendredi 16 février. Composée par Alexandre Desplat, elle regroupe aussi les chansons utilisées comme « La Javanaise ».

Projeté en salle dès le 21 février en France, La Forme de l’eau est actuellement le dernier film de Guillermo del Toro. Le réalisateur mexicain est réputé pour ses atmosphères angoissantes et le soin qu’il apporte au visuel de chacune de ses œuvres. Parmi les plus connues figurent Le Labyrinthe de Pan, Hellboy et, plus récemment, la romance gothique intitulée Crimson Peak.

Une romance fantastique

Dans son dernier long métrage, le spectateur se retrouve immergé en 1962 durant la Guerre froide. Elisa Esposito (Sally Hawkins) est une jeune femme dont le cou est recouvert de cicatrices depuis son enfance. Muette, elle a recours au langage des signes afin de s’exprimer.

Employée en tant que concierge dans un laboratoire gouvernemental secret de Baltimore, elle fait la rencontre d’une étrange créature sous-marine. Capturée dans une rivière d’Amérique du sud par le Colonel Richard Strickland (Michael Shannon), celle-ci se révèle être un amphibien humanoïde mâle. Un lien puissant et secret se tisse entre les deux protagonistes, poussant Elisa à comploter dans le but de libérer son nouveau petit-ami.

La Forme de l’eau a rapporté près de 50 millions de dollars aux États-Unis depuis le début du mois de décembre, et est nommée aux Oscars dans trois catégories.

La Forme de l’eau : des notes cristallines

Afin d’assurer une bande originale digne de l’œuvre de del Toro, les sociétés de production Fox Searchlight Pictures et Bull Productions se sont tournées vers Alexandre Desplat. Compositeur français, l’homme a déjà mis son talent à profit des productions étrangères avec les deux parties de Harry Potter et les reliques de la mort, Le Discours d’un roi, et Imitation Game. Ses morceaux sont aussi entendus dans De rouille et d’os et Valérian et la Cité des Mille Planètes de Luc Besson. S’il ne s’agit que d’une simple poignée parmi tant d’autres, elle suffit à prendre la mesure de sa contribution au paysage musical entendu au cinéma.

C’est en 2015 que Desplat remporte son premier Oscar grâce à la BO de The Grand Budapest Hotel, réalisé par Wes Anderson. Après avoir déjà gagné un Golden Globe pour le score de La Forme de l’eau, il se retrouve en compétition pour un second Oscar grâce à celui-ci.

Ses 21 compositions, jouées par l’Orchestre Symphonique de Londres et enregistrées aux studios Abbey Road, seront disponibles sur le CD commercialisé le 16 février. D’une durée avoisinant les 75 minutes, il regroupe aussi les chansons pop et jazzy entendues lors du film.

01. The Shape Of Water (3:42 mon)
10. Egg (2:13 min)
19. Rainy Day (3:12 min)
02. You’ll Never Know (feat. Renée Fleming) (4:38 min)
11. That Isn’t Good (1:43 min)
20. A Princess Without A Voice (1:50 min)
03. The Creature (1:46 min)
12. Underwater Kiss (2:12 min)
21. La Javanaise – Madeleine Peyroux (4:10 min)
04. Elisa’s Theme (2:36 min)
13. The Escape (10:57 min)
22. I Know Why (And So Do You) – Glenn Miller & His Orchestra (2:58 min)
05. Fingers (2:09 min)
14. Watching Ruth (2:18 min)
23. Chica Chica Boom Chic – Carmen Miranda (2:19 min)
06. Spy Meeting (1:42 min)
15. Decency (2:23 min)
24. Babalu – Caterina Valente, Silvio Francesco (2:51 min)
07. Eliza And Zelda (1:10 min)
16. He’s Coming For You (1:39 min)
25. A Summer Place – Andy Williams (2:34 min)
08. Five Stars General (1:31 min)
17. Overflow of Love (2:56 min)
26. You’ll Never Know (feat. Renée Fleming) (6:49 min)
09. The Silence Of Love (1:35 min)
18. Without You (2:30 min)

 

L’ambiance romantico-fantastique est retranscrite avec élégance par ces musiques à fleur de peau. N’oubliez donc pas de passer chez votre disquaire avant de courir vers la salle de cinéma la plus proche dans une semaine !

Voir aussi

La Ch’tite famille : Dany Boon renoue avec ses racines en se moquant des snobs

Roi du box office avec 20,5 millions d'entrées pour "Bienvenue chez les Ch'tis", film français le plus vu en salles, Dany Boon est de retour dans le Nord dix ans après avec "La Ch'tite famille", nouvel hommage à ses racines, entre rire et nostalgie.