ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

George Lucas révèle pourquoi il a vendu Star Wars à Disney

George Lucas révèle pourquoi il a vendu Star Wars à Disney

Le cinéaste George Lucas revient enfin sur l'époque durant laquelle il a vendu LucasFilm à Disney. Il explique les raisons de ce choix qui n'a pas fait l'unanimité auprès de ses fans. Retour sur une des ventes les plus impressionnantes de l'histoire du cinéma.

Quand LucasFilm revenait à Disney

En 2012, George Lucas, le créateur de l'univers Star Wars, décide de se séparer de sa franchise. Disney, en bon négociateur, saute sur l'occasion et rachète LucasFilm. Pour la modique somme de 4 milliards de dollars, George Lucas vend les droits cinématographiques et télévisés de Star Wars à Walt Disney Studios. Après Pixar, Marvel Studios, et avant la Fox, Disney devenait encore un peu plus le roi du marché avec cet investissement à long terme. Une décision contestable qui a déçu de nombreux fans de la saga. Mais aujourd'hui, George Lucas explique les raisons de ce choix...

George Lucas voulait se reposer

L'auteur Paul Duncan, qui travaille actuellement sur un livre centré sur l'univers Star Wars, a partagé sur Twitter quelques extraits de son ouvrage.

Il raconte notamment les raisons pour lesquelles George Lucas s'est séparé de LucasFilm :

Je travaillais toujours sur l'épisode VII en 2012. J'avais 69 ans. La question était donc de savoir si j'allais continuer à faire ça le reste de ma vie. Finalement, j'ai décidé que je préférais élever ma fille et profiter de la vie pendant un moment. Je n'aurais pas pu vendre LucasFilm et trouver quelqu'un pour diriger les productions. Sur L'Empire contre-attaque et Le Retour des Jedi, j'ai essayé de rester à l'écart, mais je ne pouvais pas. J'étais là tous les jours. Même si les gens étaient des amis à moi et qu'ils faisaient du bon travail, ce n'était pas la même chose que moi. Si je devais travailler à nouveau, je serais frustré. Je fais partie de ces micro-gestionnaires, et je ne peux pas m'en empêcher.

George Lucas
George Lucas ©LucasFilm

George Lucas ne pouvait pas s'empêcher de revenir à la franchise Star Wars. Déjà pendant la trilogie originale, alors qu'il s'était refusé à mettre en scène les épisodes V et VI, il était toujours présent sur le plateau. Il ne pouvait pas s'empêcher de s'investir dans le développement de son bébé. Quitte a entraîner des désaccords artistiques avec les autres réalisateurs. Puis, lors de la prélogie, George Lucas n'a pas résisté à l'envie de revenir derrière la caméra. Ensuite, le cinéaste modifiait constamment ses anciens films, incapable d'être totalement satisfait. Avec des changements réguliers, il existe aujourd'hui de nombreuses versions des films Star Wars, sans arrêt remodelées à l'image de l'époque. Puis, en 2008, il est encore une fois revenu pour diriger Clone Wars, avant de se rendre compte qu'il devait décrocher :

Alors je me suis dit que j'allais renoncer à ça. Profiter de ce que j'avais, et que j'avais hâte d'élever ma fille. De plus, je voulais construire un musée. C'est ce que j'avais toujours voulu faire. Je pensais : "Si je ne fais pas ça maintenant, je n'y arriverai jamais". J'ai passé ma vie à créer Star Wars - 40 ans - et y renoncer a été très, très douloureux. Mais c'était la bonne chose à faire. Je pensais que j'allais avoir un peu plus à dire sur les trois prochains parce que je les avais déjà lancés, mais ils ont décidé qu'ils voulaient faire autre chose. Les choses ne se passent pas toujours comme vous le souhaitez. La vie est comme ça.

Ainsi, le fait de vendre LucasFilm à Disney était le seul moyen pour George Lucas de prendre réellement ses distances. Et encore, même aujourd'hui, ce n'est pas totalement vrai, puisque le cinéaste se rend régulièrement sur le tournage de The Mandalorian. Mais cette fois, en tant que fan, puisqu'il n'a plus aucun droit sur le processus créatif de la licence.

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.