ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Gambit : Gore Verbinski revient sur le film abandonné

Un film qu'on a longtemps espéré

Gambit : Gore Verbinski revient sur le film abandonné

Avant que le MCU ne popularise la mode des crossovers, les X-Men souhaitaient déjà appliquer la même méthode. Parmi les films solos consacrés à un des nombreux personnages mutants du bestiaire Marvel, il y avait "Gambit". Malheureusement, au fil des années, le long-métrage a multiplié les échecs. Gore Verbinski, réalisateur initialement engagé, donne à son tour sa version des faits.

Qui es-tu, Gambit ?

Créé par Chris Claremont et Jim Lee en 1990, Gambit est devenu en peu de temps un super-héros Marvel populaire. Le mutant est apparu pour la première fois dans le comic book Uncanny X-Men Annual #14. Par la suite, il est devenu un membre régulier de la célèbre équipe. En plus de son pardessus qui lui donne une allure badass, Gambit est connu pour ses pouvoirs surhumains. Avec des cartes à jouer pour armes, il est capable de leur faire emmagasiner une énergie cinétique. Et lancées sur la cible, elles deviennent de véritables explosifs.

Apparu dans de nombreuses séries et jeux vidéo X-Men, le mutant n'a connu qu'une seule apparition sur grand écran. Il s'agissait du spin-off X-Men Origins : Wolverine, dans lequel Taylor Kitsch jouait le super-héros. Toutefois, un film solo sur Gambit fut pendant longtemps un serpent de mer chez la FOX. En effet, le long-métrage devait voir Channing Tatum dans le rôle-titre. Malheureusement, le projet a connu nombre de reports, et de changements de réalisateurs. Ainsi, de Doug Liman, on est passé à Gore Verbinski, le metteur en scène derrière les trois premiers volets de Pirates des Caraibes. Le film devait même avoir pour antagoniste M.Sinistre. 

Malheureusement, ce projet ambitieux n'a jamais vu le jour.

Gambit
Gambit (Channing Tatum) - Gambit ©FOX

Mauvais timing et scénario peu efficace

On le sait, le rachat de la FOX par Disney fut le coup de grâce pour le film Gambit. Néanmoins, lors d'une récente interview pour le magazine Collider, Gore Verbinski explique que le mal était bien plus profond :

Avec le scénario, nous ne sommes jamais arrivés à un endroit où tout le monde était d’accord. Je me rappelle notamment avoir reçu un appel du studio me disant : ”Nous avons ce projet nommé Gambit. Voulez-vous le faire ? On le tourne dès maintenant”. Et je leur ai répondu : “Je ne sais pas. Laissez-moi y réfléchir”. Après cela, j’ai oublié ce qui s’était passé. Il y avait un problème de calendrier, je crois Par la suite, c’était comme si le script n’était tout simplement pas fini. De mon côté, j’avais d’autres choses qui étaient plus importants pour moi, et je pense que c'était le cas pour les autres personnes en charge du projet. Du coup, cela laissait une courte fenêtre de tir. Si le film se produisait, il aurait été fait dans l’urgence.

On rappelle que par le passé la FOX avait réalisé X-Men Origins : Wolverine dans les mêmes conditions. Le film avait été un tel flop critique, que les longs-métrages Deadpool et Deadpool 2 (également produits par le studio) se sont moqués de lui à plusieurs reprises. Verbinski laisse donc entendre qu'un film Gambit aurait produit le même résultat.

Le réalisateur de La Planète des Singes a aussi jeté l'éponge sur Gambit

Rupert Wyatt avait également constaté que le projet Gambit semblait être un film mort-né. En effet, par le passé, il avait expliqué que sa vision du film avait échoué, la faute à un manque criant de budget :

Les Quatre Fantastiques était sorti mais n'avait pas très bien fonctionné pour la Fox. Par conséquent, elle a décidé de réduire notre budget. Nous n'avions que 12 semaines, ce n'était pas évident. Le scénario avait besoin d'une énorme quantité de réécriture pour s'adapter à ce budget, donc le film ne s'est pas produit.

Espérons que Disney récupère le projet et en fasse quelque chose d'intéressant.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.