ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Halloween, La nuit des masques : des débuts violents et difficiles pour Jamie Lee Curtis

Halloween, La nuit des masques : des débuts violents et difficiles pour Jamie Lee Curtis

"Halloween, la nuit des masques", chef d’œuvre de John Carpenter, a marqué les esprits des spectateurs qui en tremblent encore. Jamie Lee Curtis, dont c'était les premiers pas au cinéma, n'y a pas eu la tâche facile.

Halloween, La nuit des masques : de bric et de broc

Halloween, La nuit des masques est un de ces films miraculeux dont les limites budgétaires ont finalement aidé à améliorer le résultat final. Réalisé après Dark Star et Assaut, John Carpenter en a écrit le scénario en 10 jours avec Debra Hill. Il souhaite offrir un rôle à Peter Cushing et Christopher Lee, mais les deux refusent car le cachet n'est pas assez élevé. Le réalisateur s'approche alors de Donald Pleasence qui veut bien tourner 5 jours en échange de la somme de $20 000. L'acteur accepte de jouer car il a une pension alimentaire à payer et que sa fille, fan de rock, a adoré la bande-originale d'Assaut signée Carpenter lui-même. Il composera en suivant celle d'Halloween en seulement trois jours.

Le budget total du film est d'à peine $300 000, dont la moitié part dans l'achat de caméras Panavision afin que le film soit tourné au format Scope 2.35:1. Comme il ne reste pas grand chose dans le budget, le masque du tueur est choisi à la va-vite dans un magasin de déguisements. Il s'agit de celui du Capitaine Kirk dans Star Trek acheté pour $1 et trituré pour en arriver à cet aspect délabré et inexpressif qu'on lui connait aujourd'hui.

Michael Myers dans la franchise Halloween
Michael Myers et son masque légendaire

Résultat ? Un tueur devenu culte et un film qui rapporta plus de $70 millions dans le monde. Il est encore de nos jours un des longs-métrages les plus rentables de l'histoire.

On y suit le jeune Michael Myers, qui, en 1963, assassine sa sœur à coups de couteau de boucher. Interné depuis 15 ans, il doit être transféré pour assister à son procès, accompagné par le docteur Loomis (Donald Pleasence). Le malade réussit néanmoins à s'échapper. Irrémédiablement attiré par la maison de son enfance, il s'y dirige et se lance dans une nuit clairsemée de meurtres et de violence aveugle. La jeune Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) va essayer de survivre à cette soirée d'Halloween encore plus effrayante que d'habitude. Un baptême compliqué pour le personnage autant que pour celle qui l'interprète.

Jamie Lee pas superposée

La jeune actrice est un peu tombée dans le cinéma par la force des choses puisqu'elle est la fille des légendes Tony Curtis et Janet Leigh. En 1978, elle est déjà une star du petit écran, avec des apparitions dans les séries Columbo, Drôles de dames, et, surtout, un des rôles principaux du show Opération charme. Elle souhaite pourtant changer de style et se diriger sur les pas de sa mère dans le cinéma d'angoisse, cette dernière étant tout de même celle qui se fait assassiner sous la douche dans Psychose d'Alfred Hitchcock.

Jamie Lee Curtis a de qui tenir et se rend au casting du prochain film de John Carpenter dont elle a adoré les deux précédents. Le réalisateur fait durer le plaisir, la fait venir trois fois, considère donner le rôle à Anne Lockhart, mais l'offre finalement à Curtis après une dernière audition convaincante. Pourtant, le premier jour de tournage est un cauchemar pour la jeune actrice qui doute de la justesse de son jeu. Elle rentre chez elle dans un état de désespoir profond, persuadée qu'elle ne convient pas au rôle. Quand le téléphone sonne et que John Carpenter est à l'autre bout de la ligne, elle est sûre que c'est pour la virer. La surprise n'est que plus grande quand le réalisateur la couvre de louanges concernant sa prestation et la félicite. L'actrice souffle, ramasse son couteau et devient en un film une scream queen culte du cinéma.

Jamie Lee Curtis dans Halloween La nuit des masques
Jamie Lee Curtis dans Halloween

Très attachée à Laurie, elle l'incarnera à nouveau dans Halloween II, Halloween, 20 ans après, Halloween : résurrection et le récent Halloween en 2018. Son calvaire ne semble jamais vouloir se finir puisqu'elle reviendra dans deux suites à venir : Halloween kills (2021) et Halloween ends (2022). Pas mal pour une actrice qui ne se pensait pas faite pour le rôle.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.